Publié le

Stadia : Google officialise son service de jeu vidéo en streaming

A l’occasion de l’ouverture de la Game Developer Conference ce mardi à San Francisco, Google a enfin dévoilé les tenants et les aboutissants de son projet de longue date, Stream. Rebaptisé Stadia, le programme vise à « concevoir une plateforme de jeu pour tout le monde ».

Après des mois de teasing sous le nom de projet Stream, Google a finalement dévoilé ce mardi sa nouvelle plateforme de jeux. Baptisée Stadia, cette plateforme vise à relier aussi bien les adeptes de tous types de jeux vidéo que les développeurs ou les amateurs de streaming.

Un large écosystème

Comme sur Project Stream, les jeux sur Stadia ne nécessiteront pas de console de jeu, mais tourneront sur les serveurs de Google. Le principal intérêt pour les utilisateurs est que les joueurs pourront accéder à leur partie de n’importe où, aussi bien de leur ordinateur grâce au navigateur Chrome que sur téléviseur avec Chromecast, un smartphone ou une tablette à partir d’un simple lien. Dans les bandes-annonces YouTube, les éditeurs pourront par exemple intégrer un bouton « jouer sur Stadia ». Une fois celui-ci cliqué, le joueur pourra accéder directement à une partie du jeu en question.

 

Le Stadia Controller

Google supportera la plupart des manettes de jeux disponibles. Néanmoins, la firme a également annoncé sa propre manette, le Stadia Controler. Celui-ci pourra se connecter directement en Wi-Fi pour retrouver automatiquement votre partie sur les serveurs de Google. Par ailleurs, outre des boutons classiques de manette de jeu, le Stadia Controler propose également une touche de partage d’images ou de vidéos, mais également un bouton dédié à Google Assistant. La firme de Moutain View espère ainsi que les développeurs de jeu s’empareront de son assistant pour intégrer certaines fonctionnalités.

Notez que les joysticks sont symétriques, comme sur une DualShock 4, mais que les boutons d’action A, B, X, et Y sont disposés comme sur une manette de Xbox.

Des serveurs plus puissants que la PS4 ou la Xbox One X

En termes de qualité du flux, Google promet au lancement une définition 4K à 60 FPS compatible HDR avec un son surround. La définition 8K devrait également arriver prochainement, affirme Google. Par ailleurs, Stadia permet également de diffuser au même moment ses parties en direct sur YouTube en 4K à 60 FPS directement depuis les serveurs.


Au niveau des caractéristiques techniques des serveurs de Stadia, Google a annoncé qu’un nouveau GPU avait été conçu en partenariat avec AMD fournissant 10,7 téraflops de puissance. Google compare ce chiffre au 6 téraflops de la Xbox One X. Au niveau du processeur, les serveurs sont dotés d’une puce x86 hyperthreadé cadencée à 2,7 GHz. Enfin, les serveurs sont équipés de 16 Go de RAM avec un cache L2+L3 de 9,5 Mo.

Avec une telle puissance, on peut estimer que Google Stadia fait déjà un pas vers les consoles de nouvelle génération, comme la PlayStation 5.

Doom Eternal tourne en 4K HDR à 60 images par seconde

Google est conscient que pour se faire une place sur le marché du jeu vidéo, il doit s’entourer des partenaires qui comptent déjà dans l’industrie. À ce propos, la firme a annoncé avoir signé avec les éditeurs de logiciel et de solutions que les studios de développement utilisent comme Unreal Engine, Unity, Havok, CryEngine et beaucoup d’autres.

Ce sont des annonces importantes pour les développeurs qui assistent à la Game Developer Conference, et que Google souhaite convaincre d’investir dans Stadia.

Pour les joueurs, Google a également fait des annonces. La firme a notamment invité ID Software sur scène pour parler de Doom Eternal, la suite de l’épisode sortie en 2016. Le développeur a annoncé que Doom Eternal tournerait en 4K HDR à 60 images par seconde sur Google Stadia.

Crowd Play et State Share : des fonctions innovantes bien pensées

Avec un calcul déporté entièrement dans le cloud, et donc des jeux tournant entièrement sur les machines de Google, Stadia peut proposer des services innovants, introuvables chez les plateformes concurrentes. Google a notamment mis l’accent sur Crowd Play, une fonction permettant de rejoindre en un seul clic la partie d’un streamer depuis YouTube. On imagine facilement le succès que pourrait avoir ce genre de fonction dans des jeux à succès comme Fornite ou APEX. Encore faut-il que ces titres arrivent sur Stadia.


