Publié le

Les jeux mobiles de l’E3 débarquent prochainement sur le Play Store

L’E3 2018 a lancé les hostilités en juin dernier. Le grand salon du jeu vidéo de Los Angeles avait aussi droit à son petit lot d’annonces pour le mobile. Command & Conquer, Gears of War ou encore The Elder Scrolls : les grosses licences arrivent bientôt dans votre poche !

En juin dernier a eu lieu l’E3 2018, l’un des plus grands salons de jeu vidéo au monde. C’est généralement au cours de celui-ci que les constructeurs et éditeurs dévoilent leurs plus gros jeux, services… et même leurs nouveaux appareils.

Le jeu mobile n’y est bien sûr pas étranger. Alors que les futurs blockbusters y sont généralement annoncés, quelques productions pour nos plateformes mobiles ont été également dévoilées… voire parfois directement disponibles sur le Play Store.

Quelques mois après l’E3, voici la mise à jour des différents jeux qui arriveront très prochainement sur iOS et Android.

Command & Conquer Rivals

Vous rêviez d’un retour en bonne et due forme de la licence de jeu de stratégie Command & Conquer, dont Alerte Rouge est toujours révéré par les joueurs PC ? Ça tombe bien : Electronic Arts ne vous propose absolument pas ça. Rivals est une version plus qu’allégée du jeu et inspirée de Clash Royale qui vous demande de prendre le contrôle de deux points d’intérêt au centre d’une carte afin de lancer un missile nucléaire sur la base adverse et ainsi remporter la victoire.

Lien YouTube

Bien que le jeu soit pour le moment encore en phase de bêta, vous pouvez d’ores et déjà tester Command & Conquer: Rivals sur votre smartphone Android : il suffit de vous inscrire au test du jeu, et le télécharger sur le Play Store.

Si vous souhaitez attendre la version finale du jeu, notez qu’Electronic Arts a récemment annoncé que Command & Conquer: Rivals arrivera sur iOS et Android le 4 décembre prochain.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

The Elder Scrolls : Blades

The Elder Scrolls 6 a eu le droit à son petit teaser trailer. Ce n’est toutefois pas le seul jeu de la licence qu’a annoncé Bethesda lors de sa présentation E3. The Elder Scrolls : Blades est lui aussi un jeu original vous permettant de retrouver une nouvelle expérience au sein de la licence TES. Le gameplay du jeu est bien celui que tous les joueurs attendent, avec un petit twist : il est séparé en trois modes. Le mode Arena, qui met en avant des combats contre des PNJ puissants. Le mode Abyss, qui est un donjon illimité à explorer. Et enfin le mode Town, qui vous permet de retrouver vos quêtes, mais aussi construire votre propre ville.

Lien YouTube

Il sera jouable aussi bien en mode paysage qu’en mode portrait. Plus encore, le titre ne sera pas uniquement mobile : il est également prévu sur consoles et sur PC, et même en réalité virtuelle. Tous les joueurs du titre seront interconnectés, vous permettant d’aller visiter la ville d’un ami, qu’importe sa plateforme de choix.

The Elder Scrolls Blades est prévu pour le 1er décembre prochain sur iOS. Aucune information du côté d’Android, malgré le fait que le jeu soit toujours attendu pour 2018.

Gears of War arrive sur mobile

La première apparition de la licence Gears of War lors de la conférence Xbox fut par le biais d’un logo puis d’un trailer mettant en scène… les versions Pop des personnages principaux de Gears comme Marcus Fenix. Si les fans consoles et PC de la licence auront eu le droit à l’annonce de Gears 5 juste après, les joueurs mobiles découvraient pour l’occasion Gears POP !, un jeu mobile croisant l’univers du jeu créé par Epic Games avec les figurines POP bien connues des collectionneurs.

Lien YouTube

Si nous ne connaissons rien sur le titre à l’heure actuelle, nous savons au moins qu’il est prévu sur iOS et Android pour 2019. Il est développé par le studio anglais MediaTonic.

Source: Frandroid

Publié le

J’ai pris un VTC autonome dans les rues de Las Vegas

L’équipementier Aptiv s’est associé avec Lyft, le grand rival d’Uber aux USA pour offrir des démonstrations de conduite autonome dans les rues de Las Vegas en plein CES. Nous y avons joué les passagers.

« J’ai roulé à peu près partout aux États-Unis, mais la conduite à Las Vegas est la moins civilisée que je connaisse » : voilà un préambule peu rassurant que m’a offert un local peu de temps avant que je me rende au rendez-vous fixé pour prendre mon VTC autonome.

En même temps, c’est la promesse d’un défi encore plus intéressant pour le système préparé par Aptiv, la toute nouvelle branche dédiée au high tech chez l’équipementier Delphi. Ils se sont associés avec Lyft, le réseau de VTC concurrent d’Uber et très répandu aux USA qui se reconnaît avec son logo rose derrière le pare-brise des voitures travaillant avec ce réseau, souvent en parallèle avec Uber d’ailleurs.

