Publié le

Stadia : Google officialise son service de jeu vidéo en streaming

A l’occasion de l’ouverture de la Game Developer Conference ce mardi à San Francisco, Google a enfin dévoilé les tenants et les aboutissants de son projet de longue date, Stream. Rebaptisé Stadia, le programme vise à « concevoir une plateforme de jeu pour tout le monde ».

Après des mois de teasing sous le nom de projet Stream, Google a finalement dévoilé ce mardi sa nouvelle plateforme de jeux. Baptisée Stadia, cette plateforme vise à relier aussi bien les adeptes de tous types de jeux vidéo que les développeurs ou les amateurs de streaming.

Un large écosystème

Comme sur Project Stream, les jeux sur Stadia ne nécessiteront pas de console de jeu, mais tourneront sur les serveurs de Google. Le principal intérêt pour les utilisateurs est que les joueurs pourront accéder à leur partie de n’importe où, aussi bien de leur ordinateur grâce au navigateur Chrome que sur téléviseur avec Chromecast, un smartphone ou une tablette à partir d’un simple lien. Dans les bandes-annonces YouTube, les éditeurs pourront par exemple intégrer un bouton « jouer sur Stadia ». Une fois celui-ci cliqué, le joueur pourra accéder directement à une partie du jeu en question.

 

Le Stadia Controller

Google supportera la plupart des manettes de jeux disponibles. Néanmoins, la firme a également annoncé sa propre manette, le Stadia Controler. Celui-ci pourra se connecter directement en Wi-Fi pour retrouver automatiquement votre partie sur les serveurs de Google. Par ailleurs, outre des boutons classiques de manette de jeu, le Stadia Controler propose également une touche de partage d’images ou de vidéos, mais également un bouton dédié à Google Assistant. La firme de Moutain View espère ainsi que les développeurs de jeu s’empareront de son assistant pour intégrer certaines fonctionnalités.

Notez que les joysticks sont symétriques, comme sur une DualShock 4, mais que les boutons d’action A, B, X, et Y sont disposés comme sur une manette de Xbox.

Des serveurs plus puissants que la PS4 ou la Xbox One X

En termes de qualité du flux, Google promet au lancement une définition 4K à 60 FPS compatible HDR avec un son surround. La définition 8K devrait également arriver prochainement, affirme Google. Par ailleurs, Stadia permet également de diffuser au même moment ses parties en direct sur YouTube en 4K à 60 FPS directement depuis les serveurs.


Au niveau des caractéristiques techniques des serveurs de Stadia, Google a annoncé qu’un nouveau GPU avait été conçu en partenariat avec AMD fournissant 10,7 téraflops de puissance. Google compare ce chiffre au 6 téraflops de la Xbox One X. Au niveau du processeur, les serveurs sont dotés d’une puce x86 hyperthreadé cadencée à 2,7 GHz. Enfin, les serveurs sont équipés de 16 Go de RAM avec un cache L2+L3 de 9,5 Mo.

Avec une telle puissance, on peut estimer que Google Stadia fait déjà un pas vers les consoles de nouvelle génération, comme la PlayStation 5.

Doom Eternal tourne en 4K HDR à 60 images par seconde

Google est conscient que pour se faire une place sur le marché du jeu vidéo, il doit s’entourer des partenaires qui comptent déjà dans l’industrie. À ce propos, la firme a annoncé avoir signé avec les éditeurs de logiciel et de solutions que les studios de développement utilisent comme Unreal Engine, Unity, Havok, CryEngine et beaucoup d’autres.

Ce sont des annonces importantes pour les développeurs qui assistent à la Game Developer Conference, et que Google souhaite convaincre d’investir dans Stadia.

Pour les joueurs, Google a également fait des annonces. La firme a notamment invité ID Software sur scène pour parler de Doom Eternal, la suite de l’épisode sortie en 2016. Le développeur a annoncé que Doom Eternal tournerait en 4K HDR à 60 images par seconde sur Google Stadia.

Crowd Play et State Share : des fonctions innovantes bien pensées

Avec un calcul déporté entièrement dans le cloud, et donc des jeux tournant entièrement sur les machines de Google, Stadia peut proposer des services innovants, introuvables chez les plateformes concurrentes. Google a notamment mis l’accent sur Crowd Play, une fonction permettant de rejoindre en un seul clic la partie d’un streamer depuis YouTube. On imagine facilement le succès que pourrait avoir ce genre de fonction dans des jeux à succès comme Fornite ou APEX. Encore faut-il que ces titres arrivent sur Stadia.