State Share permet comme son nom l’indique de très facilement partager la sauvegarde, et même l’état actuel d’une partie. Le destinataire peut alors d’un seul clic reprendre la partie où vous l’aviez arrêter.

Lancement prévu en 2019

Google Stadia sera lancé commercialement en 2019 aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans une large partie de l’Europe. Il est probable que la France soit dans les pays concernés. D’ici là, quelques questions restent encore en suspens sur Stadia.

À lire sur FrAndroid : Stadia : les cinq questions auxquelles Google n’a toujours pas répondu

Source: Frandroid

Publié le

Nouveau coup dur pour Android, Messages migre vers google.com

La marque « Android » semble sur le déclin. Google continue de l’éluder un peu plus et prévoit de transférer Messages sur les serveurs de Google.com.

En juin 2018, Android Messages, l’application de SMS et de MMS d’Android, a eu droit à une application web permettant de recevoir et d’envoyer des SMS depuis un ordinateur. Un service alors très attendu qui a été hébergé à l’adresse messages.android.com.

9to5Google a cependant remarqué que le code source de Chromium a été modifié afin d’appliquer une redirection et indiquer au navigateur des Chromebooks qu’il ne doit plus utiliser l’adresse messages.android.com, mais plutôt messages.google.com. Ce changement devrait prendre effet dans une prochaine mise à jour et l’adresse en question n’est pas encore active pour le moment.

Adieu Android ?

Élément assez anodin s’il en est, ce changement semble significatif de la volonté de Google de mettre la marque Android derrière lui. Avec l’arrivée — un jour — de Fuchsia, Android devrait être remisé et Google prépare bien en amont ce changement.

Plusieurs services ont ainsi abandonné le nom « Android ». L’Android Market est devenu — il y a bien longtemps — le Google Play Store, Android Pay est devenu Google Pay, et même Android Wear est devenu Wear OS. Même son OS mobile ne semble plus être une priorité pour Google qui a soigneusement évité de prononcer son nom lors de l’annonce des Pixel 3.

Les services portant la mention « Android » se comptent donc désormais sur les doigts d’une main, avec notamment Android Auto et Android TV.

À lire sur FrAndroid : Comment activer Android Messages sur le web pour retrouver ses SMS/MMS sur PC

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

3 méthodes pour afficher un énorme feu de cheminée virtuel sur votre TV

Y a-t-il meilleur moyen de fêter Noël qu’au coin d’un bon feu de cheminée ? Cela peut néanmoins s’avérer compliqué pour tous ceux ne disposant pas d’un foyer dans leur salon, décoration plutôt rare dans un appartement. Voici donc trois solutions pour afficher un faux feu de cheminée sur votre téléviseur et réchauffer l’ambiance de cette fin d’année.

Comment rester bien au chaud durant Noël, avec un bon feu de cheminée, quand on n’a pas de cheminée ? Il vous suffit de suivre ces quelques étapes pour afficher un beau feu de cheminée virtuel sur votre écran grâce à un Chromecast (ou un téléviseur connecté). Et si votre écran 4K consomme un peu trop d’énergie, cela permettra également de chauffer votre salon.

1 – YouTube

Sur YouTube, vous n’avez que l’embarras du choix. Il existe des versions en 4K UHD, mais également des versions plus originales avec des animaux.

Lien YouTube

Lien YouTube

Lien YouTube

Lien YouTube

2 – Google Play Music

Google Play Musique permet d’afficher un beau feu de cheminée. Pour cela, rendez-vous sur le site de Google Play Musique sur un PC ou Mac, puis cliquez sur le bouton menu, en haut à gauche pour accéder aux paramètres.

Enfin, une fois dans les paramètres, défilez jusqu’à « fonctionnalités expérimentales » et activez « Feu de cheminée Chromecast » pour profiter d’un beau feu de cheminée sur votre écran chaque fois que vous streamez de la musique sur votre téléviseur par le biais de votre Chromecast. Sortez les marshmallows !


3 – Netflix

Si vous avez Netflix, vous aurez le choix entre trois feux différents. Faciles à trouver, ce sont les premiers résultats si vous cherchez « Fireplace ».

feu

Android Central

Source: Frandroid

Publié le

Google Canvas : un nouvel outil de dessin gratuit qui fonctionne dans Chrome

Google vient de déployer un nouvel outil nommé Canvas qui permet de dessiner sur une web-applicaton directement sur le navigateur Google Chrome.

