Publié le

La Chine a-t-elle espionné Apple et Amazon avec une micropuce ?

Bloomberg vient de publier une enquête qui affirme que les chaînes d’assemblage de cartes mères situées en Chine auraient installé des micropuces pour espionner les entreprises américaines. Des faits graves, Apple et Amazon ont réagi dans la foulée.

Bloomberg Businessweek a publié des informations concernant une histoire d’espionnage, l’affaire remonte à 3 ans et le média américain a mené une enquête depuis. Selon eux, l’armée chinoise aurait inséré des micropuces sur les cartes mères de serveurs Supermicro pour fournir au gouvernement chinois la possibilité d’espionner les entreprises américaines.

Selon le rapport cité par Bloomberg, les enquêteurs auraient découvert que l’espionnage a touché près de 30 entreprises, dont Apple et Amazon, ainsi qu’une grande banque et des sous-traitants gouvernementaux aux États-Unis.

L’affaire des micropuces qui espionnent les américains

Les sous-traitants chinois de Super Micro Computer auraient placé une micropuce d’espionnage sur les cartes mères. Elles feraient la taille d’un grain de riz et seraient donc très difficile à détecter.

Cette micropuce permettrait d’injecter son propre code ou de modifier l’ordre des instructions que le CPU doit exécuter. L’objectif est de créer une porte dérobée dans n’importe quel réseau informatique relié à ces machines piégées. Bloomberg explique que la porte dérobée permet de surveiller les serveurs et même récupérer leurs données. Néanmoins, aucune donnée n’aurait été récupérée, mais l’ampleur de l’attaque n’a pas été clairement identifiée.

Les serveurs Super Micro Computer sont utilisés par de très nombreuses entreprises ; ce sont notamment les cartes mères qui équipaient les serveurs de l’App Store et de l’assistant Siri. Apple aurait eu environ 7 000 cartes mères fabriquées du constructeur dans ses centres de données lorsque son équipe de sécurité est tombée sur les fameuses puces.

Selon Bloomberg, Apple aurait découvert les micropuces suspectes sur les cartes mères aux alentours de mai 2015, après avoir détecté une activité réseau anormale et des problèmes de microprogramme. Deux sources internes d’Apple indiquent que l’entreprise aurait signalé l’incident au FBI, tout en menant une enquête interne. Les 7 000 serveurs Super Micro Computer auraient été remplacés en l’espace de quelques semaines.

Cet espionnage a-t-il eu lieu ?

Apple n’a pas tardé à réagir officiellement concernant cette histoire. Voici la traduction de son communiqué :

Au cours de cette année, Bloomberg nous a contactés à plusieurs reprises pour nous faire part de réclamations, parfois vagues et parfois complexes, concernant un incident de sécurité présumé chez Apple.

Chaque fois, nous avons mené des enquêtes internes rigoureuses fondées sur leurs enquêtes et, chaque fois, nous n’avons trouvé absolument aucune preuve à l’appui d’aucune d’entres elles.

Nous avons donné des réponses factuelles à maintes reprises et de façon constante, dans un compte rendu, réfutant pratiquement tous les aspects de l’histoire de Bloomberg au sujet d’Apple. Sur ce point, nous pouvons être très clairs : Apple n’a jamais trouvé de micropuces malveillantes, de « manipulations matérielles » ou de vulnérabilités délibérément implantées dans un serveur. Apple n’a jamais eu aucun contact avec le FBI ou toute autre agence au sujet d’un tel incident. Nous n’avons connaissance d’aucune enquête du FBI, pas plus que nos contacts dans les forces de l’ordre.

En réponse à la dernière version du récit de Bloomberg, nous présentons les faits suivants : Siri et Topsy n’ont jamais partagé de serveurs ; Siri n’a jamais été déployé sur des serveurs qui nous ont été vendus par Super Micro ; et les données Topsy étaient limitées à environ 2 000 serveurs Super Micro, et non 7 000. Aucun de ces serveurs ne contient de micropuces malveillantes.

