Publié le

Google Chrome : les sites qui « trompent » les internautes n’auront plus de pubs

La version 71 de Google Chrome va bloquer absolument toutes les publicités sur les sites dont l’expérience offerte aux utilisateurs est jugée abusives.

Depuis un bon moment, Google Chrome tente de rendre l’expérience utilisateur plus agréable sur son navigateur. Cela passe par un design soigné, une meilleure sécurité du service, une bonne gestion de l’énergie consommée et aussi par un contrôle plus assidu des publicités intrusives.

Mais Google veut aller plus loin pour améliorer son navigateur. Chrome 71 promet ainsi de punir les sites offrant des « expériences abusives » en coupant absolument toutes les publicités qui y sont affichées. Pour un peu plus de clarté, la firme aux quatre couleurs détaille les mauvaises pratiques qu’elle entend condamner dans une page dédiée.

« Les expériences abusives ont pour objectif de tromper l’utilisateur. Une expérience est considérée comme abusive si elle remplit l’une des conditions mentionnées ci-dessous »écrit Google. Plus précisément, ce dernier liste quelques procédés qu’il ne compte pas tolérer.

Les mauvaises pratiques dans le collimateur

Parmi eux on note par exemple messages falsifiés qui sont des éléments ressemblant « à des applications de discussion, des avertissements, des boîtes de dialogue système ou d’autres notifications renvoyant l’internaute vers une annonce ou une page de destination lorsqu’il clique dessus ». Les zones de clics inattendues (arrière-plans transparents par exemple) sont également sanctionnées.

Évidemment, Google rappelle aussi que toutes tentatives d’hameçonnage, les redirections automatiques et la présence de logiciels malveillants font de toute évidence partie des « expériences abusives » identifiées. Chrome 71 est toujours en développement et devrait pouvoir être déployé vers le mois de décembre.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

Chrome : plus de 32 millions d’appareils Android n’auront bientôt plus accès aux mises à jour

Chrome a annoncé la fin du support d’Android Jelly Bean pour les prochaines versions de l’application. 32 millions d’appareils sont concernés.

Chrome est le navigateur web souvent favorisé sur Android, du fait qu’il s’agisse autant du navigateur le plus utilisé au monde… que celui fourni par défaut sur l’OS mobile de Google. Destiné à de nombreuses configurations différentes, il est naturellement l’une des applications ayant la plus large compatibilité du parc Android.

Malgré tout, cela ne doit pas aller contre de futures mises à jour, et Chrome ne cesse d’en réaliser ces derniers temps. Les futures modifications vont toutefois forcer un arrêt du support de nombreux appareils.

Google Chrome abandonne Android Jelly Bean

En fouillant dans la plateforme de développement du logiciel, XDA Developers a remarqué que la prochaine version de Chrome sur Android passerait au niveau d’API minimum… d’Android 4.4 KitKat. De ce fait, les appareils sous Android 4.1 – 4.3 Jelly Bean ne supporteront pas les prochaines versions, et resteront donc bloquées à la mise à jour précédente.

Si ces versions peuvent paraître lointaines, elles sont tout de même encore utilisées par 3,2% du parc Android selon les derniers chiffres officiels de répartition de l’OS. Plus d’un milliard de smartphones tournant sous le système d’exploitation mobile de Google, cela se compte à plus de 32 millions d’appareils dans le monde privés de mise à jour.

Et les mises à jour de navigateur web sont plus qu’importantes, puisqu’elles sont primordiales pour garantir la sécurité d’un appareil. Aussi, ce sont plus de 32 millions d’appareils qui seront à risque… en attendant que leurs propriétaires choisissent de les renouveler pour des modèles plus récents, si tant est qu’ils le puissent.

XDA Developers

Source: Frandroid

Publié le

Google veut réinventer intégralement la navigation web sur mobile

Naviguer sur le web sur un smartphone est plus ou moins la même chose que sur PC, réadapté pour un format plus petit. Google cherche avec son nouveau projet « Portal » à revoir intégralement cette navigation pour une meilleure interconnexion des sites entre eux.

La navigation web sur mobile a forcé un simple changement sur internet : la popularisation des designs dits « responsive », soit s’adaptant automatiquement à la taille d’un écran. Ceci étant, le principe d’utilisation reste le même.

Google a poussé quelques modifications supplémentaires. Avec AMP, il a réussi à rendre le web plus rapide en s’occupant de sacrifier sur le tas quelques fonctionnalités des sites cibles pour plus de lisibilité et une vitesse de chargement accrue. L’acteur pourrait aller beaucoup plus loin à l’avenir.

