Publié le

Comment utiliser Google Pay pour payer avec votre smartphone

Google Pay est désormais disponible en France ! Si votre banque est compatible, découvrez dans ce tutoriel comment profiter du paiement par mobile avec votre smartphone.

Le paiement grâce au mobile est considéré par beaucoup, fans de Tech comme banques, comme l’avenir. Les solutions se multiplient petit à petit : Apple Pay, Samsung Pay, PayLib et autres ne cessent de faire en sorte de vous faire utiliser cette nouvelle solution.

Après la création de Wallet et Android Pay, Google a clarifié sa solution multiplateforme en créant Google Pay. La solution est disponible en France, mais pas forcément compatible avec votre banque pour le moment. Si c’est le cas, nous vous présentons comment l’utiliser pour payer avec votre smartphone.

Banques et services compatibles

Pour le moment, le nombre de banques et services compatibles avec Google Pay en France est assez restreint, du fait que de nombreux acteurs bancaires ont développé leurs propres solutions. Voici en date les cartes compatibles :

  • Boursorama
  • N26
  • Revolut (Mastercard uniquement)
  • Ticket Restaurant Edenred
  • Lydia
  • Boon

D’autres pourraient cependant s’ajouter au fil des mois.

Où peut-on utiliser Google Pay ?

Google Pay est un service de paiement NFC, au même titre que les puces intégrées à nos cartes bancaires désormais. De ce fait, vous pouvez théoriquement l’utiliser avec tous les terminaux de paiement compatibles NFC ou G Pay, qui présentent l’un de ces deux logos.

Certains magasins physiques mettent en avant leur compatibilité avec le service. C’est le cas notamment de Conforama, Etam, H&M ou encore Sephora.

Quels appareils sont compatibles Google Pay ?

Pour utiliser Google Pay avec votre smartphone, c’est assez simple. Il suffit uniquement que votre appareil dispose d’une puce NFC.

Notez que certaines montres Wear OS sont également compatibles avec la solution, vous permettant d’éviter de devoir sortir votre smartphone de votre poche pour payer.

Présentation de l’application.

L’application Google Pay, disponible gratuitement sur le Play Store, est assez simpliste. Notez que Google Pay est également un service permettant de payer sur le web, notamment les achats exécutés sur le Play Store : il est donc normal que certaines opérations soient déjà présentes sur votre compte.



Comme toutes les applications Google, il vous suffit de vous connecter à votre compte Gmail pour l’utiliser. Par la suite, vous aurez accès à trois onglets. L’accueil tout d’abord vous permet de retrouver un historique des achats et prélèvements effectués sur votre compte, y compris les achats en ligne.

Le deuxième onglet « Paiement » vous permet de retrouver tous les moyens de paiement enregistrés sur votre compte. C’est ici que vous retrouverez vos cartes de paiement, mais aussi certains autres services (comme PayPal). Notez que tous les moyens de paiement enregistrés ici ne peuvent pas forcément être utilisés pour payer avec votre smartphone : il doit être compatible avant cela. Dans notre exemple, la carte et le compte PayPal ne sont pas compatibles.

Enfin, un dernier onglet « Cartes » vous permet d’enregistrer numériquement toutes vos cartes de fidélité ou cartes cadeaux.

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Ajouter une carte de paiement sur Google Pay

Lien YouTube

Pour ajouter une carte de paiement, il suffit de cliquer sur « + Mode de paiement » dans l’onglet « Paiement ». Celui-ci va vous permettre soit de prendre en photo votre carte pour remplir les champs automatiquement, soit de remplir manuellement vos informations.

Lien YouTube

Notez que pour pouvoir utiliser pleinement votre carte, une vérification doit avoir lieu. Celle-ci se fait par le biais d’un petit prélèvement de quelques centimes (jusqu’à 1 euro) sur votre compte qui est très rapidement remboursé. Un code peut également être fourni par votre banque pour authentifier la connexion. La procédure est naturelle et sensiblement similaire à n’importe quelle plateforme de paiement en ligne (PayPal notamment).

Pour ensuite changer de carte de paiement sans contact par défaut, il vous suffit de sélectionner la carte voulue dans le menu « Paiement ».

Payer en magasin avec Google Pay

Pour payer en magasin avec votre smartphone, assurez-vous tout d’abord que le NFC est bien activé sur votre smartphone. Pour cela :

  • Allez dans « Paramètres »
  • Tapez « NFC » dans la barre de recherche
  • Vérifiez que la fonctionnalité est bien activée

Si c’est bien le cas, vous ne rencontrerez aucun souci.