Dans l’appli Lyft, nous sélectionnons un trajet vers l’hôtel Ceasar Palace et notre auto aux couleurs de l’équipementier arrive. Pour les besoins de la démonstration, un technicien est derrière le volant, sécurité oblige, et nous sommes suivis par une voiture d’accompagnement qui évite à un conducteur distrait qui nous suivrait et réagirait tard de détruire les précieux capteurs de ce prototype. Des capteurs au nombre de 21, qui parsèment la carrosserie de l’auto, une BMW série 5 en l’occurrence : 10 radars, 2 caméras et 9 lidars (radars lasers enregistrant en 3D l’environnement autour de la voiture).

La voiture se débrouille de manière très dynamique

Nous voilà partis et il est assez fascinant de voir comment la voiture se débrouille de manière très dynamique dans le trafic de la ville du Nevada. Changements de file, accélérations, freinages, tout cela est géré de manière très sure, voire dynamique (presque trop pour ce type de service mais ce n’est qu’une question de réglage) tandis que l’écran central nous permet de visualiser tout ce que l’auto repère autour d’elle : autres véhicules, piétons, murets, lignes blanches, feux (directement via une caméra et via les informations communiquées directement par les feux à l’auto via les émetteurs du programme Las Vegas smart city).


Ce qui est amusant, c’est d’essayer de comprendre ses réactions, de suivre en temps réel la manière dont l’auto se joue de ce trafic dense, certes, mais bien plus sage tout de même que ce que l’on peut voir en France et notamment, à Paris.

Après une quinzaine de minutes nous sommes à bon port, l’occasion de tirer les conclusions de cette expérience avec le responsable recherche et développement dans ce domaine chez Aptiv. Sa vision est que les premières applications de ce type seront dans un premier temps limitées aux déplacements des premiers et derniers kilomètres, par exemple autour d’une station de bus ou de train pour de petits trajets et ce, à l’horizon 2019.

Pour une prestation de conduite autonome de niveau 4 dans le classement international de référence comme c’était le cas de cette démonstration fort convaincante, il faudra se montrer encore un peu plus patient. Le temps de préparer les esprits à se laisser conduire de cette manière et sans chauffeur derrière le volant pour parer à toute éventualité.

À lire sur FrAndroid : Pour le patron d’Alphabet, les voitures autonomes, c’est demain

Source: Frandroid

Publié le

Dell Mobile Connect, une alternative à Airdroid pour iOS et Android présentée au CES 2018

Dell a annoncé le lancement de sa suite Dell Mobile Connect pour smartphones iOS et Android. Cette application vous permet notamment de faire du partage d’écran avec votre PC Dell ou Alienware compatible mais aussi d’avoir une alternative à PushBullet ou Airdroid

Dell Mobile Connect est une suite qui vous permet de voir l’écran de votre smartphone et de le contrôler depuis votre PC. Ceci est la fonctionnalité principale du produit, le screen mirroring. Mais ce n’est pas tout car Dell propose aussi d’autres fonctionnalités.

Dell Mobile Connect fonctionne de manière similaire à Airdroid ou Pushbullet. L’outil vous permet de recevoir et de répondre à vos SMS, appels téléphoniques, et autres notifications que vous pourriez recevoir sur votre smartphone. À aucun moment vous n’avez à toucher à votre téléphone.

Une compatibilité très limitée

Dell a communiqué les prérequis nécessaires pour pouvoir utiliser Dell Mobile Connect. Pour la partie smartphone, Android Lollipop et supérieur est nécessaire. Pour iOS, il faudra un appareil avec iOS 10 ou supérieur. La marque ne garantit cependant pas la compatibilité avec sa suite.

Côté PC, vous aurez besoin d’un PC avec 2 Go de RAM minimum, possédant d’un double processeur à 1GHz, le support du WiFi avec WiFi Direct, Bluetooth 4.0 minimum et Windows 10 RS2 (64Bits) selon les informations que nous avons.

Comme nous l’avons mis plus haut, avoir les conditions nécessaires ne vous garantit pas de pouvoir utiliser le produit. Dell ne l’a rendu pour le moment compatible qu’avec une sélection bien précise de PC Dell et Alienware. La solution sera en effet préinstallée, à partir de janvier, sur des PC des gammes XPS, Inspiron, Vostro et Alienware.

Si ces fonctionnalités vous plaisent, nous vous conseillons donc plutôt d’utiliser l’application Airdroid, qui fait partie de notre guide des meilleures applications pour votre nouveau smartphone ou tablette Android.

À lire sur FrAndroid : Les meilleures applications pour votre nouveau smartphone ou tablette Android

Android Police

Source: Frandroid

Publié le

CES 2018 : cet objet veut vous éviter de gaspiller votre nourriture

Le petit gadget Ovie Smarterware est un objet permettant d’éviter le gaspillage alimentaire. L’appareil se place en effet sur les aliments que l’on met dans le frigo et incite l’utilisateur à les consommer quand leur fraîcheur commence à décliner.