State Share permet comme son nom l’indique de très facilement partager la sauvegarde, et même l’état actuel d’une partie. Le destinataire peut alors d’un seul clic reprendre la partie où vous l’aviez arrêter.

Lancement prévu en 2019

Google Stadia sera lancé commercialement en 2019 aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans une large partie de l’Europe. Il est probable que la France soit dans les pays concernés. D’ici là, quelques questions restent encore en suspens sur Stadia.

À lire sur FrAndroid : Stadia : les cinq questions auxquelles Google n’a toujours pas répondu

Source: Frandroid

Publié le

L’Éveil des Ombres : tout savoir sur la prochaine extension Hearthstone

La première extension de 2019, l’année du Dragon, a été annoncée par Blizzard. Baptisée l’Éveil des Ombres, elle contiendra 135 nouvelles cartes jouables. À quelques semaines de sa sortie, on fait le point sur les nouvelles cartes et les mécaniques annoncées.

Mise à jour du 19/03 : ajout d’une nouvelle carte : Reine du marais Hagatha


L’histoire de l’extension

La future extension Éveil des Ombres mettra en avant la Légion du M.A.L. Si l’on ignore encore le sens de cet acronyme, on sait que cette équipe regroupe certains des méchants les plus emblématiques des différentes extensions Hearthstone.

On retrouvera en effet Dr. Boum (Armageboom), Hagatha (Bois Maudit), Madam Lazul (Dieux Très Anciens), Roi Cire-Pilleur (Kobolds et Catacombes) et Rafaam (Ligue des Explorateurs). Ces différents personnages semblent s’être alliés dans un unique but : s’emparer de la cité magique de Dalaraan. Bien évidemment, les forces du bien ne devraient pas se laisser faire et préparent également leur défense.

Lien YouTube

On notera que Blizzard a d’ores et déjà annoncé que les trois extensions de 2019 auront une histoire commune qui sera développée au fur et à mesure des sorties. De quoi laisser présager une riposte pour la deuxième extension de l’année du Dragon, prévue pour cet été.

2019, l’année du Dragon

La nouvelle extension Hearthstone, Éveil des Ombres, s’inscrit dans un contexte particulier pour le jeu de cartes. Non seulement il s’agira de la première année d’un nouveau cycle standard qui verra la disparition des trois extensions de 2017, Un’Goro, Trône de Glace et Kobolds et Catacombes, mais d’autres decks influents sortiront également du jeu.

Blizzard a en effet annoncé que les cartes Genn et Baku, qui permettent de constituer de forts decks aux cartes paires ou impaires, ne seront plus jouables qu’en format libre. Concrètement, cela signifie que les paladins, les voleurs ou les guerriers impairs ne pourront plus bénéficier de leur pouvoir héroïque amélioré. De même, les démonistes pairs perdront leur capacité à utiliser leur pouvoir pour seulement 1 cristal de mana. Bref, avec cette nouvelle année du dragon, toutes les cartes sont rebattues.



C’est dans ce cadre qu’Éveil des Ombres aura un grand intérêt pour les joueurs, alors que nombre de cartes particulièrement puissantes, comme les différents Chevaliers de la Mort, les armes légendaires, le Roi-Liche ou le prince Keleseth. Inutile donc d’espérer que les cartes de la nouvelle extension soient surpuissantes, puisque compte-tenu de la disparition de nombre de cartes très utilisées, les nouvelles devraient trouver leur place dans les decks.

Manœuvres et sort double

Comme à chaque nouvelle extension, Éveil des Ombres permettra d’introduire certaines nouvelles mécaniques. Deux sont ainsi au programme : Manœuvres et Sort Double. La première, Manœuvre, vous permettra d’améliorer une carte à mesure que vous la gardez en main. Deux exemples ont donnés par Blizzard avec la carte Manœuvre d’Hagatha pour le chaman et Manœuvre de Cire-Pilleur pour le voleur. Pour la carte chaman, la première fois que vous l’avez en main, cette carte infligera un point de dégât à tous les serviteurs pour 5 manas. Au deuxième tour en main, elle infligera deux points de dégât, toujours pour le même coût en mana. Au troisième tour, elle infligera cette fois trois points de dégât, etc.

Une bonne stratégie devrait donc être de garder la carte le plus possible en main, afin d’améliorer son effet et d’augmenter la valeur de la carte au fur et à mesure de la partie.


