Publié le

Files by Google gère maintenant les clés USB et disques dur externes

L’application Files by Google (anciennement Google Files Go) a été mise à jour. Désormais, elle peut accéder à la mémoire de stockage externe (USB).

Files by Google, l’application de gestion de la mémoire de Google sortie en 2017 vient de se mettre à jour avec une fonctionnalité très attendue. Désormais, elle est capable de gérer non seulement la mémoire interne du téléphone, mais également les périphériques externes qui pourraient être branchés dessus.

Pour mémoire, Files by Google se veut un moyen simplifier de gérer l’espace disque de votre smartphone. Non seulement il s’agit d’un gestionnaire de fichiers qui permet de naviguer dans vos dossiers, mais en plus l’application dispose d’un système de nettoyage qui permet de supprimer rapidement et facilement tous les fichiers inutiles qui pourraient consommer de l’espace.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Cette nouvelle version de Files by Google supporte désormais l’USB OTG (On The Go). Si pour beaucoup cela ne change pas vraiment leur utilisation de l’explorateur de fichiers, ceux qui utilisent régulièrement du stockage externe avec leur smartphone seront ravis d’apprendre ce changement. Grâce à cela, ils pourront désormais naviguer dans leurs clés USB et disques durs externes directement depuis l’application.

Ce changement permet à l’application de rattraper un petit peu sa concurrence avec une fonctionnalité aujourd’hui courante, tout en restant très abordable pour le commun des mortels.

Cette mise à jour de File by Google est d’ores et déjà disponible sur le Google Play Store.

À lire sur FrAndroid : Les meilleurs explorateurs et gestionnaires de fichiers Android en 2018

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

Google+ ferme 4 mois plus tôt après une nouvelle fuite de données des utilisateurs

Suite à la découverte d’une nouvelle faille dans son réseau social fantôme, Google a décidé d’en avancer la fermeture. Google+ fermera en avril.

Décidément, le réseau social Google+ n’a pas le droit à une fin de vie paisible. En octobre dernier, la découverte d’une fuite géante avait poussée Google à annoncer la fermeture complète du réseau social d’ici août 2019.

Fermeture de Google+ en avril 2019

Après un patch en novembre, c’est une nouvelle faille de sécurité qui a été découverte par les équipes de Google. La firme a donc pris la décision de fermer définitivement l’accès aux API de Google+ dans les 90 jours, et de mettre fin à Google+ dès avril 2019, 4 mois avant la fermeture prévue à l’origine.

52,5 millions d’utilisateurs touchés

La nouvelle faille découverte concerne une nouvelle fois l’API de Google+. C’est 52,5 millions d’utilisateurs qui sont concernés par ce bug, d’après Google. Avec cette faille, il était possible d’obtenir des informations de l’utilisateur pourtant réglées sur « privé ».

Cependant d’après Google, aucun tiers n’a utilisé cette faille avant sa découverte par la firme, et elle ne donnait pas l’accès aux informations les plus sensibles tel que les mots de passe, ou des informations financières. Les utilisateurs, professionnels ou non, qui ont été touchés par cette faille seront contactés par Google.

Le réseau social de Google continuera donc de fonctionner pendant 4 mois, au lieu de 8, avant de fermer définitivement ses portes.

9To5Google

Source: Frandroid

Publié le

Google Pay est disponible en France : tout ce qu’il faut savoir sur le service de paiement sans contact

Google Pay est enfin disponible en France. Banques partenaires, sécurité… voici tout ce qu’il faut savoir sur le paiement NFC depuis son smartphone de la firme de Mountain View.

Trois ans après son lancement aux États-Unis, Google Pay — anciennement Android Pay — arrive enfin officiellement en France. Après de multiples rumeurs et une première disponibilité très limitée, le service de paiement sans contact du géant de la recherche est désormais une réalité.

Ce mardi 11 décembre, tous les utilisateurs français pourront profiter de Google Pay et donc réaliser des achats sans avoir à sortir leur carte bleue, mais juste en apposant leur smartphone sur le terminal de paiement. Google vante d’ailleurs l’extrême simplicité de ce moyen de paiement puisqu’il suffit de déverrouiller le téléphone pour les transactions de moins de 30 euros (comme sur les CB), sans lancer l’application ou avoir à rentrer de mot de passe.