Oui, j’ai besoin de vacances

Un nouvel outil vient d’être mis en ligne par Google : « Canvas ». La web-application est disponible directement sur le nom de domaine canvas.apps.chrome, elle permet d’accéder à un outil relativement simple de dessin. Toute l’interface est simplifiée avec la possibilité d’exporter le résultat en fichier .PNG.

L’intérêt de cet outil est d’utiliser le standard WebAssembly, il fonctionne donc sur Firefox mais également sur mobile en tant que progressive web app (PWA). Vous pouvez l’ajouter à votre page d’accueil sur votre smartphone et charger l’app comme une application native. Vous retrouverez l’ensemble de vos créations synchronisées avec votre compte Google.



Des alternatives plus complètes existent chez Google et surtout chez les autres

Google possède déjà un outil nommé Google Drawings qui permet de réaliser des esquisses rapides sur lesquelles peuvent collaborer plusieurs personnes en même temps.

Sur Android, il existe des applications bien plus riches comme SketchBook ou encore Adobe Sketch qui propose de nombreux outils et fonctions.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Les meilleures applications pour dessiner sur Android

ChrmeUnboxed

Source: Frandroid

Publié le

Avec Google Maps, vous pourrez désormais réserver votre trottinette électrique Lime

Google et Lime ont conclu un partenariat articulé autour d’une nouvelle fonctionnalité mettant en exergue les trajets Lime en trottinette électrique sur l’application Google Maps.

La trottinette accessible partout et tout le temps – Source : lime bike

Une fin d’année chargée pour Google Maps : l’application de navigation du géant américain a accueilli toute une multitude de mises à jour au cours de ces derniers mois, et ne compte pas s’arrêter là. Après l’ajout de hashtags pour catégoriser vos endroits préférés, l’arrivée d’un thème sombre perpétuel et la possibilité d’enclencher le mode Navigation puis de le passer en arrière-plan, place aux trajets Lime directement intégrés dans le service.

Trouvez la trottinette électrique la plus proche grâce à Google Maps

La start-up californienne et son compatriote ont en effet tissé de nouveaux liens au travers d’un accord inédit, présenté dans un communiqué de presse officiel publié le 13 décembre 2018 sur le blog de Google. La jeune pousse spécialisée dans la location de trottinettes et vélos électriques bénéficie maintenant d’une visibilité sur Google Maps, lequel soumet désormais des trajets en trottinette électrique à ses utilisateurs.

Plus concrètement, lorsqu’un internaute recherchera un itinéraire d’un point A à un point B, l’application affichera un onglet Lime sur lequel se trouveront plusieurs informations : la durée, en minute, pour rejoindre la trottinette ou le vélo situé à proximité, le temps et le coût estimé du trajet ou encore l’heure d’arrivée. En tapant sur l’onglet, l’utilisateur accédera directement à l’app’ Lime à partir de laquelle il effectuera sa réservation en un petit clic.

Vers un déploiement global

À l’heure actuelle, seules treize villes des États-Unis et de l’Australie profitent de cette nouveauté disponible sur iOS et Android : Auckland, Austin, Baltimore, Brisbane, Dallas, Indianapolis, Los Angeles, San Diego, Oakland, San Antonio, San Jose, Scottsdale et Seattle. Mais d’autres agglomérations devraient elles aussi rejoindre cette liste, selon Google. Il n’y a plus qu’à espérer que la France fasse partie des petits papiers de la firme de Mountain View.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Google

Source: Frandroid

Publié le

Google+ ferme 4 mois plus tôt après une nouvelle fuite de données des utilisateurs

Suite à la découverte d’une nouvelle faille dans son réseau social fantôme, Google a décidé d’en avancer la fermeture. Google+ fermera en avril.

Décidément, le réseau social Google+ n’a pas le droit à une fin de vie paisible. En octobre dernier, la découverte d’une fuite géante avait poussée Google à annoncer la fermeture complète du réseau social d’ici août 2019.

Fermeture de Google+ en avril 2019

Après un patch en novembre, c’est une nouvelle faille de sécurité qui a été découverte par les équipes de Google. La firme a donc pris la décision de fermer définitivement l’accès aux API de Google+ dans les 90 jours, et de mettre fin à Google+ dès avril 2019, 4 mois avant la fermeture prévue à l’origine.

52,5 millions d’utilisateurs touchés

La nouvelle faille découverte concerne une nouvelle fois l’API de Google+. C’est 52,5 millions d’utilisateurs qui sont concernés par ce bug, d’après Google. Avec cette faille, il était possible d’obtenir des informations de l’utilisateur pourtant réglées sur « privé ».

