Publié le

Bitdefender BOX 2 : protégez votre réseau domestique à l’aide des assistants vocaux

Le nombre d’appareils domestiques connectés au réseau dans chaque foyer ne cesse d’augmenter. Pour les protéger, Bitdefender propose sa BOX, facile à configurer et compatible avec les assistants vocaux.

C’est la rentrée et pendant toutes les vacances, vous y avez pensé… Vous aimeriez bien avoir les bénéfices d’une petite installation domotique commandée par un assistant virtuel pour chez vous. Après tout, ça a l’air simple. Votre seul doute, finalement, concerne la sécurité de votre installation. Or pour ça, il existe trois types de solutions.

La première, c’est de ne pas céder aux sirènes de la modernité et du confort. Bien entendu, on trouve ça dommage, car certaines fonctionnalités de bon nombre d’objets connectés sont très pratiques.

La seconde, c’est d’être attentif en tout temps et de surveiller régulièrement les données circulant sur le réseau, de s’assurer que tous les appareils sont à jour avec les dernières corrections de sécurité et de s’assurer que personne à la maison ne se laisse avoir par des tentatives de fraude ou d’hameçonnage. C’est long, fastidieux et on n’est pas à l’abri d’une erreur. À quoi bon automatiser l’allumage de la lumière du garage si c’est pour passer autant de temps à surveiller le trafic Internet ?

La dernière, enfin, c’est de déléguer cette charge à une machine dont ce serait l’unique rôle et qui réaliserait cette tâche à votre place.

Cette dernière semble être la meilleure solution. Et c’est justement que ce propose la Bitdefender BOX 2, une protection permettant de sécuriser les objets connectés de votre domicile. Découvrez son fonctionnement en détail.

Assurer la protection de son réseau

La Bitdefender BOX 2, qui comme son nom l’indique fait suite à la Bitdefender BOX première du nom, c’est quoi ? C’est un appareil à installer chez vous qui vient soit compléter votre installation soit remplacer votre routeur (à vous de choisir, mais nous vous conseillons de donner à la Bitdefender BOX 2 le rôle de routeur). Cet appareil permet de protéger votre réseau à votre place. Chaque nouvel équipement qui se connecterait à votre réseau sera évalué et son comportement surveillé par la BOX dans le but de s’assurer que l’appareil ne soit pas piraté et qu’il ne vous attire pas des ennuis.

En plus de surveiller tous les objets, il est possible d’activer un service de contrôle parental, et, cerise sur le gâteau, depuis la dernière mise à jour (car oui, la Bitdefender BOX 2 est régulièrement mise à jour), l’appareil est compatible avec Google Assistant et Amazon Alexa les deux meilleurs assistants virtuels du marché.

Un appareil puissant et élégant

D’un design moderne et d’une taille modeste, c’est un appareil que vous pourrez soit montrer fièrement, soit caser dans un tiroir facilement. À vous de voir en fonction de votre décoration d’intérieur, mais nous, on est plutôt convaincus.

La Bitdefender BOX 2

La Bitdefender BOX 2, si l’on doit parler technique est équipée d’un processeur Dual Core Cortex A9 @ 1,2 GHz avec 1 Go de mémoire DDR3 et de 4 Go d’espace de stockage interne pour pouvoir analyser le trafic, détecter les tentatives de fraude et de phishing, les attaques dites de brute force et tout autre type d’anomalie sur le réseau. Côté réseau justement, on a un port LAN compatible 10/100/1000 et une antenne MU-MIMO 3×3 qui permet d’émettre un réseau WiFi 2,4 ou 5 GHz en 802.11 n ou ac (et bien entendu les normes plus classiques a b et g).

Communiquer avec le garant de sa sécurité

Son installation est extrêmement simple puisqu’il s’agit essentiellement de brancher la BOX à votre routeur et à l’électricité et de se laisser guider par l’application (Android ou iOS).


Une fois la configuration de votre réseau terminée, petit à petit tous vos équipements vont se connecter à la Bitdefender BOX et seront surveillés par cette dernière qui vous donnera un statut en temps réel. De plus, si de nouveaux équipements venaient à se connecter, vous serez alertés via une notification de l’application.

Il reste toutefois encore une étape pour une installation parfaite : la connexion à l’assistant virtuel. La configuration nécessaire est propre à Google ou Amazon, selon le choix de votre assistant, mais cela ne prend pas plus de deux minutes.