Néanmoins, tout le monde ne peut pas en profiter dès le jour du lancement, puisque quelques contraintes logistiques réduisent les possibilités. Voici donc tout ce que vous avez à savoir sur Google Pay.

Les smartphones compatibles

Du côté des smartphones, les restrictions sont plutôt faibles puisqu’ils doivent répondre à seulement deux critères :

  • tourner sous Android 5.0 Lollipop ou une version plus récente
  • être compatible NFC pour le paiement sans contact

Vous l’aurez compris, tous les smartphones haut de gamme sont donc compatibles, tandis qu’une grande sélection d’appareils d’entrée et de milieu de gamme peuvent également être utilisés pour payer d’un simple geste. La liste serait donc trop longue à faire ici, mais n’hésitez pas à consultez nos fiches produit pour vérifier si un modèle bien précis est compatible NFC ou non.

Enfin, notons que les appareils Wear OS affichent également une compatibilité avec Google Pay.

Les banques compatibles

Pour son lancement, on aurait pu attendre de Google des partenariats forts avec les grands groupes bancaires français comme l’avait fait Apple à son lancement, ou même Samsung, qui affichaient tous les deux les enseignes de BPCE (Banque Populaire Caisse d’Épargne) sur leur communiqué de presse d’annonce.

Malheureusement, la liste de Google est un peu moins prestigieuse avec des établissements bancaires bien plus jeunes, et plus dynamiques. On retrouve ainsi des néo-banques, mais aussi des banques en ligne ou encore un organisme de chèques déjeuners.

Voici la liste des banques et services compatibles avec Google Pay :

  • Boon
  • Boursorama Banque
  • Lydia
  • N26
  • Revolut
  • Edenred

À l’heure actuelle, seules les cartes Mastercard sont compatibles pour Boon et Revolut. Les Visa devraient être accessibles « très bientôt ».

Cette liste devrait s’étoffer à l’avenir. Google a déjà annoncé l’arrivée de Up (les Chèques Déjeuners), et on imagine que la Société Générale, détenteur de Boursorama, pourrait être également intéressée. Il est en outre possible de stocker plusieurs cartes au sein de l’application. Auquel cas, il est nécessaire de définir une carte principale qui sera utilisée par défaut, et de choisir au cas par cas pour les transactions avec d’autres CB.

Rappelons toutefois qu’il est impératif de disposer d’un compte chez l’un de ces organismes. Google n’est pas une banque et n’a pas vocation à le devenir.

Notons également que le service prend non seulement la forme d’une application dédiée, conçue par Google, mais aussi d’une API que les banques pourront appliquer à leurs propres applications.

La sécurité à plusieurs niveaux

Bien sûr, lorsqu’il s’agit de transactions bancaires, la sécurité joue un rôle important et Google a donc tenu à rassurer ses futurs utilisateurs. Toutes les coordonnées bancaires sont stockées de façon chiffrée et sécurisée dans des data center spéciaux, comme c’est déjà le cas pour ceux qui auraient par exemple renseigné leurs coordonnées sur le Google Play Store ou souscrit à un abonnement Google Play Musique / YouTube Premium. Il est par ailleurs évident que Google n’utilise pas ces données et ne les revend en aucun cas.

Google met l’accent sur la praticité de son service, puisqu’il suffit de poser son téléphone déverrouillé sur un terminal de paiement compatible pour effectuer un achat, sans confirmation ni demande d’authentification. Un système qui n’est pas sans rappeler celui des cartes bancaires actuelles et qui, comme ces dernières, est limité à 30 euros.

Au-delà de cette somme, l’utilisateur se verra demander une authentification plus sécurisée, comme une empreinte digitale ou un mot de passe.

Sur le smartphone est stocké un numéro de carte virtuel appelé « token », accompagné d’un cryptogramme unique. Ce token n’est utilisable qu’un nombre limité de fois avant de nécessiter une reconnexion au réseau et une nouvelle identification de l’utilisateur. Ainsi, même si l’on vous vole votre smartphone déverrouillé, personne ne pourra vous vider votre compte en banque.

Enfin, Google rappelle qu’avec l’application Localiser mon Appareil, il est possible de localiser, verrouiller et même effacer la mémoire de son téléphone à distance. De quoi rassurer en cas de perte.

Quels magasins compatibles ?

Aucune surprise, Google Pay fonctionne avec tous les terminaux compatibles avec le paiement sans contact. Pour les reconnaître, il faut vérifier la présence du logo ci-dessous — ou tout simplement demander au vendeur.