Cependant d’après Google, aucun tiers n’a utilisé cette faille avant sa découverte par la firme, et elle ne donnait pas l’accès aux informations les plus sensibles tel que les mots de passe, ou des informations financières. Les utilisateurs, professionnels ou non, qui ont été touchés par cette faille seront contactés par Google.

Le réseau social de Google continuera donc de fonctionner pendant 4 mois, au lieu de 8, avant de fermer définitivement ses portes.

9To5Google

Source: Frandroid

Publié le

Google passe son moteur de recherche au nouveau design Material Theming

Après avoir basculé nombre de ses applications vers le nouveau design Material Theming, Google s’occupe de son produit le plus important : son moteur de recherche.

L’arrivée du Material Theming était l’une des tendances de l’année, en tous cas quand on regarde ce qui se passe chez Google. La firme s’est en effet employé à mettre à jour toutes ses applications vers ce nouveau design language, que l’on reconnait notamment à son iconographie trait plein, et ses formes arrondies.

Après avoir mis à jour ses applications mobiles comme Google Photos, Drive, ou Gmail, Google passe à ce qui est sans doute le plus important à ses yeux, le moteur de recherche.

Mise à jour partielle

La firme déploie actuellement une nouvelle version de la page de résultat sur le site de Google. L’intégralité du moteur de recherche n’a pas encore été mise à jour, et par exemple la page d’accueil conserve pour le moment son ancien design.


Parmi les changements esthétiques, on peut remarquer la forme du champ de recherche, beaucoup plus arrondis qu’auparavant. Ce changement est aussi appliqué aux suggestions de recherche.

Les résultats de recherches affichent désormais parfois une série de vignettes concernant un sujet, comme ici « Vidéos » et « Dernières actualités de frandroid.com ». Enfin, la barre de recherche ainsi que le compte utilisateur restent ancrés en haut de la page, même après avoir défilé dans les résultats.

À lire sur FrAndroid : Thème sombre : les meilleures applications Android pour préserver vos yeux avec le mode nuit

9To5Google

Source: Frandroid

Publié le

Google Maps : vous pouvez désormais ajouter des hashtags pour catégoriser vos endroits préférés

Une nouvelle fonctionnalité implémentée par Google vous permet désormais d’ajouter un hashtag à vos avis ajoutés sur Google Maps. L’idée étant d’aider les utilisateurs à mieux se retrouver sur le service de navigation du géant américain.

#food, #love, #beautiful : loin de nous l’idée de partir dans les clichés les plus courants, mais Instagram tout particulièrement regorge de hashtags en tout genre ajoutés par ses millions d’utilisateurs quotidiens. Des mots-dièse dont on peut parfois douter de leur utilité tant les internautes en abusent. Cet usage, Google souhaite visiblement le transformer par le biais d’une nouvelle mise à jour lancée sur son service de navigation Google Maps.

Aider les utilisateurs à catégoriser leurs préférences

Les propriétaires d’un téléphone Android uniquement peuvent en effet ajouter un mot-clé précédé du fameux croisillon à la fin d’un avis, donné à un lieu référencé par Google Maps, nous apprend TechCrunch. Ici, l’idée n’est pas d’écrire un hashtag pour écrire un hashtag, mais bien d’intégrer une fonctionnalité utile susceptible d’aider les internautes à mieux catégoriser leurs préférences.

Ainsi, les hashtags classiques comme #food risquent de ne pas être pris en compte par la firme de Mountain View. A contrario de #vegan, qui donne ici une indication précise sur le régime alimentaire d’un restaurant. L’occasion pour un visiteur de cliquer dessus pour retrouver l’ensemble des points de restauration à même de proposer un tel régime, à condition qu’un avis constitué de ce même hashtag ait également été donné. Plutôt pratique pour en consulter une liste plus ou complète en fonction de sa géolocalisation.

Google Maps, une application de plus en plus sociale

Cette nouveauté ne s’applique pas qu’aux commerces : les spots idéaux pour regarder un coucher ou lever de soleil peuvent aussi bénéficier d’un tel hashtag — #sunsetviews, pour reprendre l’exemple de TechCrunch. Déployée depuis plus d’une semaine pour la communauté Local Guides, cette mise à jour devrait progressivement débarquer sur vos smartphones Android d’ici les prochaines semaines.

Cette fonctionnalité s’inscrit dans une démarche plus globale : celle de rendre plus sociale l’application de navigation Google Maps, dont les lieux géolocalisés par le service peuvent désormais être « Follow », et ce depuis une récente mise à jour lancée par la firme californienne. Un moyen comme un autre de se tenir informé des événements, offres promotionnelles et autres activités de l’enseigne ajoutée dans vos favoris.