« Vous gaspillez sans doute 40 % de la nourriture que vous achetez, et plus de la moitié du temps, cela est simplement dû au fait que vous l’oubliez ». C’est ce qu’écrit l’entreprise Ovie sur son site web. S’il est difficile de vérifier la véracité de la statistique avancée, il faut bien admettre que le gaspillage alimentaire est une problématique extrêmement importante et prend de plus en plus d’ampleur récemment.

Pour éviter le gaspillage de la nourriture, Ovie a conçu un produit dont le concept est assez simple à comprendre et qu’elle a présenté au CES 2018. La startup a en effet développé Smarterware, un objet de forme ronde qui indique l’état de fraîcheur des aliments que nous mettons dans le frigo.

Lien Youtube

Par exemple, quand on achète des carottes, il suffit de les mettre dans le réfrigérateur, de placer ce fameux gadget dessus et d’appuyer sur le gros bouton qu’il y a dessus. Une lumière verte va illuminer l’appareil. Il faut ensuite préciser à l’application mobile Ovie qu’il s’agit de carottes et cette dernière va se charger de vous indiquer pendant combien de temps ces légumes resteront comestibles.

Compatible Google Assistant

Ce service est d’ailleurs compatible avec Google Assistant et Amazon Alexa. Autrement dit, dans l’idée, il suffira d’appuyer sur le bouton du Ovie Smarterware et de demander, par le biais d’une commande vocale, à son assistant virtuel de se rappeler de suivre l’état de fraîcheur de la nourriture.

La lumière verte devient jaune quand il devient urgent de consommer l’aliment avant qu’il ne se gâte. Si la lumière est rouge, c’est trop tard et il faut le jeter à la poubelle. L’application envoie une alerte dès qu’elle commence à s’inquiéter de l’état d’un légume ou d’un fruit en particulier et vous fournira même quelques recettes culinaires pour en faire un bon petit repas. Un tableau de bord permet aussi d’avoir une meilleure vision sur ses habitudes alimentaires afin de pouvoir les améliorer.

La batterie du Smarterware est conçue pour durer au moins un an et demi, sans recharge. Une fois qu’elle arrive à plat, Ovie propose de remplacer l’appareil. Le gadget est étanche, mais ne résiste aux pics de chaleur.

Campagne Kickstarter

Ovie compte lancer une campagne Kickstarter de financement participatif d’ici un mois ou deux afin de collecter des fonds. L’entreprise n’a annoncé aucune date de sortie ni de prix, mais indique tout de même vouloir vendre Smarterware dans le monde entier. Sur son stand au CES, elle a exposé son produit avec quelques accessoires dont une pince pour attacher son produit à des légumes ou encore une ceinture pour le fixer autour d’une carafe par exemple.

Source: Frandroid

Publié le

Tinder lance Ripple, pour chasser les professionnels sur les plates bandes de LinkedIn

Tinder tenait une conférence au CES 2018 : l’entreprise américaine lance un service de networking professionnel qui se nomme Ripple.

Ce n’est pas lié à la cryptomonnaie Ripple (XRP), d’ailleurs un journaliste a interrogé Tinder lors de la phase de questions/réponses de fin de conférence à ce sujet. La conférence n’avait rien à voir avec la cryptomonnaie. Tinder a lancé un service nommé Ripple qui reprend les bases de ce que l’on connaît de l’application de rencontres Tinder.

Tinder a donc décidé de chasser sur les plates bandes de LinkedIn, le réseau social professionnel racheté par Microsoft en juin 2016. Selon eux, Linkedin se concentre aujourd’hui bien trop sur la recherche d’emploi, qui n’est qu’un sous-ensemble des réseaux professionnels. Leur constat : sur LinkedIn, nous sommes confrontés à des problèmes tels que des demandes de connexion non désirées et du spam dans les boîtes de réception.

Faciliter les rencontres efficaces

Ripple doit donc faciliter les rencontres en vous permettant de trouver des profils professionnels intéressants. Vous pouvez agrémenter votre profil avec une photo, mais aussi du contenu Twitter et Medium. Pour rappel, Medium est une plateforme de contenus. Il y a également un système de groupes et d’événements, à l’image de ce que l’on trouve sur la plupart des réseaux sociaux.

Dans Ripple, la mécanique est censée diminuer le stress qui vient avec les demandes de contact non souhaitées. Il connecte deux personnes que lorsqu’un accord est convenu, à l’image de la mécanique sur Tinder. Vous swipez à droite ou à gauche pour signifier que vous êtes intéressés, ou non, pour prendre contact avec un profil spécifique. Cette mécanique, liée aux préférences de votre compte, doit permettre de rendre plus efficace l’utilisation d’un réseau de networking professionnel.

Enfin, notez également la présence d’un système de reconnaissance faciale qui permet de rajouter des contacts à votre réseau simplement en les croisant, lors d’une conférence par exemple. Ripple veut ainsi remplacer la carte de visite professionnelle.

Le service est disponible dès aujourd’hui en version beta sur Android et iOS.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger
 
Acheter une carte Google Play prépayée

Source: Frandroid