En pratique, avant que les serveurs ne soient mis en production chez Apple, ils sont inspectés pour détecter les failles de sécurité et nous mettons à jour tous les microprogrammes et logiciels avec les dernières protections. Nous n’avons pas découvert de vulnérabilités inhabituelles dans les serveurs que nous avons achetés chez Super Micro lorsque nous avons mis à jour le firmware et le logiciel conformément à nos procédures standards.

Nous sommes profondément déçus que, dans leurs relations avec nous, les journalistes de Bloomberg n’aient pas été ouverts à la possibilité qu’eux-mêmes ou leurs sources puissent se tromper ou être mal informées. Notre supposition est qu’ils confondent leur histoire sur un incident survenu en 2016, lors duquel nous avons découvert un pilote infecté sur un seul serveur Super Micro dans un de nos laboratoires. Cet événement unique a été considéré comme accidentel et non comme une attaque ciblée contre Apple.

Bien qu’il n’y ait eu aucune allégation selon laquelle les données des clients étaient en cause, nous prenons ces allégations au sérieux et nous voulons que les utilisateurs sachent que nous faisons tout notre possible pour protéger les données personnelles qu’ils nous confient. Nous voulons aussi qu’ils sachent que ce que Bloomberg rapporte sur Apple est faux. Apple a toujours cru en la transparence dans la manière dont nous traitons et protégeons les données. S’il y avait un événement comme Bloomberg News l’a prétendu, nous serions ouverts à ce sujet et nous travaillerions en étroite collaboration avec les services gouvernementaux.

Les ingénieurs d’Apple effectuent des contrôles de sécurité réguliers et rigoureux pour s’assurer que nos systèmes sont sûrs. Nous savons que la sécurité est une course sans fin et c’est pourquoi nous consolidons constamment nos systèmes contre les pirates et hackers de plus en plus sophistiqués qui ciblent nos données.

Pour résumer, Apple nie les faits publiés par Bloomberg. Selon l’entreprise américaine, il n’a jamais été question d’un tel espionnage, même si Apple évoque tout de même avoir mis fin à ses relations commerciales avec l’entreprise chinoise.

De son côté, Super Micro Computer a déclaré ne pas avoir connaissance d’une telle enquête, tandis qu’Amazon a démenti avoir eu connaissance d’un incident sur la chaîne logistique.

Les responsables chinois n’ont pas abordé directement le rapport, affirmant que « la sécurité de la chaîne d’approvisionnement est une question d’intérêt commun. La Chine est également une victime.« .

Il est encore tôt pour connaître le fin mot de l’histoire, mais ce n’est pas la première ni la dernière histoire d’espionnage. Les soupçons sont exprimés de façon récurrente concernant les groupes technologiques présents en Chine. D’ailleurs, ZTE et Huawei sont dans le viseur du gouvernement Trump et des services de renseignement dans cette optique.

L’enquête de Bloomberg est disponible à cette adresse.

Bloomberg

Source: Frandroid

Publié le

Microsoft mise sur Amazon Alexa : les appels Skype arrivent sur Echo

Avec Skype, il sera bientôt bien plus simple de passer des appels avec une enceinte Amazon Echo.

Conscient que Cortana n’a pas rencontré le succès espéré sans un écosystème mobile ou d’enceintes connectées suffisamment fort, Microsoft a annoncé il y a plus d’un an son rapprochement avec Alexa, l’assistant d’Amazon. Plus récemment, la marque a commencé à intégrer des services de Xbox à Alexa aux États-Unis.

La firme de Redmond va plus loin avec l’intégration de son service Skype directement aux produits Echo. Depuis quelques mois, Skype a pris un nouveau tournant et semble intégrer des fonctions réellement utiles, plutôt que des copies d’autres services comme Snapchat.

Amazon et Microsoft s’entraident

Sur ses enceintes Echo, dont Amazon a présenté toute une nouvelle fournée récemment, le géant de l’e-commerce propose une fonction d’appel assez limitée. En effet, les « appels Alexa » ne fonctionnent qu’entre contacts possédant des produits Echo, et il est impossible en France d’appeler un simple numéro fixe ou mobile, ce qui limite beaucoup les possibilités.

