Publié le

Inbox commence déjà à être doucement enterré et perd une fonctionnalité

On le savait, Inbox fermera ses portes en mars. Mais l’application perd déjà une fonctionnalité, tandis que les développeurs du client mail sont déjà prêts à l’enterrer et à rediriger les utilisateurs vers Gmail.

Inbox est un client mail expérimental très populaire auprès de celles et ceux qui l’utilisent quotidiennement. Et c’est avec une grande peine que ces derniers ont appris en septembre dernier que l’application allait être abandonnée par Google. Officiellement, Inbox vivra jusqu’en mars, mais la fermeture de la plateforme semble se faire progressivement, au travers de mises à jour successives.

Android Police remarque ainsi que dans la version 1.78 de l’application — pas encore disponible sur le Play Store –, l’option « Désactiver les notifications Gmail » n’est plus disponible. Pire encore, cette disparition ne semble pas liée uniquement au numéro de version, puisque mon cher et tendre collègue Geoffroy, un ardent fidèle d’Inbox, a vu cette fonctionnalité disparaître sur son compte personnel alors qu’il tourne sur la version 1.77. Étrangement, sur son compte professionnel, elle est encore présente. Cette mise à jour semble donc se faire au compte par compte.


À gauche, le compte où il y a encore l’option, à droite celui où elle a disparu

Ainsi, si vous utilisez Inbox et Gmail à la fois sur votre smartphone, vous ne pourrez plus couper les notifications du second depuis les options du premier. Évidemment, il sera toujours possible de couper les alertes en allant directement dans Gmail, mais il s’agit là d’un symptôme de la mort progressive d’Inbox et de la volonté de Google de fusionner les deux clients mail.

Les funérailles sont prêtes

En fouillant dans le code d’Inbox (v1.78), Android Police a trouvé plusieurs éléments montrant que tout est déjà prêt pour fermer Inbox. Le des développeurs ont déjà préparé les phrases incitant les utilisateurs a abandonné l’application pour Gmail. Voici quelques exemples :

  • « Cette application va bientôt nous quitter.»
  • « Cette application n’est plus disponible. »
  • « Vous pouvez trouver vos fonctionnalités Inbox préférées dans l’application Gmail. Vos messages vous attendent déjà. » (la phrase est accompagnée d’un bouton pour accéder à Gmail)
  • « Cette application va fermer dans [nombre de jours] »

D’autres éléments dans le code montrent également que la firme de Mountain View va inviter les utilisateurs à se rendre dans Google Tasks pour redéfinir quelques options auxquelles ils étaient attachés. Au cas vous seriez intéressés malgré tout, l’APK de la version 1.78 d’Inbox est disponible sur APK Mirror.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Petit ange parti trop tôt, Google abandonne Inbox

Android Police

Source: Frandroid

Publié le

Elle disait trop « je t’aime » : pourquoi Google a dû changer l’option Smart Replies sur Gmail

Un responsable de Google explique que l’option des réponses automatiques a posé quelques problèmes au moment de sa conception. Celle-ci proposait toujours de répondre « Je t’aime » à tous les messages.

« Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t’aime. Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps […] »D’après le roman La Grammaire est une chanson douce d’Erik Orsenna, les trois mots que l’on prononce pour témoigner de son affection envers une personne sont trop souvent répétés à tort et à travers. La formule s’use alors et perd de son sens.

Sans être aussi dramatique — on est même sur un registre bien plus comique –, Google a rencontré un problème qui fait écho à cette problématique soulevée par l’auteur français. En effet, le géant du web a lancé, il y a quelque temps maintenant, la fonctionnalité Smart Replies sur son client de messagerie Gmail.

Comme son nom anglais le laisse entendre, cette option propose des réponses automatiques adaptées en fonction du mail que vous venez de recevoir. Il suffit d’appuyer sur l’une des trois suggestions qui s’affichent au lieu de l’écrire soi-même. Le but est évidemment de gagner du temps sur des messages ne nécessitant pas de rédaction élaborée.