L’autre mécanique, Sort Double, vous permettra de joueur un même sort deux fois. Une fois que vous avez joué la carte qui possède ce mot-clé, une autre carte identique — mais sans le mot-clé — apparaîtra dans votre main. Contrairement à la mécanique Écho, les cartes de type Sort Double peuvent cependant être jouées sur plusieurs tours différents. Il s’agit d’une bonne manière de gagner de la value sur le plateau de cartes. Une seule carte a été montrée avec cette mécanique pour l’instant : Aide de la Forêt.

Enfin, Blizzard a annoncé l’arrivée de nouvelles cartes token, les Laquais. Ces serviteurs au coût d’un cristal de mana proposent des capacités très puissantes pour leur faible coût. Ils sont cinq et pour l’instant une seule carte permet de les récupérer en main, le Voyou du M.A.L.






Un mode solo mystérieux

Pour l’instant, on ignore encore en quoi consistera le mode solo de l’extension L’Éveil des Ombres. Tout juste sait-on qu’il sera disponible un mois après le lancement de l’extension, au mois de mai.

Pour l’heure, le site de l’extension indique un « Plan secret ». Blizzard semble vouloir garder le mystère autour de l’aventure : « Dégagez, il n’y a rien à voir ! Ouste ! DEHORS ! ».

Date de sortie et précommande

L’extension sortira le 9 avril prochain. La précommande de L’Éveil des Ombres est d’ores et déjà disponible avec deux offres proposées. La première, à 49,99 euros, permet de commander 50 paquets de cartes et de profiter d’une carte légendaire aléatoire. La seconde, à 79,99 euros, intègre 80 paquets de cartes, une carte légendaire dorée et un portrait de héros pour le prêtre : Madam Lazul.

Si vous passez par l’Amazon App Store, vous pourrez précommander Hearthstone : L’Éveil des Ombres moins cher (40 euros pour le premier pack et 65 euros pour le second).

135 cartes prévues dans l’Éveil des Ombres

Blizzard a annoncé que 135 nouvelles cartes composeront l’extension L’Éveil des Ombres. Pour l’heure, l’éditeur d’Hearthstone n’en a dévoilé que dix, dont quatre légendaires : Reine du marais Hagatha, Kalecgos, Chef Nomi et Prince du mal Rafaam. D’ici au 9 avril, les 125 autres cartes seront dévoilées, que ce soit par des joueurs professionnels, des streameurs ont directement par les développeurs eux-mêmes.

Cartes chaman

Carte légendaire : Reine du marais Hagatha

Carte rare : Manœuvre d’Hagatha

Cartes chasseur

Aucune carte chasseur n’a encore été annoncée.

Cartes démoniste

Carte légendaire : Prince du mal Rafaam

Cartes druide

Carte rare : Aide de la forêt

Cartes guerrier

Aucune carte guerrier n’a encore été annoncée

Cartes mage

Carte légendaire : Kalecgos

Cartes paladin

Aucune carte paladin n’a encore été annoncée

Cartes prêtre

Carte rare : Mots interdits

Cartes voleur

Carte rare : Manœuvre de Cire-Pilleur

Carte commune : Voyou du M.A.L.

Cartes neutres

Carte légendaire : Chef Nomi

Carte rare : Joaillère sorcegarde


Source: Frandroid

Publié le

On connaît enfin la date de mise à mort de Google Inbox

Si l’on ignorait jusqu’à présent la date précise de fermeture de Google Inbox, la sentence est finalement tombée ce lundi. Il ne reste plus que deux semaines avant la mort d’Inbox.

Deux semaines tout juste. Quatorze jours. C’est le temps de vie qu’il reste à Inbox. Le service de mails expérimental de Google fermera en effet définitivement ses portes le mardi 2 avril prochain comme l’a indiqué la firme de Mountain View à certains de ses utilisateurs.

En ouvrant leur application Inbox, certains utilisateurs du service ont en effet pu découvrir un message de Google indiquant que « cette application partira dans 15 jours ». « Vous pouvez retrouver vos fonctionnalités favorites d’Inbox dans l’application Gmail. Vos messages vous y attendent déjà », précise le service de Google.

De nouvelles fonctionnalités déjà disponibles sur Gmail

Jusqu’à présent, Google s’était contenté d’annoncer la fermeture d’Inbox pour la fin du mois de mars. A chaque fois que les utilisateurs du service se connectent à leur boîte mail sur leur navigateur, ils sont accueillis par un message d’avertissement : « Passez à la nouvelle version de Gmail d’ici fin mars 2019 ».