Avec l’arrivée de Skype, Alexa va s’ouvrir à toute une nouvelle base d’utilisateurs : il y a en effet beaucoup plus de clients de Skype dans le monde que de propriétaires d’enceintes Echo. Microsoft annonce qu’il suffira de donner des ordres du type « Alexa, appelle Marc sur Skype » pour qu’un appel Skype soit crée. Les appels vidéo seront bien sûr gérés sur les produits Echo dotés d’un écran.

On peut se demander quel avenir Microsoft réserve à Cortana, quand on sait que l’assistante n’a pas reçu de mise à jour depuis longtemps sur Android, et n’est toujours pas disponible en France sur mobile. Le déploiement de Skype avec Alexa sera progressif et débutera plus tard cette année, à une date encore inconnue.

À lire sur FrAndroid : Amazon Echo (Alexa) : tout ce qu’il faut savoir sur l’assistant personnel intelligent

Skype

Source: Frandroid

Publié le

Comment précommander moins cher Hearthstone : Projet Armageboum avec Amazon ?

Hearthstone, le célèbre jeu de cartes de Blizzard, s’offre une nouvelle extension : Projet Armageboum. Quelles sont ses nouveautés et comment la précommander moins cher ? On vous dit tout !

Hearthstone, le célèbre jeu de cartes de Blizzard, s’offre une neuvième extension : Projet Armageboum. Celle-ci met en scène Dr Boum, un personnage de l’univers de Warcraft qui s’est fait particulièrement connaître lors de la première extension d’Hearthstone où il était présent sous la forme d’une carte légendaire particulièrement puissante, qui nous présentera le fruit de ses expériences : 135 nouvelles cartes et de nouvelles mécaniques de jeu.

Quelles sont les nouveautés de l’extension ?

Chaque extension d’Hearthstone apporte son lot de nouvelles cartes accompagnées de nouvelles mécaniques afin de renouveler le gameplay du jeu et le métagame. Parmi les nouveautés, l’une des plus importantes est l’apparition d’un nouveau mot-clé : Magnétisme. Celui-ci permet aux serviteurs disposant de cette caractéristique de fusionner avec une carte Méca s’il est placé à gauche de celui-ci. Cela permettra aux cartes de combiner leurs caractéristiques et leurs mots-clés.




Deux nouveaux types de cartes sont également introduits avec cette nouvelle extension. Le premier, les cartes Oméga confèrent des effets puissants lorsqu’elles sont jouées à 10 points de mana. Le second, les cartes Projet, confèrent de puissants bonus aux deux joueurs, à utiliser avec précaution !

Enfin, après les quêtes, les héros légendaires et les armes légendaires, la prochaine extension d’Hearthstone introduira les sorts légendaires. Comme leur nom l’indique, il s’agit de sorts particulièrement puissants qui ne pourront être ajoutés qu’en un seul exemplaire par deck. Le premier sort légendaire à avoir été annoncé est l’élément instable de Myra, qui offre la possibilité pour 5 cristaux de Mana de piocher l’intégralité de son deck.

Hearthstone : Projet Armageboum sortira le mardi 7 août 2018 sur toutes les plateformes sur lesquelles le jeu est disponible (PC, Mac, Android et iOS).

Comment commander l’extension moins chère sur l’Amazon Appstore ?

Vous pouvez dès à présent préacheter un pack comprenant 50 boosters de Hearthstone : Projet Armageboum, une carte légendaire dorée (de l’extension) et le dos de carte Méca-Jaraxxus au prix de 49,99 euros. Pour rappel, les paquets de cartes sont disponibles habituellement à 2,99 euros pour deux paquets, soit 1,49 euro par paquet. Ce pack permet de profiter des paquets de cartes à 1 euro l’unité, ce qui vous permettra de faire belles économies.