10 % des échanges sont générés par les réponses automatiques

Or, pour cela, Gmail s’appuie sur un algorithme capable de comprendre le contexte des mails échangés. D’après le Wall Street Journal — relayé par Business Insider –, 10 % des échanges sont aujourd’hui générés par cette option. Le média américain a pu discuter avec Ajit Varma, chef de produit chez Google, et ce dernier a révélé une anecdote assez rigolote.

Des « je t’aime » et de la pub pour Apple

En effet, lors des premières étapes de la conception, la fonctionnalité avait une grosse propension à forcer la suggestion « Je t’aime », quel que soit le contexte. « Vous n’avez pas envie d’envoyer cela à votre patron », plaisante le représentant de Google. L’entreprise a donc dû redoubler d’efforts sur ce point en particulier pour que cette phrase ne soit proposée qu’aux moments idoines.

L’algorithme avait également tendance à vouloir répondre « Envoyé depuis mon iPhone » à tout bout de champ. Google n’avait sans doute pas vraiment envie de faire gratuitement la publicité d’Apple.

Il est toujours intéressant d’avoir un petit aperçu des coulisses de la création d’une fonctionnalité, notamment quand il s’agit d’une application de Google. Ladite option est appelée à s’améliorer au fil du temps, puisqu’elle apprend en fonction de ce que vous écrivez.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Gmail sur Android : toutes les astuces à maîtriser – Tutoriel

Business Insider

Source: Frandroid

Publié le

Petit ange parti trop tôt, Google abandonne Inbox

Alors que le monde de la Tech a les yeux rivés sur la conférence d’Apple, Google a discrètement décidé de tuer son client mail Inbox malgré le fait qu’il était encore très populaire auprès de plusieurs utilisateurs.

En ce qui concerne les clients mail, Google offre, depuis plusieurs années, deux solutions très appréciées : Gmail le classique et Inbox l’expérimental. Après avoir apporté beaucoup d’améliorations au premier, la firme aux quatre couleurs a décidé d’abandonner le second apprend-on par le biais de Fast Company.

D’après les informations du média américain, Inbox fermera ses portes en mars 2019, le temps pour ses adeptes de digérer amèrement la nouvelle. Lancée en 2014, cette application avait pour ambition de permettre une gestion plus intelligente et personnalisée des emails. L’idée était simple : des courriels bien triés pour une boîte de réception bien vidée.

C’était la meilleure d’entre toutes

Bon nombre de fonctionnalités présentes sur Gmail ont d’abord vu le jour sur Inbox. Or, il est vrai qu’au fil du temps, les deux clients avaient plutôt tendance à se marcher sur les pieds avec des options similaires. Par ailleurs, même s’il pouvait compter sur une importante communauté de fidèles, Inbox n’a jamais su capter autant d’utilisateurs que Gmail. Au moment de sacrifier l’un des deux services, Google n’a très certainement pas hésité.

Nous ne t’oublierons pas, Inbox. Nous te souhaitons un beau dernier baroud d’honneur. En hommage, je citerai mon ami et collègue Geoffroy Husson : « c’était la meilleure d’entre toutes, ça fait grave ch*** » (sic).

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Fast Company

Source: Frandroid

Publié le

Sondage de la semaine : à quel point protégez-vous votre vie privée sur le web ?

Vivons bien, vivons cachés. Êtes-vous du genre à appliquer ce dicton à la lettre quand vous surfez Internet ? C’est la question de notre sondage de la semaine : à quel point protégez-vous votre vie privée sur le web ?

Fabrice, 49 ans, travaille à Compiègne. Divorcé, trois enfants, il se couche généralement à 23h40, sauf le vendredi soir où il rejoint ses meilleurs amis Viviane, Olivier et Ludivine pour une soirée karaoké, jeu de plateaux ou bowling. Ces deux dernières années, il est parti en vacances dans le Gers et en Italie et a posté d’innombrables photos sur ses réseaux sociaux. Il aime son chien Youki.