Google a annoncé la fin d’Inbox en septembre dernier. « Alors que nous regardons vers l’avenir, nous voulons adopter une approche plus ciblée qui nous aidera à offrir la meilleure expérience à tous. Par conséquent, nous prévoyons de nous concentrer uniquement sur Gmail et de dire au revoir à Inbox par Gmail à la fin de mars 2019 », indiquait alors la firme dans un communiqué. Depuis, Google s’est efforcé d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à Gmail et de travailler son interface afin qu’elle soit plus claire. Sont par exemple apparus les bundles, les rappels ou la mise en attente de mails qui peuvent attendre une réponse ultérieure.

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

Call of Duty débarque sur Android et iOS, voici comment vous préinscrire pour fragger sur mobile

En collaboration avec Tencent, le studio Activision Blizzard a développé une version mobile du mythique FPS (First Person Shooter) Call of Duty, sobrement intitulé Call of Duty®: Mobile. Sa bêta publique ouvrira ses portes à l’été 2019, sur Android et iOS.

Une version mobile qui pourrait ravir les plus nostalgiques. Le jeu de tir à la première personne Call of Duty va en effet débarquer sur nos téléphones portables d’ici quelques mois, et devrait s’inspirer des franchises Black Ops et Modern Warfare, comme le relaie Polygon. Le communiqué de presse officiel publié sur le site d’Activision Blizzard, l’éditeur du titre, nous en apprend un peu plus.

Une formule gagnante

Pour parachever ce projet, le studio américain s’est rapproché du géant chinois Tencent, dont le studio TiMi s’est attelé à développer le jeu. Prévu en free to play (gratuit) sur Android et iOS, Call of Duty®: Mobile s’invitera en premier lieu sur les principaux marchés gaming du monde : l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et l’Europe. Si l’Asie n’est pas citée, il y a fort à parier que Tencent jette son dévolu dessus.

Lien YouTube

Ici, l’idée est de rassembler des millions de joueurs à travers le monde. Pour ce faire, Activision et Tencent ont joué la carte de la nostalgie en ressuscitant des maps emblématiques du jeu : Nuketown, Crash ou encore Hijacked, pour ne citer qu’elles. D’autres devraient rejoindre cette liste. Pour le reste, la formule gagnante du jeu a peu ou prou été reprise.

Comment se préinscrire à la bêta publique de Call of Duty : Mobile ?

Attendez-vous donc à des modes déjà croisés sur vos parties lancées sur console et ordinateur : Match à mort par équipes, Recherche et Destruction ou bien Mêlée générale — un mode Zombie semble être au programme (seconde 40 de la vidéo). Au fil des parties disputées, les joueurs glaneront des succès et débloqueront des personnages, armes et autres équipements.

Pour les plus impatients, vous pouvez d’ores et déjà vous préinscrire sur le site officiel. En plus de recevoir toutes les dernières informations à son sujet, vous aurez peut-être la chance d’accéder à la bêta publique déployée cet été dans plusieurs régions du monde.

Activision Blizzard

Source: Frandroid

Publié le

Deux tiers des applications antivirus ne servent strictement à rien sur Android

D’après une nouvelle étude de AV-Comparatives, seules 80 applications antivirus des 250 testées par le service ont vraiment un impact sur les virus sur Android. Les autres ne servent strictement à rien.

Ce dont la grande majorité des utilisateurs d’Android ne se rendent pas compte est qu’ils utilisent finalement un système fermé. Sans activer la possibilité d’installer un APK d’une autre source que le Play Store, Android a finalement la même logique de fonctionnement qu’iOS… et donc sensiblement la même sécurité.

Pourtant, nos parents et grand-parents ont encore le réflexe d’installer un antivirus sur leur smartphone, influencés par le Windows d’époque. Mais a-t-il seulement un intérêt ? Un nouveau test d’AV-Comparatives nous prouve le contraire.

170 antivirus sont complètement inutiles sur Android

Le site a testé 250 antivirus afin de s’assurer de leur légitimité. Pour cela, ils les ont téléchargés et installés sur des smartphones infectés, afin d’analyser leur comportement et surtout voir s’ils détectaient bien les logiciels malveillants.

Sur 250, seules 80 applications ont réussi à détecter plus de 30% des applications malveillantes installées, sans fausses alertes. Parmi elles, on compte quelques grands noms comme Avast, BitDefender, Avira ou encore McAfee.