En plus de cela, vous retrouverez des boutons G Pay sur des applications et des sites pour payer en ligne plus simplement. Parmi les premiers partenaires à intégrer cette solution, on retrouve Deliveroo, Flixbus, Asos ou encore Ryan Air pour ne citer qu’eux. Une nouvelle fois, cette liste devrait s’étoffer à l’avenir.

Cartes de fidélité, cartes d’embarquement, tickets…

Plus qu’un simple moyen de paiement, Google Pay veut en réalité remplacer votre portefeuille. Il est ainsi possible d’enregistrer dans l’app dédiée des cartes de fidélité. En tout cas celles de certaines enseignes.

Cela permettra au passage d’avoir accès en un coup d’œil à certaines informations concernant le programme de fidélité. Google prend l’exemple d’Europcar, loueur automobile, et de son application permettant devoir en temps réel combien de voitures ont été louées et ainsi savoir si l’on peut profiter bientôt d’une promotion.

Il sera également possible d’y enregistrer d’autres documents, comme un ticket (place de cinéma, de concert…), ou encore la  carte d’embarquement de votre prochain voyage. Une fois encore, cela dépend des partenaires, et ce service ne sera en réalité disponible qu’en début 2019 avec l’arrivée de la compatibilité d’Air France.

Des promotions sous la main

Bienvenue dans le monde de consommation 2.0 ! Avec Google Pay, non seulement vous pourrez gagner du temps, mais potentiellement aussi de l’argent en faisant des économies.

En effet, Google annonce qu’un système de promotions est également disponible, avec la possibilité d’être averti, si l’utilisateur le souhaite et active cette fonction, d’être notifié d’une affaire immanquable en passant dans un magasin.

Télécharger Google Pay

L’application Google Pay est disponible directement sur le Google Play Store à partir de ce 11 décembre.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Source: Frandroid

Publié le

C’est officiel, Google met fin à Allo, son autre service de messagerie

Google Allo n’a pas rencontré le succès escompté. La firme va donc mettre fin au service et se concentrer sur Google Messages.

Plus tôt dans le mois, le site 9To5Google affirmait que le service Google Hangouts allait bientôt être enterré par la firme. Ce à quoi Google a réagi en mettant l’accent sur la différence entre le service classique d’Hangout, qui va bien fermer ses portes, et les services Hangouts Meet, et Hangouts Chat pensés pour les entreprises, que la firme souhaite continuer à développer.

C’est une nouvelle fois 9To5Google qui a pu prendre connaissance des plans de Google et affirmer que Google Allo, un autre service de chat de Google, allait lui aussi être fermé définitivement en 2019. Cette fois, Google a réagi avec une annonce faisant le point sur tous ses services de messagerie.

Se concentrer sur Google Messages

Depuis son lancement en 2016, Google Allo n’a jamais rencontré le même succès que les autres services de Google, et on était loin de la popularité des concurrents comme Facebook Messenger ou Whatsapp.

Depuis plusieurs mois, Google travaille sur son initiative « Google Chat », dont l’idée est tout simplement d’améliorer les SMS en encourageant les constructeurs, comme les opérateurs, à adopter le nouveau protocole RCS.

Il est donc tout à fait logique que la première des annonces de Google soit que la firme va se concentrer sur Google Messages, son application officielle de SMS et de RCS pour Android. La firme annonce que cette application compte 175 millions d’utilisateurs chaque mois.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

La fin de Google Allo

Pour se concentrer sur Google Messages, la firme annonce que le service Google Allo prendra fin en mars 2019. Il est d’ores et déjà possible d’exporter les messages de ses chats, en suivant les instructions du site de support.

Google se veut rassurant en annonçant que les meilleures fonctionnalités de Google Allo seront intégrées à terme dans Messages.

Google Duo reste le Facetime de Google

Lancé en même temps que Google Allo, Google Duo va lui continuer à fonctionner pour le moment. Le service se veut être un concurrent à Facetime proposé par Apple sur ses appareils. C’est donc un moyen simple de faire des appels en visioconférence.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Hangouts Chat et Meet seront disponibles pour tous

Hangouts Chat et Meet sont respectivement des concurrents de Slack et Skype Entreprise, et visent donc les professionnels.