Une fois cette étape terminée, il est possible de demander à votre assistant virtuel l’activité du réseau, le nombre d’appareils connectés, l’existence d’appareils vulnérables, etc. Il est aussi possible de demander à ce que Bitdefender procède à l’optimisation d’un appareil (pour les ordinateurs Windows) ou de lancer une analyse pour n’importe quel équipement connecté.

Enfin, toutes les fonctions de contrôle parental sont elles aussi accessibles via votre assistant virtuel. Elles vont des commandes de contrôle (localisation d’un appareil, coupure de l’accès Internet, etc.) aux rapports (temps passés sur Internet en général ou sur Facebook en particulier, etc.).

Découvrez la Bitdefender BOX 2

La Bitdefender BOX 2 est disponible au prix de 199 euros et comprend un abonnement d’un an à la protection Bitdefender pour un nombre illimité d’appareils.

Bitdefender est classée meilleure solution de sécurité en termes de protection ainsi que de performance par AV-TEST.

La Bitdefender BOX 2 est puissante, simple à configurer, et fonctionne ensuite de façon autonome. Avec l’ajout du contrôle par les assistants virtuels Google Assistant et Amazon Alexa, elle est pour nous la meilleure façon d’avoir l’esprit tranquille en ce qui concerne les différents équipements utilisant le réseau domestique, mais aussi vis-à-vis des comportements à risque et des tentatives de fraude.

Un achat idéal pour entamer la rentrée avec l’esprit tranquille.

Article sponsorisé par Bitdefender

Cet article a été réalisé en collaboration avec Bitdefender. Il s’agit d’un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l’entité Humanoid Content, l’équipe éditoriale de FrAndroid n’a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.

Source: Frandroid

Publié le

Google Assistant : vos applications préférées bientôt intégrées

Google annonce que très bientôt, vous pourrez profiter de vos applications favorites directement depuis Google Assistant.

Nous nous sommes tous plus ou moins bien habitués à l’assistant intelligent de Google, que ce soit sur nos smartphones, le Google Home ou certaines montres connectées compatibles. Très pratique pour effectuer quelques recherches ou tâches quotidiennes comme lancer le minuteur, mon préféré, Google Assistant va bientôt vous faciliter encore plus la vie.

Et si parfois nous pouvons ressentir une certaine frustration lorsqu’en souhaitant lancer une action, l’assistant nous renvoie vers une recherche via son moteur de recherche, cela pourrait bientôt changer. Google a en effet annoncé que des fonctionnalités d’applications pourront directement être utilisées depuis l’assistant et sur n’importe quel support compatible.

Les premières applications à se lancer sont :

  • AccorHotels
  • Akinator
  • Busuu
  • ELLE horoscope
  • L’Équipe
  • Namatata
  • Plume Labs
  • Voyages-sncf.com

Vous pourrez ainsi passer le temps en lançant un défi au génie Akinator, consulter votre horoscope, faire des quizz, apprendre une nouvelle langue, méditer, vérifier les horaires de trains, etc. De nouvelles applications suivront ce chemin, comme Sephora par exemple.

Comment utiliser les nouvelles fonctionnalités

Les applications concernées doivent avoir été développées depuis la plateforme Actions on Google. Vous pouvez ainsi multiplier et enchaîner les actions sans avoir besoin de sortir de Google Assistant. Et, bonne nouvelle, elles ne nécessitent pas d’être installées, elles seront activées directement, il vous suffit dans Google Assistant de dire « Parler avec ». Ces nouveautés sont déployées en France dès aujourd’hui, jeudi 26 octobre 2017. Cela devrait donc arriver au compte-goutte dans la journée.

À lire sur FrAndroid : Vos meilleures interactions avec Google Assistant

Source: Frandroid

Publié le

Google Assistant, Amazon Alexa… des ultrasons peuvent pirater les assistants intelligents

Des chercheurs ont réussi à pirater des assistants intelligents tels que Google Assistant, Amazon Alexa ou Siri grâce à des ultrasons qui, par définition, sont inaudibles pour l’humain.

Google Assistant, Amazon Alexa, Microsoft Cortana, Apple Siri, Samsung Bixby… Toutes les grandes entreprises de la Tech proposent leurs propres assistants intelligents. Pour interagir avec ces derniers, il suffit de leur parler à haute voix. Ou on peut aussi leur envoyer des ultrasons.

Une équipe de chercheurs en Chine a en effet découvert une faille de sécurité dans ces assistants. Dans une étude (PDF), Les scientifiques expliquent avoir utilisé une technique baptisée « DolphinAttack », qui permet de retranscrire des commandes vocales en fréquences ultrasoniques. L’oreille humaine est incapable d’entendre celles-ci, mais les micros et les logiciels embarqués par les assistants de nos appareils les distinguent parfaitement.