138 autres ont eu un taux de détection inférieur à 30%, ce qui est déjà très faible, et un haut taux de faux-positif. Enfin, 32 autres applications ont par la suite été retirées du Play Store, prouvant leur inefficacité.

Google Play Protect suffit

En prime d’être simplement inutiles, ces dernières applications peuvent être buggées et au final faire courir un risque à votre smartphone. Il est également noté que beaucoup d’applications n’analysent pas le code lors d’un scan, mais se contente de comparer votre liste d’application avec une base de données déjà connue d’applications malveillantes. Certaines ne sont même que des animations vides de sens afin d’afficher de la publicité sur l’application et permettre d’engendrer des revenus à leurs créateurs.

Comme dit en préambule, rappelons que Play Protect — qui est intégré à tous les smartphones — suffira amplement à la grande majorité des utilisateurs pour garantir leur sécurité au quotidien. Seules les personnes activant l’installation par APK sont majoritairement « à risque », et nous recommanderons à celles-ci de faire confiance… au bon antivirus, à l’avenir.

AV-Comparatives

Source: Frandroid

Publié le

Quel est le meilleur VPN pour regarder Netflix en 2019 ?

On ne va pas se mentir, la grande majorité des gens à la recherche d’un VPN en ont besoin essentiellement pour contourner le géoblocage de Netflix. Une recherche qui peut se montrer parfois fastidieuse. Découvrez notre comparateur de VPN, qui permet de bien choisir son VPN en 2019… Et de savoir s’il permet bien d’aller sur le catalogue américain de Netflix !

Si vous vous êtes intéressés de près ou de loin au marché des VPN, vous avez forcément remarqué que les acteurs étaient particulièrement nombreux. NordVPN, Cyberghost, ExpressVPN… il existe aujourd’hui des centaines de marques plus ou moins connues qui proposent toutes peu ou prou le même service, à savoir une application capable de vous connecter à des serveurs situés aux quatre coins du monde pour un prix compris entre 50 et 100 euros.

Comment départager un service identique en tout point sur le papier ?

Sur le papier, il est difficile de différencier un VPN d’un autre. Comment départager en effet deux fournisseurs qui proposent des milliers de serveurs à des prix allant parfois du simple au double ? La réponse se trouve dans la qualité des services proposés : rapidité des serveurs, stabilité de la connexion, possibilité de télécharger en peer-to-peer (torrent) et bien sûr possibilité d’accéder au catalogue américain de Netflix.

Un VPN permet d’accéder au catalogue américain de Netflix… Et facilement aux derniers Star Wars.

Sur la plupart de ces critères, il est difficile de juger de la qualité d’un fournisseur de VPN sans avoir pu tester réellement ses services. C’est particulièrement le cas en ce qui concerne l’accès à Netflix US. La société de SVOD américaine a en effet mis en place depuis quelques mois maintenant un système anti-VPN. Certains parviennent à le contourner (c’est le cas de Cyberghost ou NordVPN, entre autres), d’autres n’y arrivent pas.

Un comparateur de VPN simple et efficace pour savoir quels sont ceux qui permettent d’accéder à Netflix US

Notre comparateur de VPN permet justement en un clin d’œil de savoir quels sont les meilleurs VPN en ce qui concerne l’accès aux différents catalogues étrangers de Netflix. Disponible à cette adresse, il permet non seulement d’accéder rapidement et simplement aux principales informations liées aux VPN, mais aussi de voir ceux qui permettent d’accéder à Netflix US (ils sont assez nombreux) ou au catalogue canadien de Netflix (ils sont très rares).

Nous avons également pris le temps de tester leur interface. Est-elle facilement compréhensible ? Traduite en français ? Sur quels serveurs permet-elle de se connecter ? Vous trouverez facilement nos réponses sur notre comparateur de VPN.

Découvrir le comparateur de VPN de FrAndroid

Source: Frandroid

Publié le

L’app de la semaine : j’ai tout plaqué pour créer ma ferme et chercher l’amour dans le pré

Dans Stardew Valley, on prend plaisir à incarner un fermier ou une fermière prenant soin de son fertile lopin de terre. Mais comme la vie ne doit pas se résumer au travail, on doit aussi partir en quête d’amour en découvrant les autres habitants du village où l’on s’est installé. Un jeu tout mignon et bien addictif !