Lien YouTube

Sans même avoir l’application lancée, il vous suffit d’approcher votre smartphone d’un terminal de paiement pour que l’action se fasse. Le téléphone doit tout de même être déverrouillé pour bien s’assurer que vous êtes le propriétaire légitime de la carte.

Une fois que l’icône de validation apparaît sur votre smartphone, vous pouvez reprendre votre appareil : le paiement est effectué !

Source: Frandroid

Publié le

Fortnite Battle Royale : une vulnérabilité qui donnait accès aux paiements

Le jeu phénomène Fortnite Battle Royale a été victime d’une faille à la fin de l’année 2018. Un pirate pouvait prendre le contrôle complet d’un compte.

On ne présente plus Fortnite et son mode Battle Royale qui dépasse les 200 millions de joueurs. Sa sortie sur Android, à l’extérieur du Play Store, a marqué l’année 2018.

Une faille de sécurité a été découverte par Check Point Research. Elle permettait d’accéder à un compte Epic Games, le studio développeur de Fortnite. La faiblesse venait du processus d’identification sur la plateforme d’Epic, où il était possible pour une personne mal attentionnée de créer une page subtilisant le jeton d’identification de l’utilisateur.

Ce dernier n’avait à aucun moment à rentrer identifiant et mots de passe, il ne s’agit donc pas vraiment d’une attaque par hameçonnage.

Une faille rapidement corrigée

L’accès au compte Epic ne posait pas que des problèmes de triches dans Fortnite, cela signifie qu’il était aussi possible d’acheter de la monnaie virtuelle (les V-Bucks) avec la carte de paiement liée au compte. Ces V-Bucks pouvaient ensuite être revendus sur le web.

Lien YouTube

Epic Games a confirmé auprès de The Verge que la faille avait déjà été corrigée, rapidement après la découverte de Check Point. La firme rappelle qu’il est conseillé d’utiliser des mots de passe forts et variés, même si dans le cas de cette faille, cela ne faisait pas de différences.

À lire sur FrAndroid : Quels sont les meilleurs smartphones pour jouer à Fortnite en 2019 ? Notre sélection

Source: Frandroid

Publié le

Quand le plus téléchargé des explorateurs de fichiers donne accès à vos photos et vos fichiers

Très populaire, l’explorateur de fichier ES File Explorer sur Android est victime d’une faille de sécurité. Celle-ci permet à un pirate de récupérer n’importe quel fichier stocké sur votre smartphone.

Particulièrement populaire et téléchargé plus de 100 millions de fois sur le Google Play Store, l’explorateur de fichier ES File Explorer a connu une faille de sécurité majeure comme l’a relevé l’expert en sécurité informatique Baptiste Robert, connu sous le pseudonyme d’Elliot Alderson.

Dans un fil Twitter publié mercredi, le développeur, dont nous avions dressé le portrait il y a un peu plus d’un an, expliquait en effet qu’une faille d’ES File Explorer permettait à n’importe qui connecté sur le même réseau Wi-Fi de récupérer des fichiers stockés sur un smartphone avec File Explorer installé.

Une faille en cours de résolution

« Techniquement, chaque fois qu’un utilisateur lance l’application, un serveur HTTP est ouvert. Ce serveur ouvre localement le port 59777. Sur ce port, une personne mal intentionnée peut envoyer un paquet JSON sur la cible », explique Elliot Alderson. Ce paquet JSON, qui peut encapsuler différentes instructions, peut notamment servir à exfiltrer des fichiers stockés sur le smartphone de la victime, qu’il s’agisse de photographies, d’une liste des applications installées, de vidéos ou de votre carnet d’adresses.

Les développeurs de l’application ont finalement expliqué au site Android Police avoir corrigé la faille : « Nous avons réparé la vulnérabilité http et avons publié le correctif. Nous attendons désormais que Google valide la nouvelle version ». A l’heure de la publication de cet article, la nouvelle version n’est pas encore disponible sur le Google Play Store.

À lire sur FrAndroid : « Les gens ne doivent pas faire confiance aux constructeurs de téléphones », portrait d’un lanceur d’alerte

 

Twitter

Source: Frandroid

Publié le

SwiftKey : le clavier a réduit son lag de 50 % et se dit le plus rapide et le plus léger

SwiftKey, le célèbre clavier alternatif, revient sur ses mises à jour de 2018. Avec une réduction du lag de 50 % sur l’année, le clavier se targue d’être parmi les meilleurs, notamment grâce à un chargement plus rapide et une taille d’installation plus réduite.