Portal, la prochaine révolution web de Google ?

C’est le développeur Kenji Baheux, manager produit chez Google pour Chrome et la plateforme web, qui l’a dévoilé sur son GitHub. Le projet « Portal » (ndlr : the cake is a lie) est lancé, et est actuellement en cours de développement intensif en interne. Attention cependant, il ne s’agit pas d’une proposition terminée, mais plutôt d’un atelier de réflexion pour le moment.

Celui-ci promet de revoir la conception des pages internet en les intégrant de manière plus logique pour une interface mobile, à la manière d’une application d’ailleurs. La promesse est d’arriver à intégrer naturellement une page web quelconque dans une autre page, et de revoir l’interaction entre la plateforme source et la plateforme cible.

Un « portail » serait ainsi une sorte de « page dans la page » : à l’image d’un iframe, un morceau d’un site serait intégré à un autre site. La différence majeure de Portal est qu’au clic ou au geste, le site cible remplace automatiquement et naturellement le site source pour une navigation plus fluide. Il est ensuite possible de revenir tout aussi naturellement sur le site source.

Une philosophie différente

Pour l’heure, naviguer sur internet équivaut à lire une grosse encyclopédie où chaque page peut appeler d’autres pages différentes. Le chargement d’une page équivaut alors, dans cette analogie, à feuilleter le bouquin pour aller directement de la page 10 à la page 2300.

Avec Portal, il s’agirait plutôt de pouvoir voir en transparence la page 2300 même en étant sur la page 10, et choisir ensuite de ne plus voir que la page 10 une fois que nous avons récupéré l’information que nous voulons. C’est ainsi un changement philosophique complet hérité du web plutôt que du monde physique.

Si la technologie paraît simpliste actuellement, elle pourrait effectivement avoir le potentiel de changer drastiquement le visage du web tel qu’on le connaît aujourd’hui. La mentalité intersite pourrait également évoluer suite à ça, puisque le référencement prendrait sûrement un tout autre visage. Ça ne reste qu’un projet pour le moment, mais c’est très intéressant.

Github

Source: Frandroid

Publié le

Connexion automatique sur Chrome : Google forcé de désamorcer la controverse

La nouvelle fonction de connexion automatique sur Chrome 69 a été accueillie avec la surprise et incompréhension des utilisateurs. Google clarifie la situation et va corriger certains problèmes.

Chrome 70

Google Chrome a reçu une mise à jour très importante au début du mois de septembre, repensant l’essentiel de son interface et apportant de nouvelles fonctionnalités. L’une d’entre elles a suscité l’incompréhension depuis le début de semaine.

Si vous êtes connecté avec votre compte Google à un des services de la firme comme Gmail ou YouTube, alors le navigateur se connectait automatiquement à se compte. Cette fonction a suscité beaucoup de craintes, notamment savoir si Google synchronisait alors automatiquement l’historique du navigateur.

Autre problème, des utilisateurs se sont aperçus que la fonction de nettoyage des cookies enregistrés ne supprimait pas ceux de Google.

Google s’explique officiellement

Comme nous l’avions souligné avec la précédente bourde de la firme, Google devrait être plus transparent concernant ce genre de changement. La polémique a enflé sur plusieurs jours, mais la firme a fini par prendre la parole.

Sur son blog, Google explique que si le compte Google est bien automatiquement connecté à Chrome, il ne déclenche pas la synchronisation automatique pour autant. Cette option demande une action de l’utilisateur.

Cette connexion automatique a en fait été pensée pour les appareils partagés entre plusieurs utilisateurs. L’idée est que si Chrome est connecté à votre compte, cela signifie que vous ne vous êtes pas déconnecté des services de Google, et qu’un autre utilisateur de la machine pourrait donc avoir accès à votre compte.

Chrome 70 va clarifier les choses

Google annonce que l’interface de Chrome va une nouvelle fois évoluer avec la prochaine version, Chrome 70, pour expliquer plus clairement le fonctionnement de cette connexion.

Cette mise à jour va ajouter une option permettant de désactiver la connexion automatique. Elle va également clarifier si la synchronisation des données est activée ou non, indépendamment de la connexion à un compte ou non.

Enfin, Google va aussi faire en sorte que la suppression des cookies entraîne bien la suppression totale des cookies, même ceux de la firme.