Métro, boulot, dodo. Métro, boulot, dodo. Métro, boulot, dodo. La vie quotidienne n’est pas forcément une partie de plaisir et quand une routine lassante s’installe, il n’y a plus de place pour l’épanouissement. Pour mettre fin à ce cercle vicieux et infernal, on a envie de tout plaquer et d’aller renouer avec la nature et avec les choses simples de la vie. Le pas n’est pas facile à franchir, mais c’est bien cette décision que prend l’avatar que l’on incarne dans le jeu Stardew Valley sorti récemment sur Android. Le titre est déjà bien connu sur d’autres plateformes, mais c’est sur mon smartphone que je le découvre vraiment.

Télécharger pour Télécharger pour 8,99 € sur Google Play | Télécharger

Après avoir passé trop d’années à travailler sans passion dans une grosse multinationale, votre personnage découvre que son bienveillant grand-père lui a légué une ferme dans un lointain petit village. Ni une, ni deux, il prend ses cliques et ses claques pour aller s’occuper de cette terre fertile laissée à l’abandon.


Une vie bien remplie à la campagne !

Mais ce n’est pas tout ! En plus de cultiver des légumes, il va aussi falloir créer un élevage et bien investir l’argent dûment gagné par tout ce dur labeur. Mais dans Stardew Valley, l’épanouissement ne passe pas que par un travail valorisant. Pour croquer la vie à pleine dent, il faut aussi se faire des amis et trouver l’amour ! Ça tombe bien, les villageois de Pélican Ville vous feront un bel accueil — pour la plupart. C’est parmi eux que se trouve votre âme sœur !

Pélican Ville, ça vaut pas le Bourg Palette, mais c’est pas mal.

Je joue à Stardew Valley depuis quelques jours seulement et j’ai particulièrement accroché aux mécanismes de jeu proposés. Je tire une certaine fierté à récolter des panais, des haricots ou des choux.

Mes panais sont prêts à être récoltés !

À chaque fois, je dois bien prendre en considération la saison à laquelle je plante mes graines et évaluer correctement le rendement de chaque plante. Heureusement, je dispose de tout un attirail pour défricher, piocher, arroser et labourer.


Explorer les alentours, apprendre à connaître chaque personnage que l’on côtoie, essayer de comprendre ce qu’un tel ou un telle aime…. tout cela est passionnant. Et à cela s’ajoute la découverte progressive de certaines intrigues mystiques qui se trament dans le village.

Après être allé pêcher une jolie sardine, je pars labourer ma terre, planter quelques graines. Quand le soir tombe, je vais faire un tour à la taverne pour voir à quel habitant ou habitante du village je vais offrir mon cœur pur — je n’ai pas encore décidé, j’aime prendre mon temps.





Belle immersion

L’immersion commence dès la création du personnage et du choix du type de ferme que l’on veut créer — pour ma première partie, j’ai opté pour un lopin de terre classique afin de découvrir le jeu à mon rythme. Les graphismes rétro en 16 bits sont très attachants et relevés par des portraits qui semblent presque être dessinés à la main à chaque fois que l’on interagit avec un personnage. Quant à la maniabilité, le jeu a eu la bonne idée de ne pas s’embarrasser de pseudo joysitck. Il suffit d’appuyer à l’endroit où l’on veut aller pour se déplacer.

Loin des tracas de la grande ville grise et morose, mon avatar sobrement baptisé Garou reprend goût à la vie. Le train-train quotidien est toujours là, mais il est bien plus sain rigolo. Dans Stardew Valley, je suis bien décidé à faire de mon personnage le plus heureux des fermiers !

Source: Frandroid

Publié le

Vos jeux Steam sur Android ? C’est possible en streaming avec Steam Link Anywhere

Valve vient de mettre à jour son application Steam Link afin de rentrer sur le marché du cloud gaming. Désormais, il est possible de streamer les jeux de sa bibliothèque Steam sur son smartphone Android depuis n’importe où grâce à Steam Link Anywhere.

Google veut faire du cloud gaming. Microsoft veut faire du cloud gaming sur mobile. Shadow propose déjà du cloud computing sur smartphones. Les offres se multiplient et dessinent peu à peu l’avenir du jeu sur mobiles. En déportant la puissance de calcul, le gaming en mobilité semble avoir des possibilités infinies.

Valve, le géant américain du jeu vidéo, ne pouvait évidemment pas passer à côté de cette occasion. C’est pourquoi il vient de lancer Steam Link Anywhere.

Vos jeux disponibles partout

Steam est une plateforme pensée à l’origine pour les PC, permettant notamment de retrouver au même endroit toute sa ludothèque. Est ensuite arrivé Steam Link, un moyen de streamer ses jeux depuis un PC à un autre appareil présent sur le même réseau local. De quoi jouer à vos jeux sur votre smartphone au fond de votre lit.