Mais vous pouvez encore économiser plus sur ce pack avec les Amazon Coins. Le coin est la monnaie virtuelle d’Amazon qui peut être utilisée pour réaliser des achats in app dans les applications disponibles sur le store d’Amazon, dont Hearthstone. Les réductions sont croissantes en fonction du nombre de coins achetés et ils sont utilisables exclusivement pour les jeux téléchargés depuis l’Amazon Appstore.

Comment utiliser Amazon Coins ?

Vous n’avez jamais utilisé Amazon Coins

À l’occasion de la sortie de la nouvelle extension d’Hearthstone, Amazon propose une offre pour les nouveaux utilisateurs de l’App Store Amazon : 5 000 Amazon Coins (= 50 euros) pour 35 euros. Cette offre permet de précommander la nouvelle extension d’Hearthstone en profitant d’une économie de 15 euros, c’est aujourd’hui le seul moyen de l’acquérir moins cher.

5 000 Amazon Coins pour 35 euros

Vous utilisez déjà Amazon Coins

Si vous utilisez déjà l’App Store d’Amazon et que vous avez précédemment effectué un achat en coins sur celui-ci, vous pouvez profiter d’une autre offre vous permettant de précommander la prochaine extension d’Hearthstone pour moins cher : 5 000 Amazon Coins (= 50 euros) pour 41 euros. Comme la première offre, celle-ci permet de précommander Projet Armageboum moins cher.

5 000 Amazon Coins pour 41 euros

Le Mégapack du Projet Armageboum

Pour cette nouvelle extension, Blizzard propose un second pack de précommande au doux nom de Mégapack. Celui-ci, plus complet, comprend : 80 boosters, une carte légendaire dorée de l’extension, le dos de carte Méca-Jaraxxus et le nouveau héros alternatif Démoniste : Méca-Jaraxxus. Celui-ci est disponible à 79,99 euros et Amazon propose également une offre pour l’acheter moins cher : 10 000 Amazon Coins (= 100 euros) pour 65 euros.

10 000 Amazon Coins pour 65 euros

Bien entendu, les coins restant pourront être utilisés dans Hearthstone pour acheter des boosters ou une future extension, et également dans les nombreux jeux disponibles sur l’Amazon Appstore.

Comment installer l’Amazon Appstore ?

Afin de pouvoir profiter des remises des Coins pour vos achats intégrés de Hearthstone, vous devez dans un premier temps installer l’Amazon Appstore. L’installation est très simple et se déroule en 3 étapes :

Téléchargez l’application sur ce lien ou rentrez cette adresse sur le navigateur internet de votre smartphone : https://www.amazon.fr/appstore (vous pouvez également la trouver très facilement en recherchant Amazon Appstore sur Google).

Ouvrez ensuite l’application Téléchargements grâce à la notification ou dans votre menu d’applications, puis choisissez le fichier Amazon_App.apk et appuyez sur installer. Pour installer un fichier .APK, suivez notre tutoriel.

Vous n’avez plus qu’à lancer l’application Amazon Appstore et vous authentifier sur votre compte Amazon. Les applications se situent dans le menu de gauche sur la catégorie Appstore Amazon. Afin d’installer Hearthstone, vous pouvez simplement rechercher l’application dans la barre de recherche, puis l’installer.

Vous pouvez ainsi installer Hearthstone et utiliser les coins que vous avez précédemment obtenus pour précommander l’extension Projet Armageboum directement sur le jeu, la boutique est liée à votre compte Amazon.

Article sponsorisé par Amazon

Cet article a été réalisé en collaboration avec Amazon. Il s’agit d’un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l’entité Humanoid Content, l’équipe éditoriale de FrAndroid n’a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.

Source: Frandroid

Publié le

L’application Amazon Prime Video est maintenant disponible sur le Play Store et le PlayStation Store

L’application Amazon Prime Video est enfin disponible sur le Play Store, mais aussi sur les dernières consoles de salon de Sony.

L’application Android de streaming vidéo d’Amazon nécessitait jusqu’à présent de passer par le sideloading. Amazon Prime Video arrive maintenant en bonne et due forme sur le Google Play Store, mais aussi sur les consoles de jeux PlayStation via le PlayStation Store.