Le déploiement de Google Chrome 70 est prévu pour la mi-octobre.

Google

Source: Frandroid

Publié le

Google Chrome : un thème sombre est bien en développement… pour macOS

L’interface très blanche de Google Chrome n’est pas aux goûts de tous, particulièrement alors que les thèmes sombres se popularisent. Google est bien en train d’en développer un pour le navigateur… mais exclusivement sur macOS.

Le problème de la fatigue oculaire forcée par les smartphones étant désormais bien intégré dans la conscience collective, les filtres à lumière bleue et interfaces sombres sont toujours plus populaires. Google le sait, et met à jour rapidement ses applications en ce sens pour offrir une alternative au blanc historique de la marque.

On a pu le voir sur Android Messages ou encore YouTube récemment par exemple, mais une de ses applications phares n’y a toujours pas le droit : Google Chrome. Malgré un récent redesign, l’interface reste toujours aussi blanche. Cela pourrait changer bientôt, mais pas pour tout le monde.

Un thème sombre en développement pour Chrome

XDA Developers a repéré qu’un thème sombre était bien en développement pour le navigateur web le plus populaire du monde. L’équipe vise d’ailleurs un déploiement pour la version 71 du navigateur (qui est actuellement en version 69).

Cette création a toutefois été motivée par… le thème sombre global de la dernière version de macOS. Chrome ne supporte pas encore cette fonctionnalité, et c’est uniquement pour ce faire qu’un thème sombre est en cours de développement. Les autres plateformes ne semblent pas concernées.

Le problème du mode Incognito

Évidemment, si un thème sombre est bien développé, il serait tout de même un brin stupide de ne pas laisser en profiter les autres. Ceci étant dit, il ne s’agirait pas de la première fois qu’un thème sombre se retrouve plus rapidement sur un appareil Apple plutôt qu’Android ou même Microsoft.

Le principal problème pour ce thème est que le mode Incognito du navigateur web passe naturellement l’interface en coloris sombre. Il faudra donc trouver un moyen de différencier les deux, ou peut-être tout simplement revoir le mode Incognito pour le démarquer d’une autre façon.

XDA Developers

Source: Frandroid

Publié le

Google Chrome : voici la refonte complète de son design pour fêter ses 10 ans

Google Chrome fête ses 10 ans. Pour l’occasion, l’application phare du développeur remet son design au goût du jour aussi bien sur ordinateur que sur mobile.

Google remet au goût du jour sa suite d’applications depuis quelques semaines déjà. Gmail, Contacts, Téléphone, toutes y sont progressivement passées.

Toutefois, la plus utilisée de toutes — Google Chrome — n’avait pas encore eu le droit à un tel traitement. Nous en avions vu les signes avant-coureurs, mais le déploiement n’a jamais été officialisé… jusqu’à aujourd’hui.

Nouveau design de Chrome sur PC, Android et iOS

Le blog Google a en effet enfin dévoilé le nouveau design de Chrome, qui sera déployé dès aujourd’hui (bien que progressivement) pour fêter les 10 ans de l’explorateur web. Cette mise à jour concerne aussi bien la version PC qu’Android et iOS. Vous pouvez l’admirer dans cette petite animation.

Outre quelques changements de place pour certains petits éléments, on remarque d’emblée que l’interface est beaucoup plus claire et arrondie sur toutes les plateformes. La possibilité de personnaliser le fond de la page d’accueil est enfin intégrée, une fonctionnalité simple mais réclamée depuis bien longtemps, tout autant que le fait de personnaliser les raccourcis sur cette même page.

Remplissage automatique et gestion des mots de passe

Une fonctionnalité très basique de Chrome (et de nombreux autres explorateurs web) a toujours été de proposer le remplissage automatique des formulaires. Celui-ci a été amélioré pour être plus efficace désormais, et la gestion des informations d’auto-remplissage est elle aussi plus accessible.

Ce changement concerne également le gestionnaire de mots de passe enregistrés, qui profite là encore d’un remplissage plus efficace et d’une gestion améliorée.

Recherche intelligente

Enfin, la barre de recherche (appelée Omnibox par ailleurs) a elle aussi été améliorée avec un petit changement de taille : pour certaines recherches simples, la réponse sera directement affichée dans la barre sans même avoir besoin d’aller sur Google lui-même.