Comme son nom l’indique, Steam Link Anywhere permet de s’affranchir de la contrainte du réseau local et de streamer ses jeux « n’importe où ».



Steam Link



Valve Corporation

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Pour que cela fonctionne, vous aurez besoin de plusieurs éléments :

  • Un PC avec une bonne connexion montante
  • Le client Steam bêta dans sa version du 13 mars ou plus récente
  • L’application Steam Link (beta) ci-dessus
  • Une bonne connexion descendante sur votre smartphone

Lorsque toutes les conditions sont réunies, lancez l’application sur votre smartphone, cliquez sur « Autre ordinateur » pour ajouter votre ordinateur. Sur votre ordinateur, ouvrez les paramètres de Steam, puis dans l’onglet « Streaming local » cliquez sur « Associer Steam Link » et rentrez le code affiché sur l’écran de votre smartphone. Les deux appareils devraient alors être associés, vous permettant de jouer à vos jeux depuis votre téléphone.

Steam Link sur smartphone

L’interface Steam Link sur smartphone

La fonction est cependant encore en beta et peut s’avérer instable.

Source: Frandroid

Publié le

Gmail sur Android pourra bientôt programmer vos mails pour les envoyer dans 50 ans

La programmation de l’envoi des mails sur Gmail semble se rapprocher. 8 mois après les premiers signes, de nouveaux morceaux de l’application pointent l’existence de la fonctionnalité.

Envoyer des mails est devenu un geste du quotidien pour de nombreuses personnes. Sur Gmail, il manque toutefois une fonction de taille : celle de programmer la date et l’heure d’envoi. Pourtant, certaines lignes de code montraient que Google réfléchissait à la question déjà lors de la publication de la version 8.7.15 de l’application, en juillet 2018.

À son tour, 9to5Google a découvert de nouvelles informations dans le code de la version 2019.03.03.238017425 de l’application.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Le code de l’application Gmail contient en effet des éléments de la fonctionnalité à venir avec des phrases aussi explicites que « planifier l’envoi », « envoi planifié pour… » ou « choisissez une date & heure ».

Entre 2 heures et 50 ans

9to5Google a d’ailleurs trouvé davantage d’informations. Il est par exemple indiqué dans les chaînes de texte que l’envoi doit être programmé au minimum 2 minutes après l’heure actuelle et au maximum dans 50 ans. De quoi laisser encore un peu de marge de manœuvre et montrer que le service importe assez à Google pour ne pas l’envoyer dans son cimetière de services avortés sous peu.

D’autres messages indiquent qu’il sera possible d’annuler la planification d’un email, à condition d’être connecté évidemment.

Un évènement pour les 15 ans ?

Le 1er avril, Gmail fêtera ses 15 ans. Google souhaite célébrer l’occasion, avec a minima un message qui s’affichera dans l’application. Rien de particulier n’indique que d’autres changements sont prévus pour fêter cet anniversaire du service de mails.

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

Comment précommander moins cher l’extension Hearthstone : L’Éveil des ombres avec Amazon ?

C’est l’heure du grand chamboulement sur Hearthstone. Blizzard s’apprête en effet à lancer une nouvelle saison pour son jeu de cartes, mais aussi une nouvelle extension. L’Éveil des ombres, c’est son nom, sortira le 9 avril prochain et il est déjà possible de précommander l’extension. Il est d’ailleurs possible de l’obtenir entre 10 et 15 euros moins chers en passant par l’intermédiaire des Amazon Coins. Voici comment faire.

Tous les ans, Blizzard lance une nouvelle saison pour son jeu de cartes Hearthstone. C’est sans conteste la période la plus intéressante de l’année pour les joueurs puisqu’une bonne partie des cartes sont écartées du mode de jeu standard afin de renouveler les principales stratégies, ce que l’on appelle la méta.

Manœuvres, laquais, doubles sorts : Quelles sont les nouveautés de l’extension ?

Cette nouvelle saison sera placée sous le signe du Dragon et la première extension a été annoncée jeudi 14 mars dernier. Elle prend le nom de L’Éveil des ombres. Les principaux méchants du jeu que l’on a aperçu dans les extensions précédentes se sont en effet associés pour rendre l’arsenal de cartes des joueurs plus maléfiques. C’est évidemment l’occasion pour les développeurs d’introduire de nouvelles mécaniques de jeux.