Écrire des messages, taper une recherche ou une adresse URL… peut-être sans vous en rendre compte, vous utilisez le clavier de votre smartphone un très grand nombre de fois dans la journée. Et pour que cela soit le plus ergonomique possible pour vous, vous avez peut-être opté pour un clavier bien particulier. Gboard, Kika, SwiftKey… il en existe pléthore.

SwiftKey justement vient de publier un billet de nouvelle année pour faire le bilan des changements de 2018 et des dernières mises à jour (la dernière datant du 14 janvier pour la version stable). L’éditeur se targue d’avoir réduit de plus de 50 % le lag de son clavier en 2018 et d’afficher d’excellentes performances sur ce début d’année 2019. Des améliorations qui sont même valables sur les anciens téléphones.

Aujourd’hui, SwiftKey affirme que son clavier se lance 20 % plus rapidement que ses principaux concurrents, à savoir Gboard, Baidu et TouchPal. La taille de l’application est également plus petite à l’installation, « sans sacrifier de fonctionnalité ».



SwiftKey



SwiftKey

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Le clavier a évidemment connu d’autres améliorations au cours de l’année, comme l’ajout de nouveaux langages, l’intégration de Bing, ou alors l’arrivée d’une Toolbar bien utile. De quoi motiver ceux qui n’auraient pas essayé SwiftKey depuis un moment de retenter l’expérience, au moins pour se refaire une idée.

À lire sur FrAndroid : Les meilleurs claviers Android en 2019 : notre sélection d’applications

SwiftKey

Source: Frandroid

Publié le

Le Google Play Store enregistre une croissance supérieure à l’App Store en 2018

Le duel des magasins d’application est dominé depuis de longues années par iOS et son App Store. Cependant, le Play Store a connu une croissance supérieure en 2018, laissant penser à une stabilisation prochaine.

Il existe un secteur sur lequel un véritable duel prend place : les magasins d’application. Si de nombreux acteurs alternatifs existent, on ne peut nier que les principaux concurrents sont l’App Store de l’iOS d’Apple, et le Play Store d’Android par Google.

La solution d’Apple est souvent pointée du doigt comme celle enregistrant le plus de ventes et ayant le dessus, mais le magasin Android connaît une dynamique intéressante. En 2018, comme nous le pointe du doigt Sensor Tower, cela se vérifie.

App Store VS Play Store en 2018

Selon les chiffres du cabinet d’analyse, le Play Store a enregistré 24,8 milliards de dollars de revenus. L’App Store d’Apple a lui enregistré près du double de cette somme à 46,6 milliards de dollars, continuant d’afficher une certaine domination sur les applications payantes.

Tout n’est pas pour autant dit. Ces chiffres représentent en effet une croissance de 20,4 % pour l’App Store… contre 27,3 % pour le Play Store, montrant que le magasin d’application de Google a encore une marge de manœuvre intéressante.

Le Play Store est dynamique

Sensor Tower rappelle du même temps que sur l’année 2017, les deux magasins enregistraient la même croissance de l’ordre d’environ 34 %. On peut donc aussi noter que le marché entier connaît un petit ralenti.

Cependant, ce ralenti impacte en termes de dynamique beaucoup plus facilement l’App Store que le Play Store. Si cette tendance se vérifie dans les années à venir, il se pourrait que l’on assiste à une stabilisation des deux acteurs et la création d’un véritable duopole équilibré. Si tant est qu’on le veuille vraiment…

Android Authority

Source: Frandroid

Publié le

Twitter : une faille vieille de plus de quatre ans a fait passer certains comptes privés en public

Ce jeudi, Twitter a confirmé qu’une faille existait sur les profils privés, permettant à tout un chacun de consulter les contenus lorsque l’utilisateur changeait certains paramètres sur un profil. Après plus de quatre ans d’existence, le bug semble désormais corrigé.

Sur Twitter, si les profils sont publics par défaut, rendant les tweets visibles par tout à chacun, il est néanmoins possible de passer en privé en sélectionnant l’option « protéger vos tweets ». Ce paramètre n’autorise alors que les personnes que vous avez sélectionnées à consulter votre profil. Du moins en théorie.

Ce jeudi, Twitter a en effet annoncé qu’une faille importante avait touché les utilisateurs de son application Android. Sur son blog, le réseau social prévient en effet que pendant plus de quatre ans, un souci technique pouvait annuler l’option « protéger vos tweets » si un utilisateur de l’application Twitter sur Android modifiait certains paramètres de leur profil, comme l’adresse email liée à leur compte.