Tous les appareils sont concernés

La traduction de ces commandes vocales en ultrasons ne semble pas particulièrement compliquée et permet donc de commander Google Assistant, Siri ou Alexa comme on l’entend. Les tests ont été menés sur divers appareils incluant des iPhone, des Google Nexus, l’enceinte Amazon Echo ou même des voitures connectées. On peut par ailleurs supposer que davantage de terminaux non cités ici souffrent de la même faille.

Les chercheurs ont non seulement pu activer les assistants avec les phrases clés « Hey Siri » ou « OK Google », mais ils ont également pu lancer des requêtes telles que « appelle le 1234567890 » ou demander à un iPad de lancer un FaceTime. Vous vous en doutez, ce genre de failles peut facilement mener à des piratages.

Un hacker pourrait ainsi, grâce aux ultrasons, demander à l’assistant d’ouvrir une URL infectée pour télécharger un virus. Les chercheurs ont d’ailleurs réussi à le faire avec un MacBook et une Nexus 7. Dans une maison connectée, ils ont réussi à demander à Alexa d’ouvrir la porte arrière. Sur une Audi Q3, ils ont pu parasiter le système de navigation pour changer la destination.

Lien Youtube

« Les commandes vocales inaudibles remettent en cause l’hypothèse courante selon laquelle les adversaires peuvent tout au plus essayer de manipuler un [assistant vocal] vocalement et être détecté par un utilisateur averti », écrivent les chercheurs. En d’autres termes, même les personnes les plus méfiantes peuvent se faire piéger. Même si on n’entend pas un hacker parler, nos machines, elles, le peuvent.

3 dollars d’équipement

Pour mener leurs attaques, les scientifiques ont utilisé un smartphone boosté par un peu de matériel hardware dont la somme ne dépasse pas les 3 dollars. Autrement dit, DolphinAttack nécessite très peu de moyens et quelques connaissances techniques.

Mais ne paniquons pas tout de suite non plus. Pour bien mener son attaque, le hacker a besoin de se trouver à proximité de l’appareil. Ainsi, pour ouvrir une porte de la maison avec Amazon Echo, le cambrioleur a besoin d’être déjà à l’intérieur du foyer. Cependant, si vous êtes ciblés par un pirate, celui-ci n’aura qu’à marcher près de vous dans une foule de personnes pour activer l’assistant intelligent de votre téléphone ou de votre montre connectée.

Si vous êtes un brin parano, vous pouvez toujours désactiver les paramètres always-on de votre assistant.

DolphinAttack: Inaudible Voice Commands

Source: Frandroid

Publié le

Google Assistant arrive sur de nouvelles enceintes connectées – IFA 2017

Le Google Home ne sera plus la seule enceinte connectée embarquant Google Assistant. À l’occasion de l’IFA 2017, trois nouvelles enceintes ont été révélées.

Les assistants personnels intelligents ont le vent en poupe en ce moment et s’invitent de plus en plus dans notre quotidien. Apple a Siri, Microsoft sa Cortana, Amazon son Alexa et Google son Google Assistant. S’ils nous accompagnent tout au long de la journée au travers de nos smartphones, ils s’immiscent également dans l’intimité de notre domicile à travers des enceintes connectées. Dans le cas du géant de la recherche, Google Assistant est présent sur le Google Home, mais l’IFA 2017 est l’occasion pour les constructeurs tiers d’annoncer leurs propres produits compatibles.

Les possibilités sont bien sûr toujours les mêmes puisque l’intelligence artificielle derrière l’enceinte reste Google Assistant. Cela permet néanmoins d’avoir plus de variété au niveau du design, ainsi que quelques légères différences techniques. Ainsi, le salon de Berlin lève le voile sur trois nouvelles enceintes, la TicHome Mini, waterproof, ce qui la rend idéale pour les salles de bain et l’extérieur, d’autant qu’elle dispose d’une petite dragonne, la Panasonic GA10, dotée d’un son Hi-Fi de haute qualité, et la Zolo Mojo d’Anker, qui marie parfaitement le WiFi et le Bluetooth.

Prix et date de sortie de ces trois appareils restent encore à déterminer pour le moment, mais ils devraient être disponibles d’ici la fin de l’année 2017.

À lire sur FrAndroid : Test du Google Home en français : Google Assistant à portée de voix

Google

Source: Frandroid

Publié le

Amazon Echo hacké, désormais tout le monde (ou presque) sera persuadé d’être espionné par son assistant personnel

L’Amazon Echo – avec son IA Alexa – a été hacké : des chercheurs ont réussi à installer un malware pour ensuite envoyer le flux audio capturé sur un serveur distant.