Fabrice est un personnage fictif. Mais s’il existait réellement, les informations personnelles listées plus haut ne seraient pas très compliquées à collecter pour de grandes entreprises du web, pour peu que le bonhomme n’ait pas pris la peine de faire un minimum attention aux autorisations qu’il accorde à certaines applications et services en ligne. Si cette intrusion dans sa vie ne le gêne pas, tant mieux pour lui, mais d’aucuns pourraient avoir envie de préserver une forme de confidentialité.

Récemment, Gmail a été pointé du doigt parce qu’il laisse des applications tierces lire les messages des utilisateurs, mais comme l’a rappelé par la suite Google, il suffit simplement de faire un tour dans ses paramètres pour éviter qu’une application ne vienne fouiner de trop près. Tout cela nous amène à vous poser cette question, dans le cadre de notre sondage hebdomadaire : à quel point protégez-vous votre vie privée sur le web ?

Chargement

À quel point protégez-vous votre vie privée sur le web ?

Merci d’avoir voté.
Vous avez déjà voté pour ce sondage.
Sélectionnez une réponse s’il vous plait.

Le module de sondage pouvant poser problème sur l’application FrAndroid, nous vous invitons à voter depuis un navigateur web.

Votre avis sur le retour d’Oppo en France

La semaine dernière, nous vous demandions votre avis sur le retour d’Oppo en France. Rappelons en effet que le constructeur chinois a dévoilé son impressionnant Find X à Paris il n’y a pas si longtemps. 770 personnes ont répondu à notre question. Parmi elles, la majorité (51,3 %) a répondu qu’il s’agissait d’une belle opportunité qui laisserait encore plus de choix aux utilisateurs.

Plus réservés, 35,2 % des participants souhaitent encore être convaincus par Oppo et préfèrent donc ne pas s’emballer. Le choix de la raison, semblerait-il. Enfin, une petite poignée d’entre vous — 4,9 % pour être précis — n’est pas du tout séduite par le constructeur et se dit même opposée à son retour dans l’Hexagone.

Enfin, 8,6 % d’entre vous se sont déclarés sans avis, en mode OSEF.

Source: Frandroid

Publié le

Après la controverse, Google rappelle comment préserver sa confidentialité sur Gmail

Des développeurs tiers peuvent lire les messages des utilisateurs de Gmail. Pour calmer les éventuelles craintes, Google rappelle quelques règles simples pour préserver la confidentialité de sa vie privée sur le service de messagerie.

Il y a quelques jours, un papier du Wall Street Journal mettait en lumière le fait que des applications tierces pouvaient lire le contenu des messages sur Gmail. Cela permet à ces services d’être le plus pertinent possible pour les utilisateurs. D’aucuns pourraient s’inquiéter de cette nouvelle, mais comme le rappelaient certaines personnes interviewées par le média américain, il s’agit d’une pratique courante ne violant pas les conditions d’utilisation.

Au lieu de crier à l’espionnage et à la fuite de données, il vaut donc mieux simplement rester méfiant envers les éventuelles applications tierces trop indiscrètes. Pour rassurer les utilisateurs, Google a posté un message sur son blog officiel afin de rappeler quelques consignes pour préserver la confidentialité de ses informations personnelles.

Quelques règles simples

Tout d’abord, le géant du web indique qu’il est toujours possible d’accéder à la vérification des paramètres de sécurité depuis ce lien pour voir à quelles applications hors Google vous avez accordé des autorisations.

La firme de Mountain View écrit aussi que ces services permettent « de tirer le maximum de vos emails » tout en rappelant les deux critères que doivent absolument respecter lesdites applications tierces avant d’être approuvées :

  • Se présenter avec précision : les applications ne doivent pas déformer leur identité et doivent être claires sur la façon dont elles utilisent vos données. Les applications ne peuvent pas se présenter comme une chose et en faire une autre, et doivent être transparentes sur la protection de la vie privée.
  • Ne demander que les données pertinentes : les applications ne doivent demander que les données dont elles ont besoin pour leur fonction spécifique – rien de plus – et être claires sur la façon dont elles les utilisent.