Une faille qui ne touchait que les utilisateurs d’Android

Finalement corrigée lundi dernier, cette faille ne concernait que les utilisateurs de Twitter sur Android, et non pas les possesseurs d’iPhone ou un changement de paramètre de profil sur la version web du réseau social. Une fois le paramètre de protection des tweets désactivé, il fallait nécessairement que les utilisateurs cochent à nouveau la case pour repasser leur compte en privé.

Twitter n’indique pas combien de comptes ont pu être affectés entre le 3 novembre 2014 et le 14 janvier dernier. Le paramètre de compte privé peut être particulièrement intéressant pour se créer un second compte, afin de partager certains contenus ou informations uniquement à des amis proches. Les contenus partagés peuvent ainsi être bien plus personnels ou intimes que sur le compte public.



Twitter



Twitter, Inc.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Twitter

Source: Frandroid

Publié le

Le fondateur d’Atari va lancer six jeux pour Alexa, en commençant par un jeu d’enquête

Amazon organisait sa conférence Alexa Conference 2019, et un des cofondateurs d’Atari a profité de l’occasion pour exposer ses plans pour l’assistant vocal : rien que six jeux vocaux.

Le premier jeu se nomme St Noire

Le grand show Alexa Conference 2019 vient de fermer ses portes, la conférence a réuni des acteurs de l’écosystème de l’assistant vocal présent sur 100 millions d’appareils autour du monde.

Parmi les annonces, celle de Nolan Bushnell était surprenante. C’est un des cofondateurs de la mythique entreprise américaine Atari. D’ailleurs, c’est un des rares patrons de Steve Jobs, le fondateur d’Apple a travaillé sur le jeu Breakout, un jeu d’arcade dérivé de Pong.

Le cofondateur d’Atari occupe désormais le poste de PDG chez X2 Games, un éditeur indépendant de jeux. Il a donc profité de l’événement d’Amazon pour annoncer le lancement de six jeux dédiés à Alexa, ils seront tous gérés par la voix.

St. Noire, une enquête pour meurtre

Le premier jeu se nomme St. Noire et est prévu pour le premier trimestre 2019. Le jeu sera multijoueur et permettra à une équipe de travailler ensemble pour résoudre une histoire de meurtre.

Il y a eu un meurtre dans la mystérieuse petite ville de St. Noire – et le tueur a promis de frapper à nouveau ! Pouvez-vous résoudre le mystère avec jusqu’à 6 autres joueurs avant que le temps ne s’écoule et que le tueur ne finisse son crime ? Trouvez les indices, interrogez les témoins et ne faites confiance à personne. Quelqu’un ment, et si vous voulez résoudre l’affaire, vous devrez trouver qui… à vous, inspecteur.

Les joueurs interagiront avec leur enceinte Alexa pour découvrir des indices, interroger des témoins et déterminer qui est derrière les meurtres. X2 Games a annoncé que des acteurs vocaux professionnels interpréteront tous les personnages du jeu, au total six intrigues différentes sont proposées.

Un premier trailer vidéo est disponible sur le site du jeu, il sera vendu à 40 dollars. D’ailleurs, les possesseurs de l’Amazon Echo Show auraient un indice visuel supplémentaire. La triche.

Source: Frandroid

Publié le

Rassurez-vous : Netflix n’augmentera pas (tout de suite) ses prix en France

Netflix a récemment augmenté ses prix aux États-Unis. La branche française se veut rassurante en indiquant que ce ne sera pas le cas en France… pour le moment.

Netflix est l’un des services de VOD les plus populaires au monde, et le plus populaire disponible en France. Ironique, lorsqu’on se rappelle des doutes à son lancement dans notre pays.

Il y a peu, la plateforme a annoncé une augmentation du prix de son abonnement aux États-Unis. Trois de ceux-ci ont été augmentés, poussant à une crainte que la même augmentation soit réalisée sur les abonnements français.

Les tarifs de Netflix n’augmenteront pas en France

Le Parisien a pu contacter le service pour un éclaircissement. Les représentants de la plateforme assurent que « l’augmentation spécifique des prix aux États-Unis ne préfigure en rien une augmentation dans un pays particulier comme la France ».

Vous l’aurez compris : pas d’augmentation à court terme pour les utilisateurs français ! Ceci étant, la tournure de phrase est assez ouverte pour qu’une augmentation arrive à long terme.