Ils sont pour le moment réservés aux clients de G Suite, mais Google annonce que dans le futur, les clients du Hangouts grand public (celui originaire de Google+) pourront migrer vers Hangouts Chat et Meet, sans plus de détails.

Enfin une stratégie à peu près cohérente

Bien que cette phase de transition soit un peu complexe à appréhender, elle semble enfin mener les utilisateurs vers un choix simple, ente les services de Google.

À terme, on pourra compter :

  • Google Messages : intégré par défaut sur Android, pour chatter facilement avec n’importe quel mobile, grâce à une version améliorée du SMS
  • Google Duo : pour les visioconférences entre amis
  • Google Hangouts Chat et Hangouts Meet : pour les professionnels (ou les « prosumers »), qui permettra de concurrencer Slack et Microsoft Teams.

Il est d’ores est déjà plus simple de se repérer, et chaque service devrait plus facilement avoir un taux d’adoption conséquent.

Google

Source: Frandroid

Publié le

Chrome sur Android version 71 est disponible pour prévenir des prélèvements bancaires cachés

La version 71 de Chrome sur Android est désormais en cours de déploiement. Cette version s’attache surtout à vous prévenir dès lors qu’un site tente de vous faire accepter des prélèvements bancaires cachés.

Google Chrome est sans nul doute l’application développée par Google la plus populaire. Que ce soit sur PC, mac ou smartphone, il est le navigateur le plus utilisé au monde.

Forcément, il est aussi le produit ayant le droit au plus d’attention de son créateur. Les mises à jour se suivent, mais ne se ressemblent pas, à l’image de la version 71 actuellement en cours de déploiement sur Android.

Au menu de cette mise à jour, pas d’énormes changements. Cependant, une fonctionnalité très intéressante a été rajoutée pour prévenir les utilisateurs d’une potentielle arnaque.

Un message d’alerte avant un paiement douteux

Certains sites font en effet appel à une souscription, qui va ainsi vous prélever mois après mois jusqu’à ce que vous décidiez d’arrêter les prélèvements. Le problème étant que certains d’entre eux font tout pour déguiser ce prélèvement automatique comme un achat unique : Chrome vous préviendra désormais pour chaque site qui tentera de vous prélever de l’argent sans vous le dire explicitement.

Ainsi, de nombreux utilisateurs peu méfiants ne se verront pas être ponctionnés malicieusement chaque mois. Une fonctionnalité utile dans ce far west que peut parfois être le web.

Les autres modifications sont somme toute assez basiques. Certains paramètres par exemple, comme les informations de paiement enregistrées et les adresses, ont été mis à jour pour être plus facilement accessibles et compréhensibles. Une nouvelle favicon a également été implémentée pour les onglets vides.

Concernant le bloqueur de publicité intégré au navigateur, Chrome va désormais vérifier les pop-up et autres notifications « ressemblant à un chat, une alerte, un message système, ou toute autre notification amenant à une publicité ou une page externe au clic ».

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

Windows 10 : Microsoft va remplacer Edge par un dérivé de Chrome

Le navigateur Microsoft Edge n’aurait que quelques mois à vivre sous sa forme actuelle sur Windows 10. Microsoft voudrait adopter le moteur Chromium, développé et utilisé notamment par Google avec Chrome.

Si vous utilisez Windows 10, il y a de fortes chances pour que vous n’utilisiez pas son navigateur par défaut, Microsoft Edge. Depuis son lancement en 2015, le navigateur de Microsoft subit un déficit de popularité, notamment hérité d’Internet Explorer.

Le navigateur souffrait également de l’absence d’extensions à son lancement, quelque chose d’incroyable à l’heure où Firefox et Chrome en proposent des centaines. Le logiciel était de plus réputé pour être instable, pouvant faire perdre à tout moment un onglet ou la totalité du navigateur.

De EdgeHTML à Chromium

Windows Central rapporte en exclusivité des informations sur le projet Anaheim de Microsoft. Il prévoit de remplacer dans les mois à venir Microsoft Edge par un nouveau navigateur basé sur Chromium, le moteur de rendu déjà utilisé et développé par Google pour Chrome. Ce serait la fin du moteur EdgeHTML qui avait été développé pour Microsoft Edge.

Le navigateur ne devrait pas changer sur Android, où il est déjà basé sur Chromium, ni sur iOS, où il est forcé par Apple d’utiliser le moteur de Safari.