L’Amazon Echo et l’Echo Dot (le petit)

Il y aura un avant et un après cette actualité. Avant, ceux qui dénonçaient la montée en puissance des intelligences artificielles constamment connectées passaient pour de doux paranoïaques. Maintenant, tout le monde ou presque sera persuadé d’être espionné par son assistant personnel. Pourquoi ? En quelques minutes, des chercheurs ont été capable de transformer l’Echo en objet d’espionnage, sans laisser de traces physiques.

Seuls les premiers modèles d’Echo sont concernés

Mark Barnes, chercheur britannique, a ainsi détaillé une technique que n’importe qui peut utiliser pour installer des logiciels malveillants sur l’Echo, l’assistant personnel d’Amazon. Rassurez-vous, son code qui transmettrait silencieusement de l’audio de l’Echo piraté à son propre serveur distant a été mis en ligne. La technique nécessite d’obtenir un accès physique à l’Echo que l’on veut cibler, et cela ne fonctionne que sur les appareils vendus avant 2017.

La carte mère de l’Echo. En jaune, le stockage SanDisk de 4 Go.

Mais il n’y a pas de solution logicielle pour corriger cette faille de sécurité. Comment ça fonctionne ? Sur les premiers modèles, des connectiques se cachent sous la base en caoutchouc. Il suffit de l’enlever pour ensuite connecter un lecteur de cartes SD. Cet accès permet de déployer un bootloader personnalisé sur l’Echo.

Doit-on devenir parano ?

Moi je ne suis pas parano : j’essaye de comprendre comment ça fonctionne. Le problème c’est que dans quelques temps, quand les assistants personnels seront monnaie courante, je suis à peu près persuadé que si on fait un sondage dans la rue « Est-ce que vous êtes espionné par votre assistant personnel ? », la majeure partie des gens vont dire oui. Ce qui est faux : les personnes qui seraient intéressées pour espionner ont autre chose à faire que d’espionner l’intégralité de la population…

Le chercheur qui a présenté ses résultats en profite néanmoins pour rappeler aux gens de réfléchir à deux fois aux risques liés à la sécurité d’utiliser un assistant connecté dans des lieux publics ou semi-publics, comme un hôtel par exemple. L’hôtel Wynn à Las Vegas prévoit de déployer des Echo dans chaque chambre. « Dans ce cas, vous ne maîtrisez pas vraiment qui a accès aux appareils« , souligne Barnes, »l’invité précédent a pu installer quelque chose sur l’Echo« . Un exemple qui nous rappelle que la CIA avait tenté d’hacker des TV intelligentes de Samsung pour espionner, comme nous le précise Wired. L’Echo, comme le Google Home que nous venons de tester, possède un bouton pour couper physiquement les microphones.

Pour rappel, l’Echo et son assistant Alexia sont prévus pour septembre en France.

Source: Frandroid

Publié le

Alexa débarque sur l’application Android d’Amazon

C’est maintenant acté, l’intelligence artificielle d’Amazon Alexa est disponible sur Android.

Alors qu’Alexa était déjà accessible sur l’application Amazon sous iOS, la voici à présent disponible sur la version Android (mais toujours pas en France). C’est en effet ce que rapporte nos confrères des Numériques. Pour rappel, l’appli permet de suivre ses commandes et procéder à des achats. Alexa vient enrichir l’expérience en intégrant les services d’un assistant virtuel grâce à la dernière mise à jour de l’application Amazon sous Android.

Pour effectuer vos achats, vous pouvez maintenant utiliser Alexa par commandes vocales. L’assistant ne s’arrête pas là : il est tout aussi possible de demander des informations sur votre agenda ou encore la météo tout comme vous pourrez contrôler les objets connectés compatibles. Pour lancer Alexa, il suffit de sélectionner l’icône du micro placée juste en dessous de la barre de recherche de l’app.

Cette mise à jour permet de s’essayer à l’assistant virtuel du géant Amazon et d’avoir un bon aperçu de ce dont est capable Alexa. Une bonne façon de patienter avant l’arrivée en France des enceintes connectées Amazon Echo, prévue début 2018. On espère que les utilisateurs français pourront également profiter bientôt de l’assistant intelligent sur l’application d’Amazon.



Boutique Amazon



Amazon Mobile LLC

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Assistants virtuels : vie privée ou personnalisation, que choisissez-vous ?

Source: Frandroid