Les services qui ne respectent pas ces règles sont systématiquement suspendus précise Google.

Par ailleurs, avant qu’un développeur tiers ne puisse accéder à vos données, Google affichera toujours une page récapitulant les autorisations requises par celui-ci. « Nous vous encourageons fortement à passer en revue l’écran des permissions avant d’accorder l’accès à toute application non Google ».

Et de rappeler que vous pouvez toujours désactiver les autorisations accordées préalablement à certaines applications depuis l’espace myaccount.google.com. Il suffit de cliquer sur le lien « Applications ayant accès au compte ».

Les explications de Google paraissent claires et tendent à prouver qu’il faut toujours rester méfiant sans non plus tomber dans la paranoïa. Rappelons toutefois que la multinationale est accusée par certaines organisations de ne pas respecter le RGPD.

Google

Source: Frandroid

Publié le

Gmail : méfiez-vous des applications tierces qui peuvent lire vos mails

D’après le Wall Street Journal, Google laisserait des applications tierces lire les messages des utilisateurs sur Gmail. Présenté ainsi, cela peut choquer, mais il est de bon ton de nuancer un peu les craintes, tout en restant méfiant.

Il y a un an, Google promettait de ne plus utiliser vos courriels envoyés et reçus sur Gmail pour faire de la publicité ciblée (sans pour autant préciser qu’il ne lirait plus du tout les messages). Le géant du web affichait alors un certain respect pour la vie privée qu’on ne lui prête pas volontiers d’habitude. Mais d’après le Wall Street Journal, cet engagement n’a pas été totalement tenu — mais pas totalement enfreint non plus.

Le média américain a en effet publié un article pour expliquer que Google laissait diverses entreprises tierces accéder aux messages des utilisateurs sur Gmail. Autrement dit, la firme de Mountain View se serait fixé des limites à elle-même, mais aurait laissé quelques libertés à d’autres organisations afin que ces dernières puissent proposer de meilleurs produits et services.

Ainsi, la multinationale autoriserait des « centaines de développeurs tiers lire les messages de millions d’utilisateurs Gmail », ayant souscrit un service avec leur boîte mail (comparateur de prix, itinéraire automatisé de voyage…). En bref, tout un tas d’applications peuvent potentiellement fouiner un peu trop dans vos messages privés.

« Pratique courante »

Certains responsables d’entreprises travaillant avec Google soulignent tout de même qu’il s’agit d’une « pratique courante » de farfouiller dans les emails, mais ils précisent également que des règles strictes ont été mises en place pour être conformes avec les conditions d’utilisation. De quoi apaiser certaines craintes, plus ou moins.

On n’a cependant aucune information concrète sur les outils et les méthodes utilisées par Google pour bien contrôler les tiers ayant accès aux messages Gmail. La filiale d’Alphabet n’a pas souhaité réagir pour l’instant. Peut-être apportera-t-elle plus d’explications par la suite qui permettront de rendre tout cela plus transparent.

À lire sur FrAndroid : Gmail : la nouvelle interface est disponible, voici toutes les nouveautés

via Android Authority

Source: Frandroid

Publié le

Gmail : des modules complémentaires pour plus de productivité

Google apporte plus de fonctionnalités à Gmail par le biais de modules complémentaires, disponibles en version desktop et mobile.

Les emails restent encore aujourd’hui le centre névralgique d’une grande partie de nos tâches quotidiennes. Utiles pour communiquer d’un poste à l’autre, certains les utilisent pour se créer des ToDo List, d’autres pour conserver à portée de main un document ou un lien, etc. Partant de ce constat, Google a essayé de révolutionner la boite mail en 2015 avec Inbox. Une tentative qui ne s’est pas montrée suffisamment convaincante pour faire migrer en masse les utilisateurs de Gmail.