Ce nouveau projet serait officialisé dans les prochaines semaines, et devrait être intégré dans les préversions de Windows 10 19H1, la prochaine mise à jour de Windows 10 prévu pour le début de l’année 2019.

Les utilisateurs pourront donc bientôt bénéficier d’un navigateur basé sur Chromium comme navigateur par défaut de Windows 10. Ce qui devrait, Microsoft l’espère probablement, les éloigner de Google Chrome, et donc couper une source de tracking du géant de la recherche.

Le fond ou la forme

Cette décision signifie que Microsoft aurait rendu les armes face à Google, alors même que d’autres navigateurs comme Opera, Samsung Internet, Amazon Silk, Brave et Vivaldi utilisent déjà le moteur de Chrome, nommé Blink.

Cela signifie qu’il ne restera que deux moteurs de rendus, concurrents de Chrome : WebKit poussé par Apple, dont Google Blink est un dérivé, et Gecko développé par Mozilla pour Firefox.

La source ne précise pas si le nouveau navigateur se nommera à son tour Microsoft Edge ou si Microsoft en profitera pour modifier une nouvelle fois le nom. De même elle n’indique pas si Microsoft va seulement modifier le moteur de rendu, ou également l’interface du navigateur.

Les problèmes soulignés dès son lancement concernant Microsoft Edge ne pointait pas vers un problème avec le moteur de rendu, mais plutôt vers un manque criant de fonctionnalités (prise en compte du tactile, extension absente, etc.) et de stabilité, dont la plateforme Windows UWP (Microsoft Store) semblait être responsable.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

Windows Central

Source: Frandroid

Publié le

Google passe son moteur de recherche au nouveau design Material Theming

Après avoir basculé nombre de ses applications vers le nouveau design Material Theming, Google s’occupe de son produit le plus important : son moteur de recherche.

L’arrivée du Material Theming était l’une des tendances de l’année, en tous cas quand on regarde ce qui se passe chez Google. La firme s’est en effet employé à mettre à jour toutes ses applications vers ce nouveau design language, que l’on reconnait notamment à son iconographie trait plein, et ses formes arrondies.

Après avoir mis à jour ses applications mobiles comme Google Photos, Drive, ou Gmail, Google passe à ce qui est sans doute le plus important à ses yeux, le moteur de recherche.

Mise à jour partielle

La firme déploie actuellement une nouvelle version de la page de résultat sur le site de Google. L’intégralité du moteur de recherche n’a pas encore été mise à jour, et par exemple la page d’accueil conserve pour le moment son ancien design.


Parmi les changements esthétiques, on peut remarquer la forme du champ de recherche, beaucoup plus arrondis qu’auparavant. Ce changement est aussi appliqué aux suggestions de recherche.

Les résultats de recherches affichent désormais parfois une série de vignettes concernant un sujet, comme ici « Vidéos » et « Dernières actualités de frandroid.com ». Enfin, la barre de recherche ainsi que le compte utilisateur restent ancrés en haut de la page, même après avoir défilé dans les résultats.

À lire sur FrAndroid : Thème sombre : les meilleures applications Android pour préserver vos yeux avec le mode nuit

9To5Google

Source: Frandroid

Publié le

On le croyait déjà mort, Hangouts fermera définitivement ses portes en 2020

Le service de messagerie Hangouts est toujours disponible, mais il va fermer ses portes en 2020 pour devenir une plateforme exclusivement réservée aux entreprises. Un baroud d’honneur pour cette application que nous avons déjà enterrée.

Image : GraphicBurger

On l’avait déjà enterré, mais il respirait encore ! Le client Hangouts pour le grand public existe encore et toujours aujourd’hui… mais il ne lui reste plus longtemps à vivre.

Chez Google, la question des services de messagerie est assez complexe. Pour résumer très brièvement la problématique, disons que la firme de Mountain View en a trop fait. Le géant américain se concentre actuellement sur Android Messages pour le transformer en client RCS (remplaçant du SMS), mais il propose déjà Google Duo, Google Allo et… Hangouts.

Ce dernier a été le grand sacrifié sur l’autel de la multiplication des services de messagerie Google. Lancé en 2013 pour remplacer Gchat, Hangouts a eu du mal à séduire les utilisateurs. Sans surprise, on apprenait en 2016 qu’il allait devenir une plateforme exclusivement réservée aux entreprises laissant Duo et Allo s’adresser au grand public.