Les abonnés français ont déjà subi une augmentation du prix des abonnements Netflix en octobre 2017, et le service de VOD n’a jamais nié que ses prix évolueraient dans le temps. Ses forfaits aussi d’ailleurs, comme en témoigne l’apparition d’une formule dédiée au mobile.

Le Parisien

Source: Frandroid

Publié le

Google Maps teste l’intégration d’alertes contre les radars de vitesse

Google Maps s’inspire toujours plus de Waze. Le premier est en train de tester d’intégrer des alertes afin d’éviter les radars de vitesse sur la route.

Google Maps est souvent considéré comme le couteau suisse des voyageurs de courte comme longue distance. Il faut dire que l’application installée de base sur Android est aussi utile pour les automobilistes que les piétons, et intègre de nombreuses fonctionnalités.

Cependant, en voiture, nombreux sont ceux lui préférant Waze. Ce n’est donc pas pour rien que Google l’a racheté, et intègre petit à petit ses fonctionnalités. L’un de ses plus grands points forts sera bientôt intégré à Maps.

Les alertes radar seront intégrées à Google Maps

La communauté d’Android Police a en effet repéré le déploiement d’une nouvelle fonctionnalité sur l’application, pour l’instant sur une petite partie des utilisateurs. Il s’agit des alertes de radar, qui apparaissent aussi bien en prévisualisation de la carte que pendant le trajet, avec une petite notification sonore en prime.


Comme Waze, cette détection se baserait sur la communauté des utilisateurs eux-mêmes. Sur Google Maps, il a déjà été repéré l’intégration de nouveaux boutons permettant aux conducteurs de prévenir les autres d’un accident mais aussi de la présence d’un radar.

Cette fonctionnalité semble être débloquée côté serveur par Google. Il n’est donc pas dit que nous en profitions rapidement, et devons donc faire preuve de patience afin de voir l’évolution de la situation au fil des prochaines semaines.

Android Police

Source: Frandroid

Publié le

La blague nulle de la semaine : cette application fait croire que vous profitez de la 5G

Cette application disponible sur le Play Store a pour seul et unique but de faire croire à votre entourage que votre smartphone est compatible 5G. Ce n’est pas très bien fait et c’est justement pour cela que c’est drôle.

Se balader sur Reddit est toujours enrichissant. Une récente virée sur ce réseau social si particulier nous a fait découvrir cette application Android disponible sur le Play Store : 5G Simulator Max.

Une blague

Cette application est une blague. Non vraiment, c’est l’essence même de son existence. Pour comprendre, il faut savoir que l’opérateur américain AT&T s’est attiré un lot de critiques après avoir affiché le logo 5G sur plusieurs smartphones pourtant non compatibles induisant ainsi certains utilisateurs en erreur.

C’est en réaction à cette initiative contestable que 5G Simulator Max a été créé.



5G Simulator Max



SeriousSimulatorApps

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Une fois l’application installée, vous n’avez qu’à appuyer sur le bouton « Activer la 5G » pour qu’une icône 5G accompagnée de fausses barres de réseau s’affiche dans la barre d’état du smartphone.




Humour bancal

Si votre sens de l’humour est aussi pourri que le mien, alors cette app saura vous arracher un sourire. Quand bien même ce n’est pas très bien fait. Par exemple, sur mon Samsung Galaxy Note 9, le faux réseau 5G s’affiche à gauche alors que toutes les icônes de connectivité apparaissent à droite. L’illusion est loin d’être parfaite.

À la limite, cela peut tromper une personne qui ne s’y connaît que très peu en télécoms, mais cette « blague » a tout de même plus d’intérêt quand on tente de duper un utilisateur un minimum initié à la problématique de la 5G. On notera tout de même qu’un lecteur m’a signalé que sur son téléphone Huawei, l’effet est plus réussi et on pourrait presque croire à du dual SIM (presque).

Sur certaines interfaces comme OxygenOS, il est possible de cacher l’icône des données cellulaires, ce qui peut aider à la bonne réalisation de ce prank. Enfin, on regrettera la présence de publicités un peu intrusives dans l’application 5G Simulator Max, mais comme vous ne l’utiliserez probablement qu’une seule fois dans votre vie, ce n’est pas si grave.

Sur un ton plus sérieux, n’hésitez pas à consulter notre dossier dédié à la 5G pour en savoir plus sur le réseau de demain.

À lire sur FrAndroid : Réseau 5G : tout ce qui va changer, quels usages et pourquoi la technologie est importante

Source: Frandroid