Elles sont au nombre de trois pour l’instant. Les laquais, par exemple, sont des serviteurs à coût faible qui sont générés par certaines cartes et qui ont des effets immédiats sur le plateau. Leurs cris de guerre, souvent aléatoires, viennent améliorer les autres serviteurs présents sur le plateau. Un article complet sur l’intégralité des nouveautés de cette nouvelle extension est disponible à cette adresse.

Deux nouveaux types de sorts font également leur apparition. Les Manoeuvres sont de loin les plus intéressantes. Il s’agit de sorts qui gagnent en puissance à chaque tour passé dans la main du joueur. Les sorts doubles quant à eux consistent en des sorts qui créent une copie d’eux-mêmes dans la main du joueur quand ils sont lancés. Enfin, Hearthstone ne serait pas Hearthstone sans de nouveaux serviteurs légendaires. Trois d’entre eux ont déjà été annoncés, dont le Prince du Mal Rafaam, aux statistiques costaudes, qui remplace la main et le deck du joueur par des serviteurs légendaires.

Blizzard oblige, seulement huit cartes de la nouvelle extension ont été révélées. D’autres surprises seront dévoilées dans les jours à venir. Hearthstone : L’Éveil des ombres est prévu pour le 9 avril prochain et il est déjà possible de la précommander.

Comment commander l’extension moins chère sur l’Amazon Appstore ?

Cette précommande est disponible en deux formats. Le premier est un « pack » standard comprenant 50 paquets de cartes de l’extension, le dos de carte Pierre de Lazul et une carte légendaire aléatoire de L’Éveil des ombres, disponible à 49,99 euros. Le second est le « mégapack » qui comprend 80 paquets de cartes de l’extension, un nouveau portrait de héros (le prêtre Madame Lazul), le dos de carte Pierre de Lazul et une carte légendaire dorée aléatoire de L’Éveil des ombres, disponible au prix de 79,99 euros.

Le prix de ces deux précommandes peut toutefois être considérablement adouci en effectuant la précommande avec des Amazon Coins. Le coin est la monnaie virtuelle d’Amazon qui peut être utilisée pour réaliser des achats in app dans les applications disponibles sur le store d’Amazon, dont Hearthstone. Les réductions sont croissantes en fonction du nombre de coins achetés et ils sont utilisables exclusivement pour les jeux téléchargés depuis l’Amazon Appstore.

Comment utiliser Amazon Coins ?

Par exemple, il est possible d’acheter le mégapack de L’Éveil des ombres contre 8000 Amazon Coins. Ce qui ne coûte que 65 euros en achetant 5000 coins (à 40 euros), puis 2500 Coins (à 20,50 euros) et 500 Coins (à 4,5 euros). Le pack classique peut quant à lui être acheté contre 5000 Amazon Coins pour 40 euros. Des réductions respectives de 15 et 10 euros.

5 000 Amazon Coins pour 40 euros

2 500 Amazon Coins pour 20,50 euros

500 Amazon Coins pour 4,50 euros

Comment installer l’Amazon Appstore ?

Afin de pouvoir profiter des remises de coins pour vos achats intégrés de Hearthstone, vous devez dans un premier temps installer l’Amazon Appstore. L’installation est très simple et se déroule en 3 étapes :

Téléchargez l’application sur ce lien ou rentrez cette adresse sur le navigateur internet de votre smartphone : https://www.amazon.fr/appstore (vous pouvez également la trouver très facilement en recherchant Amazon Appstore sur Google).

Ouvrez ensuite l’application Téléchargements grâce à la notification ou dans votre menu d’applications, puis choisissez le fichier Amazon_App.apk et appuyez sur installer. Pour installer un fichier .APK, suivez notre tutoriel.

Vous n’avez plus qu’à lancer l’application Amazon Appstore et vous authentifier sur votre compte Amazon. Les applications se situent dans le menu de gauche sur la catégorie Appstore Amazon. Afin d’installer Hearthstone, vous pouvez simplement rechercher l’application dans la barre de recherche, puis l’installer.

Vous pouvez ainsi installer Hearthstone et utiliser les coins que vous avez précédemment obtenus pour précommander l’extension L’Éveil des ombres directement sur le jeu, la boutique est liée à votre compte Amazon.

À lire sur FrAndroid : L’Éveil des Ombres : tout savoir sur la prochaine extension Hearthstone

Article sponsorisé par Amazon

Cet article a été réalisé en collaboration avec Amazon. Il s’agit d’un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l’entité Humanoid Content, l’équipe éditoriale de FrAndroid n’a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.

Source: Frandroid