Le nouveau plan d’action de Google est donc d’ajouter des fonctionnalités à Gmail. Et pour cela, la firme de Mountain View s’est adressée directement à des développeurs tiers d’applications et de logiciels pour créer des modules complémentaires. Après une période de disponibilité en Developer Preview, les Gmail Add-ons sont donc désormais disponibles pour tous afin d’améliorer notre utilisation quotidienne du mail. Dès aujourd’hui, n’importe qui peut donc rajouter à sa boite de réception les éléments suivants :

  • Asana : pour transformer les communications en tâches
  • Dialpad : pour envoyer des messages ou appeler quelqu’un directement depuis un mail
  • DocuSign (a venir) : pour apposer facilement sa signature
  • Hire : pour gérer des candidatures sans quitter Gmail
  • Intuit QuickBooks Invoicing : pour joindre une facture à un mail et permettre au destinataire de payer directement depuis l’email
  • ProsperWorks : pour facilement consigner des notes sur un contact, gérer des réunions et créer des tâches
  • RingCentral : pour vous le statut (en ligne ou non) d’un contact et rapidement passer un appel ou envoyer un SMS
  • Smartsheet : pour ajouter le contenu d’un mail et des pièces jointes à Smartsheet sans quitter Gmail
  • Streak : pour avoir des informations sur un contact et sur les contacts liés (même entreprise…)
  • Trello : pour transformer un mail en tâche Trello à partager avec son équipe
  • Wrike : pour créer des tâches depuis ses mails et changer leur statut lorsqu’elles sont complétées

Comment activer les add-ons pour Gmail ?

Tous ces add-ons peuvent être activés depuis Gmail sur le Web, puis utilisés aussi bien depuis un navigateur que depuis l’application Android. Ils devraient prochainement être également disponibles sur iOS.

Pour les activer, rendez-vous sur votre compte Gmail, puis cliquez sur l’engrenage en haut à droite, et enfin sur « Télécharger des modules complémentaires ». Vous aurez alors accès à la liste des modules, à l’instar des extensions Chrome. Une fois un module activé, il apparait sur la droite de chaque email dans le navigateur, ou en dessous sur l’application Android.



Gmail



Google LLC

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Google

Source: Frandroid

Publié le

Gmail pour Android facilite le remboursement entre amis (américains)

Google concourt aussi sur le marché des moyens de paiement, par le biais de son service Google Wallet. Pour mieux rivaliser avec PayPal et consorts, il lance aux États-Unis la possibilité d’envoyer et de recevoir de l’argent via l’application Gmail pour Android.

De l’argent en pièce jointe, c’est une fonction que Gmail offre depuis quelque temps déjà aux États-Unis, mais aussi en partie en Europe, au Royaume-Uni. Mais ce n’était jusqu’à présent accessible que depuis le webmail sur un ordinateur, ce qui limitait beaucoup l’intérêt de la fonction.

C’est qu’avec la généralisation des paiements par carte bancaire, et des montants minimaux qui lui sont parfois associés, l’usage principal de l’envoi d’argent dématérialisé est le remboursement en famille ou entre amis. Or dans ce cas, il est préférable de rembourser sa part sur-le-champ, donc depuis son smartphone.

De l’argent en pièce jointe

C’est ce que permet désormais l’application Gmail pour Android. Il suffit de taper sur le pictogramme du trombone, qui représente une pièce jointe, puis de choisir envoyer ou demander de l’argent. L’argent est débité du compte Google Wallet du payeur, c’est-à-dire de son solde ou directement de sa carte bancaire. Et si le destinataire n’a pas Google Wallet ou Gmail, il peut facilement demander un virement sur le compte de son choix.

Ces services ne sont disponibles qu’aux États-Unis, mais Google Wallet a mis un premier pied en Europe puisqu’il est disponible au Royaume-Uni. On peut espérer qu’il poursuivra un jour son expansion. Quoi qu’il en soit, on ne peut que se réjouir de cette concurrence accrue, qui poussera des acteurs comme PayPal, Lydia et d’autres à s’améliorer.

À lire sur FrAndroid : Facebook Messenger : transférez de l’argent facilement à vos amis

Source: Frandroid