D’ailleurs, pour ceux qui ont tendance à se perdre dans leurs onglets ouverts, l’Omnibox servira aussi à vous prévenir si vous avez déjà un site recherché ouvert dans un onglet. De quoi éviter les situations gênantes où vous chargez trois fois Twitter pour rien (ceci n’est pas du vécu).

Ne vous reste plus qu’à être un peu patient en attendant de recevoir la mise à jour par chez vous. Comme dit plus tôt, elle est actuellement en cours de déploiement !

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Google

Source: Frandroid

Publié le

Chrome va calmer les sites trop lourds pour conserver vos forfaits data

Google Chrome lance une nouvelle fonctionnalité qui permet de stopper le chargement de pages trop lourdes, dans le but de conserver un maximum le forfait data.

Depuis quelque temps, Google maximise ses efforts afin de conserver un maximum de votre forfait data. L’élan est naturel : l’entreprise cherche à conquérir des marchés où les forfaits sont encore chers et où le consommateur moyen n’a pas forcément un budget smartphone illimité.

C’est en ce sens qu’aura été créée l’initiative Android Go avec sa galaxie d’applications allégées. Ceci étant, ces efforts profitent à nous également : Google Chrome ne va pas tarder à lancer une nouvelle fonctionnalité qui pourrait bien vous intéresser.

Google Chrome arrête le chargement des pages trop lourdes

Sur Chrome Canary, la version de développement du navigateur web, une nouvelle fonctionnalité baptisée « Heavy page capping » (plafonnement des pages lourdes) est actuellement en cours de test. Son principe est assez simple.

L’utilisateur peut définir au préalable un poids maximum à atteindre pour une page web, disons 1 Mo. Dès lors qu’une page chargée le surpasse, il recevra alors une alerte lui permettant de mettre en pause le chargement de la page pour éviter une surconsommation de données.

Il reste une petite faille : le site web cible se doit de supporter cette fameuse mise en pause.

Accessible pour tous

Cette fonctionnalité est testée sur presque toutes les plateformes que supporte Google Chrome, à savoir Windows, Mac, Linux, ChromeOS et Android. Ceci étant, on se doute que celle-ci sera particulièrement utile sur mobile.

Quant au « pourquoi » de ce développement, il n’est pas compliqué de le mettre en lien avec les efforts d’expansion du secteur vers le marché indien. Celui-ci a la spécificité d’avoir de nombreux consommateurs, sans que ceux-ci ne soient pour autant fortunés : une telle fonctionnalité les aidera particulièrement à faire attention à leur consommation de données… tout en faisant briller Google aux yeux des utilisateurs bien sûr.

À lire sur FrAndroid : Google Chrome devient plus gourmand en ressources, mais c’est pour votre bien

Source: Frandroid

Publié le

Chrome sur Android : enfin une vraie gestion des téléchargements

Chrome sur Android prépare une refonte de son système de téléchargement. Au programme : une interface plus claire, et enfin la possibilité de choisir le dossier de destination.

Chrome sur Android est le navigateur web installé par défaut sur la plupart des smartphones Android, et donc naturellement l’un des plus utilisés. Ceci étant, il n’est pas exempt de défauts.

L’un des points peut-être un peu trop simplistes de cette application est à voir du côté de sa gestion des téléchargements. À l’heure actuelle, l’utilisateur n’a que pour seule action possible d’accepter le téléchargement et… c’est tout. Cela va bientôt changer.

Refonte du téléchargement sur Chrome Android

L’équipe de XDA Developers a en effet repéré des changements sur la gestion des téléchargements pour Chrome 69 sur Android, un point sur lequel l’équipe Chromium aurait apparemment fort travaillé au cours des derniers mois.

Désormais, il est possible lors d’un téléchargement de renommer le fichier, mais aussi de choisir son dossier de destination. Un réflexe classique pour un utilisateur PC, qui sera enfin intégré sur l’utilisation mobile.



Déploiement à venir

Ce changement n’est toutefois pas pour tout de suite. Actuellement, il n’est déployé que sur la version développeur et la version canary de Chrome. Ceci étant, c’est preuve qu’il est destiné à atteindre tous les utilisateurs par la suite.

À lire sur FrAndroid : Comment Google gagne-t-il de l’argent avec Android ?

XDA Developers

Source: Frandroid

Publié le

Google Chrome devient plus gourmand en ressources, mais c’est pour votre bien

Google Chrome lance une nouvelle fonctionnalité : l’isolation des sites. Cette mise à jour consomme 10 à 13% plus de RAM que d’ordinaire, mais elle permettra de mieux vous protéger contre les failles Spectre/Meltdown.