Déjà enterré

Et depuis il faut bien avouer que tout le monde pensait déjà que Hangouts pour le grand public était mort et enterré. Sauf que des sources bien informées ont indiqué à 9to5Google que le client de messagerie allait en réalité fermer en 2020. Ainsi, si la nostalgie vous étreint, vous pouvez encore aller errer sur ce service fantôme.

Notez toutefois que le service ne prend plus en charge les applications tierces et il en va de même pour les SMS. Le destin tragique de Hangouts n’est pas sans rappeler celle de Google+, dont la fermeture a été officialisée. Google a d’ailleurs aussi fait du ménage dans ses clients mail avec la disparition prochaine d’Inbox.

À lire sur FrAndroid : Une faille de sécurité sert d’excuse à Google pour fermer Google+, son réseau social fantôme

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

Thème sombre : les meilleures applications Android pour préserver vos yeux avec le mode nuit

Le thème sombre part à la conquête d’un grand nombre d’applications sur Android. Voici la liste des principales plateformes mettant à disposition un mode nuit aussi bien pour le confort de vos yeux que pour l’autonomie de votre smartphone.

Le mode nuit forcé sur FrAndroid via le navigateur Kiwi.

Lorsque nous utilisons nos smartphones, les interfaces auxquelles nous sommes confrontés ont un rôle éminent dans notre expérience d’utilisateurs. En conséquence, comme nous le confiait un spécialiste en la matière, se contenter d’une application qui fonctionne n’est pas suffisant. Celle-ci doit également bien soigner son design. Et dans ces considérations esthétiques, un concept se fait de plus en plus récurrent : le thème sombre.

Lien YouTube

C’est quoi le thème sombre ?

Appelé aussi « mode nuit », le thème sombre porte très bien son nom puisque, quand cette option est disponible sur une application, elle permet tout simplement d’assombrir son interface en remplaçant le fond habituellement blanc par du noir ou du gris très foncé. Si d’aucuns avanceront que cela rend l’app plus belle (j’ai personnellement tendance à partager cet avis), d’autres préféreront souligner deux avantages plus objectifs :

  • l’économie de batterie (afficher un fond noir consomme moins d’énergie sur les écrans OLED)
  • le confort visuel (un écran sombre fait moins mal aux yeux)

Nous vous proposons ici une petite liste des applications aux meilleurs thèmes sombres. À noter que Google fait beaucoup d’effort sur ce sujet-là depuis quelques mois.

Les applications Google

YouTube

Sur YouTube, il vous suffira d’aller dans les paramètres généraux de l’application, puis d’activer l’onglet « Thème foncé ». La marche à suivre est à lire par ici.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Android Messages

Sur Android Messages, le mode nuit se cache dans le menu à trois points (l’icône située tout en haut à droite de l’écran). En deux clics, vous habillez l’interface d’un joli noir. Pour savoir comment faire, rendez-vous sur cet article.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Google Maps

Sur Google Maps, le mode navigation profite d’un thème sombre depuis toujours, mais celui-ci s’activait automatiquement dans les environnements sombres. Depuis la version 10.2.1, vous pouvez opter pour un mode nuit permanent lorsque l’application vous indique étape par étape le chemin à suivre. Il suffit pour cela d’aller dans « Paramètres de navigation », puis dans « Affichage de la carte ». Dans l’option « Jeu de couleurs », vous n’avez plus qu’à sélectionner le choix qui vous convient.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Gboard

Sur Gboard, le plus simple est encore de choisir la couleur la plus sombre dans la galerie de thèmes qui vous est proposée dans les paramètres (appui long sur la touche de la virgule avant de glisser le pouce vers la roue crantée). Certains utilisateurs pourront même opter pour un thème sombre activé automatiquement quand le téléphone est en économie d’énergie. Cette option semble toutefois réservée à Android Pie.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Snapseed

L’application de retouche photo profite elle aussi d’une telle fonctionnalité. Cliquez sur les trois points verticaux en haut à droite de l’écran sur Snapseed, puis sur « Paramètres ». Eh hop, le premier onglet qui s’offre à vous s’appelle « Thème foncé ». Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Google Actualités

La veille d’informations peut parfois être usante pour les yeux quand on passe beaucoup de temps à scruter l’actualité. La plateforme Google Actualités offre la possibilité d’utiliser un thème sombre pour ne pas s’abîmer les mirettes. Toutes les informations sont à retrouver ici.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Google Contacts

Au moment où nous publions ce dossier, Google Contacts est en train de se mettre à jour sur le Play Store et propose à son tour un thème sombre.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Les bonnes applications à avoir

Kiwi pour remplacer Chrome

Google Chrome est un très bon navigateur sur smartphone et un thème sombre est bien en préparation. Cependant, en attendant que celui-ci se déploie, vous pouvez toujours opter pour Kiwi. Cette application reprend la même interface que Chrome, mais y ajoute un puissant bloqueur de publicités et un mode nuit facilement accessible.