Il aura fallu attendre de longs mois avant de voir arriver le service SVoD d’Amazon sur l’ensemble des plateformes multimédias, dont Android TV qui a tardé à venir. Tout comme Netflix avant lui, Amazon Prime Video fait son entrée sur les consoles de Sony, les PlayStation 3 et 4, ainsi que sur le Play Store, comme n’importe quelle autre application, sans avoir besoin de passer par d’autres moyens détournés.

C’est une bonne nouvelle puisque l’arrivée en France sur de nouveaux supports est synonyme d’une plus grande ouverture du service jusqu’à présent surtout soutenu aux États-Unis, Royaume-Uni et Allemagne. En effet, même si l’offre a été déployée en France il y a maintenant une dizaine de mois, le service n’était pas à la hauteur de ce qu’on pouvait espérer. Les applications ont mis du temps à arriver, notamment sur nos téléviseurs Android.

Pour rappel, Amazon Prime permet de regarder en streaming des films, séries, émissions, disponibles grâce à l’abonnement Prime.

Le déploiement est attendu pour aujourd’hui sur le sol européen. Patience, ce n’est l’affaire que de quelques heures.



Amazon Prime Video



Amazon Mobile LLC

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Amazon Prime Video sur Android TV : voici l’APK et notre prise en main

9 to 5 Google

Source: Frandroid

Publié le

Amazon Echo hacké, désormais tout le monde (ou presque) sera persuadé d’être espionné par son assistant personnel

L’Amazon Echo – avec son IA Alexa – a été hacké : des chercheurs ont réussi à installer un malware pour ensuite envoyer le flux audio capturé sur un serveur distant.

L’Amazon Echo et l’Echo Dot (le petit)

Il y aura un avant et un après cette actualité. Avant, ceux qui dénonçaient la montée en puissance des intelligences artificielles constamment connectées passaient pour de doux paranoïaques. Maintenant, tout le monde ou presque sera persuadé d’être espionné par son assistant personnel. Pourquoi ? En quelques minutes, des chercheurs ont été capable de transformer l’Echo en objet d’espionnage, sans laisser de traces physiques.

Seuls les premiers modèles d’Echo sont concernés

Mark Barnes, chercheur britannique, a ainsi détaillé une technique que n’importe qui peut utiliser pour installer des logiciels malveillants sur l’Echo, l’assistant personnel d’Amazon. Rassurez-vous, son code qui transmettrait silencieusement de l’audio de l’Echo piraté à son propre serveur distant a été mis en ligne. La technique nécessite d’obtenir un accès physique à l’Echo que l’on veut cibler, et cela ne fonctionne que sur les appareils vendus avant 2017.

La carte mère de l’Echo. En jaune, le stockage SanDisk de 4 Go.

Mais il n’y a pas de solution logicielle pour corriger cette faille de sécurité. Comment ça fonctionne ? Sur les premiers modèles, des connectiques se cachent sous la base en caoutchouc. Il suffit de l’enlever pour ensuite connecter un lecteur de cartes SD. Cet accès permet de déployer un bootloader personnalisé sur l’Echo.

Doit-on devenir parano ?

Moi je ne suis pas parano : j’essaye de comprendre comment ça fonctionne. Le problème c’est que dans quelques temps, quand les assistants personnels seront monnaie courante, je suis à peu près persuadé que si on fait un sondage dans la rue « Est-ce que vous êtes espionné par votre assistant personnel ? », la majeure partie des gens vont dire oui. Ce qui est faux : les personnes qui seraient intéressées pour espionner ont autre chose à faire que d’espionner l’intégralité de la population…

Le chercheur qui a présenté ses résultats en profite néanmoins pour rappeler aux gens de réfléchir à deux fois aux risques liés à la sécurité d’utiliser un assistant connecté dans des lieux publics ou semi-publics, comme un hôtel par exemple. L’hôtel Wynn à Las Vegas prévoit de déployer des Echo dans chaque chambre. « Dans ce cas, vous ne maîtrisez pas vraiment qui a accès aux appareils« , souligne Barnes, »l’invité précédent a pu installer quelque chose sur l’Echo« . Un exemple qui nous rappelle que la CIA avait tenté d’hacker des TV intelligentes de Samsung pour espionner, comme nous le précise Wired. L’Echo, comme le Google Home que nous venons de tester, possède un bouton pour couper physiquement les microphones.