Vous souvenez-vous des failles Spectre / Meltdown ? Celles-ci se souviennent de vous. Découvertes en ce début d’année, elles profitent de failles incorrigibles de certains processeurs (majoritairement sur l’univers PC) pour pouvoir pirater n’importe quelle machine.

Depuis cette découverte, le monde Tech entier se remue les méninges pour protéger les données des utilisateurs. Google Chrome en fait partie, et déploie sur ses versions 67 et plus une nouvelle fonctionnalité en ce sens.

Google Chrome lance l’isolation des sites

Le développeur a en effet lancé une fonctionnalité appelée « l’isolation de site », qui est plutôt un changement architectural complet du navigateur web.

Auparavant, lorsque vous lanciez un site, tous les codes tels que les iframe ou les pop-up restaient sur le même processus que toutes les pages lancées sur Chrome. Cette organisation permettait à une attaque Spectre de lire les données de toutes les autres frames du même temps.

Désormais, Google Chrome isole totalement les processus lancés à la seule page accédée, faisant que les seules données accessibles sont celles activement consultées par le visiteur : il n’est pas possible de récupérer d’autres informations du même temps. Cette fonctionnalité réduit donc efficacement l’impact d’une attaque Spectre.

Chrome dévore toujours plus

Il y a tout de même un petit bémol à ce changement, qui était à l’étude au sein de Google avant même que Spectre ne soit découvert : ce procédé consomme 10 à 13% de RAM supplémentaire. Lorsque l’on sait que Chrome était déjà attaqué pour sa gourmandise en ressource, ce changement ne devrait pas plaire à tout le monde.

Ceci étant, il s’agit là d’un changement fait « pour votre bien ». Qui plus est, cette surconsommation est amenée à disparaître : à l’heure actuelle, l’isolation de site n’est déployée que sur 99% des machines Windows, Mac, Linux et Chrome OS utilisant Chrome 67 ou plus. Le 1% restant, non impacté, servira à Google comme échantillon test afin de pouvoir améliorer toujours plus sa solution.

L’isolation de site concernera également Chrome pour Android à l’avenir, le temps de fixer les premiers bugs connus. Sur Chrome 68 pour Android, il est d’ores et déjà possible de l’activer (pour les connaisseurs) en activant ce flag :

chrome://flags/#enable-site-per-process

À lire sur FrAndroid : Meltdown et Spectre : tout savoir sur les failles de sécurité qui touchent Android, Windows, Chrome OS, macOS et iOS

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

Google Chrome se refait une beauté avec du Material Theming sur Windows, Chrome OS et Linux

La nouvelle version Canary de Chrome intègre une toute nouvelle interface inspirée du Material Design. C’est la fin des onglets en forme de trapèze.

Depuis le lancement de Google Chome en bêta, il y a près de 10 ans, son interface générale n’a que peu évolué. L’éditeur a bien ajouté de nouvelles fonctions, comme les extensions, les applications ou la synchronisation avec le compte Google qui ont chacun ajouté de nouveaux éléments à l’interface, mais la fenêtre est restée la même : une série d’onglets en forme de trapèze, iconiques, situés au-dessus de la barre d’adresse.

Les développeurs du navigateur semblent prêts à donner un coup de neuf à Chrome, et font donc bien sûr appel au Material Theming, le nouveau langage esthétique de la firme.

Une nouvelle omnibox et des onglets arrondis

Le changement qui saute aux yeux, c’est celui apporté à la barre d’onglets. Ils perdent leurs formes trapèze au profit d’un rectangle aux coins arrondis qui rappelle plutôt ce que peut proposer Mozilla Firefox.

L’Omnibox (le champ de recherche à tout faire de Chrome) a également été revu, avec un effet d’ombre et une forme centrée et arrondie. On peut également remarquer que l’icône permettant d’accéder à son profil est maintenant alignée avec l’Omnibox et les paramètres ; il était auparavant dans la barre de titre de l’application.



La version de 2008, la version actuelle et Chrome Canary

D’autres changements se cachent dans cette nouvelle version, mais sont plutôt de l’ordre du détail. Par exemple, l’icône de la page paramètre est devenue bleue.

La nouvelle interface de Google Chrome est déjà disponible en test avec la version Canary 69, la branche la moins stable proposée aux plus impatients. Il faudra patienter pour que la version stable, actuellement en version 67, accède à cette nouveauté.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

XDA-Developers

Source: Frandroid