Pour en profiter, il suffit de cliquer sur le menu à trois points en haut à droite de l’écran. Dans la liste qui se déroule, vous trouverez ladite option.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Friendly pour Facebook

Facebook est le réseau social qui compte le plus d’utilisateurs au monde. Malheureusement, son application est souvent décriée pour son côté un peu trop fouillis, mais aussi pour l’absence d’un mode nuit. Pour corriger ce problème, vous pouvez opter pour des clients alternatifs du réseau social comme Friendly.

Dans les paramètres de cette application, vous trouverez un mode nuit parfait pour répondre à vos envies.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

XPlayer

XPlayer est un lecteur vidéo au design très bien soigné qui offre un thème sombre extrêmement agréable à l’œil. Pour en profiter, il suffit d’appuyer sur les trois points alignés verticalement en haut à droite et de cliquer sur Paramètres. Dans la liste qui s’affiche, vous aurez la possibilité d’activer le thème sombre.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Twitter

Depuis un bon bout de temps maintenant, Twitter propose un thème sombre. Essayez-le en allant dans « Paramètres et confidentialité » > « Affichage et son » > « Mode nuit ».



Twitter



Twitter, Inc.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Il existe des dizaines d’autres applications qui proposent le thème sombre ou qui sont actuellement en chantier pour que cela soit bientôt le cas. Il sera intéressant de suivre tout cela de près, le mode nuit remportant toujours plus de succès.

À lire sur FrAndroid : Thème sombre : une mode qui manque encore de clarté

Source: Frandroid

Publié le

Sur YouTube, on verra autant de stories que sur Snapchat, sur Instagram, sur Facebook…

Lancées il y a un petit moment en bêta, les YouTube stories continuent de se déployer. En France aussi, la fonctionnalité se rend disponible.

Alors que l’année 2019 se profile doucement à l’horizon, faut-il encore expliquer ce que sont des stories ? Il s’agit de photos ou vidéos (souvent décorés par de rigolos stickers) que l’on partage sur les réseaux sociaux et qui s’effacent au bout de 24 heures. Popularisés par Snapchat, ce genre de contenus ont progressivement fait leur apparition sur Instagram, mais aussi sur Facebook, sur Messenger, et même WhatsApp.

Les YouTube stories en France

Et voilà qu’il y a quelques mois, les stories ont fait leur arrivée sur… YouTube ! Vos vidéastes préférés devraient donc bientôt pouvoir partager ce genre de pastilles (visibles uniquement sur smartphones) avec leurs fans directement depuis la plateforme de streaming de Google. Encore en bêta et disponible sur une poignée de chaînes seulement, cette nouvelle fonctionnalité semble se déployer progressivement, notamment en France. C’est ce que l’on apprend par le biais du YouTubeur Hardisk — que nous avons déjà eu la chance d’accueillir dans notre podcast Salut Techie — qui a réalisé une capture d’écran de la nouvelle fonctionnalité.

Des YouTube stories de 7 jours

Dans l’image partagée par Hardisk, on peut notamment lire la chose suivante en anglais :

Présentation de YouTube Stories. Poster des photos et de courtes vidéos que vos fans pourront apprécier pendant 7 jours.

Cette nouvelle option fera son apparition progressivement dans l’onglet « Communauté » que les YouTubeurs peuvent utiliser pour poster des messages écrits à l’attention de leur public. Rappelons que YouTube avait déjà tenté d’apporter des stories sur sa plateforme l’année dernière avec Reels (des stories qui ne disparaissent pas). Mais ce projet semble n’avoir jamais vraiment abouti.

Le fait que Hardisk soit devenu un bêta testeur des YouTube stories laisse penser que d’autres vidéastes français en profitent également. Cela laisse ainsi entrevoir une arrivée marquée de ces contenus sur votre application YouTube.

Source: Frandroid