Pour rappel, l’Echo et son assistant Alexia sont prévus pour septembre en France.

Source: Frandroid

Publié le

Faute d’une réaction de Google, Amazon suspend les ventes d’un smartphone Android vérolé

Des smartphones neufs Blu Phone infectés de malwares ont été retirés de la vente par Amazon.

Blu Phone, une marque principalement vendue aux Etats-Unis

Le sujet des malwares sur Android est vaste, Google y prête une attention toute particulière. Régulièrement, des applications infectées présentes sur le Play Store sont retirées. La plate-forme de Google a la capacité de détecter les malwares connus, quand une app est téléchargée mais aussi après son téléchargement. La firme américaine s’emploie d’ailleurs à déployer des correctifs grâce aux Google Play Services, sans avoir à mettre à jour votre système.

Plus globalement, Android dispose de fonctionnalités de sécurité intégrées qui réduisent considérablement la fréquence et l’impact des problèmes de sécurité des applications. Le système est conçu pour que les développeurs construisent leurs apps avec les autorisations de système et de fichiers par défaut et éviter ainsi de potentiels soucis de sécurité. D’ailleurs, c’est ce système d’autorisations qui limite l’efficacité des anti-virus et autres anti-malwares.

Malheureusement, ces mécanismes de sécurité ne sont pas aussi efficaces quand les malwares sont pré-installés dans la chaîne de distribution.

Malheureusement, ces mécanismes de sécurité ne sont pas aussi efficaces quand les malwares sont pré-installés dans la chaîne de distribution. C’est ce qui est arrivé sur les smartphones Blu Phone, que l’on trouve principalement sur le marché américain. Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Ces malwares ont été installés par le biais de privilèges système. Autrement dit, il faut complètement réinstaller le firmware pour nettoyer le téléphone ou que le constructeur déploie des mises à jour du système.

Google n’a pas réagi. Dans ce cas précis, Google pourrait simplement bloquer l’accès aux services Google pour tous les utilisateurs des smartphones vérolés. Ce qui obligerait les utilisateurs à se tourner vers le support client. En effet, à travers la certification Android qui permet de pré-charger et proposer les Google Play Services (Play Store, Google Maps, Gmail, etc), Google demande aux fabricants de respecter un cahier des charges précis.

Plus sur le même sujet :
Sécurité : la liste des 42 smartphones Android « bons…

En attendant une réaction de Blu Phone ou de Google, Amazon a suspendu la commercialisation des produits Blu Phone jusqu’à nouvel ordre. Ce sont des smartphones à bas prix parmi les plus vendus sur Amazon.com.

Étant donné que la sécurité et la confidentialité de nos clients sont de la plus haute importance, tous les modèles de téléphones Blu ont été rendus indisponibles à l’achat sur Amazon.com jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Blu Phone avait déjà été touché par le problème en 2016. Si Google répète depuis plusieurs années qu’il ne faut pas craindre les malwares sur Android et ne cesse d’améliorer la sécurité du système et du Play Store, il reste cependant impuissant contre les spywares inclus directement par les constructeurs. Ainsi, si les malwares comme HummingBad, découvert l’année dernière, sont rapidement contenus, ce type de menace reste un problème pour Android. Une raison de plus pour justifier le déploiement de mises à jour sans l’accord des constructeurs tiers… comme chez Microsoft, par exemple.

À lire sur FrAndroid : Un smartphone Android neuf peut avoir un virus préinstallé dessus

Source: Frandroid

Publié le

Alexa débarque sur l’application Android d’Amazon

C’est maintenant acté, l’intelligence artificielle d’Amazon Alexa est disponible sur Android.

Alors qu’Alexa était déjà accessible sur l’application Amazon sous iOS, la voici à présent disponible sur la version Android (mais toujours pas en France). C’est en effet ce que rapporte nos confrères des Numériques. Pour rappel, l’appli permet de suivre ses commandes et procéder à des achats. Alexa vient enrichir l’expérience en intégrant les services d’un assistant virtuel grâce à la dernière mise à jour de l’application Amazon sous Android.

Pour effectuer vos achats, vous pouvez maintenant utiliser Alexa par commandes vocales. L’assistant ne s’arrête pas là : il est tout aussi possible de demander des informations sur votre agenda ou encore la météo tout comme vous pourrez contrôler les objets connectés compatibles. Pour lancer Alexa, il suffit de sélectionner l’icône du micro placée juste en dessous de la barre de recherche de l’app.

Cette mise à jour permet de s’essayer à l’assistant virtuel du géant Amazon et d’avoir un bon aperçu de ce dont est capable Alexa. Une bonne façon de patienter avant l’arrivée en France des enceintes connectées Amazon Echo, prévue début 2018. On espère que les utilisateurs français pourront également profiter bientôt de l’assistant intelligent sur l’application d’Amazon.



Boutique Amazon



Amazon Mobile LLC

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Assistants virtuels : vie privée ou personnalisation, que choisissez-vous ?

Source: Frandroid

Publié le

Comment précommander la nouvelle extension d’Hearthstone moins cher avec Amazon ?

Hearthstone, le célèbre jeu de cartes de Blizzard s’offre une nouvelle extension : Voyage au centre d’Un’Goro. Quelles sont les nouveautés et comment la précommander moins cher ? On vous dit tout !

Venant à peine de fêter son troisième anniversaire, Hearthstone s’offre comme cadeau une cinquième extension qui nous emmène dans une nouvelle région : Un’Goro. Cette extension a pour thème la faune sauvage, les élémentaires (des monstres utilisant la force des quatre éléments) et les dinosaures.

 

De nouvelles mécaniques

Chaque extension d’Hearthstone apporte son lot de nouvelles cartes accompagnées de nouvelles mécaniques afin de renouveler le gameplay du jeu et le métagame. Parmi les 135 nouvelles cartes, vous aurez l’occasion de retrouver une nouvelle famille de monstres, les élémentaires, qui auront de nouvelles synergies entre eux et avec les nouvelles cartes.

Les quêtes, une nouvelle mécanique de l’extension

Les quêtes vous demandent de réaliser une action donnée durant la partie, connue également par votre adversaire. Si vous réussissez à réaliser cette action, vous obtiendrez une récompense qui vous donnera un atout non négligeable pour remporter la victoire.

Enfin, l’adaptation est une nouvelle mécanique qui fonctionne comme la découverte et qui vous propose de choisir 1 option sur 3 possible (10 options différentes au total) à ajouter à un serviteur. On retrouve les classiques Provocation, Bouclier Divin, Furie des Vents, mais également des inédits avec un râle d’agonie qui invoque deux plantes 1/1 par exemple. L’extension sera disponible au début du mois d’avril, mais vous pouvez déjà précommander 50 packs de cartes à un prix réduit.

 

Comment commander l’extension moins chère sur l’Amazon Appstore ?

Vous pouvez dès à présent pré-acheter un pack de 50 paquets de cartes issues de Voyage au centre d’Un’Goro au prix de 44,99 euros. Pour rappel, les paquets de cartes sont disponibles habituellement à 2,99 euros pour deux paquets, soit 1,49 euro par paquet. Ce pack permet de profiter des paquets de cartes à 90 centimes l’unité, ce qui est une réduction intéressante.

Précommander l'extension Voyage au centre d’Un’Goro

Mais vous pouvez encore économiser plus sur ce pack avec les Amazon Coins. Le coin est la monnaie virtuelle d’Amazon qui peut être utilisée pour acheter des achats in-app dans les applications disponibles sur le store d’Amazon, dont Hearthstone. Les réductions sont croissantes en fonction du nombre de coins achetés et ils sont utilisables exclusivement pour les jeux téléchargés depuis l’Amazon Appstore.

 

Vous utilisez déjà Amazon Coins

Les packs Amazon Coins sont toujours disponibles à des prix avantageux afin de faire des économies régulières sur les achats in-app

Retrouvez les packs Amazon Coins

 

Vous n’avez jamais utilisé Amazon Coins

Afin de profiter d’un prix réduit sur la précommande de Voyage au centre d’Un’Goro, et des autres extensions/aventures/héros alternatifs, les Amazon Coins sont actuellement la meilleure solution. Pour en profiter, vous devez posséder un compte Amazon, acheter le nombre de coins que vous désirez, puis installer l’Amazon Appstore.

Comment utiliser Amazon Coins ?

 

Comment installer le Amazon Appstore ?

Afin de pouvoir profiter des remises des Coins pour vos achats intégrés de Hearthstone, vous devez dans un premier temps installer l’Amazon Appstore (sous l’appellation Amazon Underground). L’installation est très simple et se déroule en 3 étapes :

Étape 1

Dans les paramètres de votre smartphone, allez dans la catégorie Sécurité puis cochez « Autoriser les sources inconnues ». Téléchargez ensuite l’application sur ce lien ou rentrez cette adresse sur le navigateur internet de votre smartphone : www.amazon.fr/underground (vous pouvez également la trouver très facilement en recherchant Amazon Underground sur Google).

Étape 2

Ouvrez ensuite l’application Téléchargements grâce à la notification ou dans votre menu d’applications, puis choisissez le fichier Amazon_App.apk et appuyez sur installer.

Étape 3

Vous n’avez plus qu’à lancer l’application Amazon Underground et vous authentifier sur votre compte Amazon. Les applications se situent dans le menu de gauche sur la catégorie Appstore Amazon. Afin d’installer Hearthstone, vous pouvez simplement rechercher l’application dans la barre de recherche, puis l’installer.

Hearthstone avec la boutique Amazon Coins

Vous pouvez ainsi installer Hearthstone et utiliser les coins que vous avez précédemment obtenus pour précommander l’extension Voyage au centre d’Un’Goro, car la boutique sera liée à votre compte Amazon. Ainsi, vous pouvez utiliser les coins que vous avez précédemment achetés, ou en acheter directement dans la boutique du jeu.

Astuce : L’application Amazon Underground inclut les fonctionnalités de l’application Boutique Amazon, vous n’avez pas besoin de conserver les deux !

Article sponsorisé par Amazon

Cet article a été réalisé en collaboration avec Amazon. Il s’agit d’un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l’entité Humanoid Content, l’équipe éditoriale de FrAndroid n’a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.

Source: Frandroid

Publié le

Amazon Chime, un nouveau concurrent pour Skype, Slack et Hangouts

AWS, la plateforme de services de cloud d’Amazon, continue de développer ses activités : voici Amazon Chime, pour séduire les professionnels qui utilisent toujours Skype, ou ceux qui cherchent une solution globale de communication pour leur entreprise.

Il y avait déjà du monde sur le créneau des messageries pour professionnels, voici un nouvel acteur : Amazon Chime. En face : Cisco WebEx, LogMeIn GoToMeeting, Skype for Business de Microsoft, HipChat, Slack, Facebook Workplace ou encore Hangouts intégré à l’offre G Suite de Google. La nouvelle solution d’Amazon sera donc directement connectée à son offre QuickSight, qui offre déjà l’e-mail et l’agenda pour les structures professionnelles.

Lien Youtube

Amazon Chime a été décliné en client Windows, macOS, iOS et Android, dans une version gratuite de base. Il faudra opter pour l’édition Plus Edition pour pouvoir gérer son équipe avec 1 Go de messages sauvegardés, pour environ 2,50 dollars par mois et par utilisateur. Enfin, l’offre Pro Edition à 15 dollars par mois offre tout ce qu’une messagerie instantanée professionnelle doit offrir. 



Amazon Chime



Amazon Mobile LLC

Gratuit sur Google Play | Télécharger

Source: Frandroid