À lire sur FrAndroid : GPS sans connexion Internet : notre sélection des meilleures applications Android

TechCrunch

Source: Frandroid

Publié le

Google Duplex : l’IA qui appelle à votre place est disponible sur certains smartphones Pixel

Google Duplex, l‘intelligence artificielle capable de passer des appels à la place des utilisateurs tout en imitant le langage naturel, commence à se déployer sur certains smartphones Pixel.

Ça y est le futur frappe à nos portes ! Enfin, disons plutôt qu’il s’agit d’une certaine vision du futur qui terrifie certains tout en enthousiasmant d’autres. Google Duplex commence à se déployer sur certains smartphones Pixel. Mais peut-être faut-il un petit rappel de ce dont il s’agit.

Une IA qui passe des appels à votre place

Il y a plusieurs mois, Google présentait Duplex : une intelligence artificielle capable de passer des appels à la place de l’utilisateur. La démonstration sur scène de la firme de Mountain View avait fait sensation. L’IA en question se montrait en effet capable de très bien imiter le langage naturel en marquant des pauses ou des hésitations.

Pour Google, cet outil sophistiqué sera ainsi en mesure de réserver des tables dans des restaurants ou de prendre rendez-vous chez le coiffeur de manière autonome. L’utilisateur n’aura qu’à lancer la requête sur Google Assistant et l’IA se chargera de tout le reste.

Début du déploiement

Après une première phase de test menée cet été, Google Duplex débarque maintenant sur certains Google Pixel. La fonctionnalité n’est cependant disponible que pour un petit groupe d’utilisateurs et uniquement dans des villes sélectionnées. C’est ce qu’a affirmé Google à VentureBeat.

Le média américain a cependant eu la chance de voir ses Google Pixel 3 et Pixel 3 XL faire partie du lot de smartphones concernés par ce déploiement. Dans la vidéo ci-dessous, on peut par exemple voir Google Assistant affirmer qu’il va passer un appel pour réserver un restaurant.

Lien YouTube

Mais VentureBeat a également pu filmer une conversation du point de vue de la responsable d’un restaurant à San Francisco. Dans la vidéo qui suit, on peut donc voir cette dernière discuter assez naturellement avec l’intelligence artificielle qui passe l’appel. Même si on pourrait pinailler en pointant du doigt la voix un peu métallique de Google Duplex, il faut bien admettre que la technologie impressionne.

Lien YouTube

Éthique

Dans la foulée de sa présentation, Google Duplex avait suscité plusieurs inquiétudes concernant l’aspect éthique de cette technologie. Le géant aux quatre couleurs avait tenté de rassurer les gens en promettant que son outil allait rester transparent et que l’IA allait toujours préciser à ses interlocuteurs qu’elle n’était pas un être humain afin d’éviter de les duper.

À lire sur FrAndroid : Google Duplex pourrait remplacer certains employés dans les call centers

VentureBeat

Source: Frandroid

Publié le

Nous avons testé le mode nuit du Google Pixel 3 et 3 XL : meilleur que l’œil humain

Quelques jours avant son déploiement sur les appareils Pixel 3 et Pixel 3 XL, nous avons eu l’opportunité de tester une version préliminaire du mode Night Sight de Google. Ce mode permet de réaliser des clichés impressionnants quand la lumière vient à manquer.

L’une des fonctionnalités les plus époustouflantes de Google lors de son événement de lancement des Pixel 3 était « Night Sight » ou Mode nuit en français. La caméra Pixel 3 offrait de grandes promesses pour l’amélioration de la photographie dans des conditions de faible luminosité, mais ce mode n’était pas prêt. Nous avons pu tester cette fonction avant son déploiement, voici donc le résultat de nos tests.

Comment ça marche ?

Faire une photographie en faible luminosité pour « voir mieux que l’œil humain », c’est déjà possible avec la plupart des appareils photo. Vous prenez un reflex, un hybride et même un smartphone : il suffit d’ouvrir plus longtemps l’obturateur pour récupérer davantage de lumière, les modes pro des smartphones permettent déjà ce type de réglages. Par contre, cela nécessite de rester immobile et de gérer quelques paramètres pour éviter d’avoir des photos ratées. Ce n’est pas simple, sauf si vous avez un appareil photo onéreux, monotâche et encombrant, avec un très bon capteur et un objectif avec une très grande ouverture. Sur smartphone, le capteur et l’objectif sont complètement miniaturisés.

Sur le mode Night Sight des Pixel 3, c’est donc un mélange entre du logiciel et des réglages précis de l’appareil photo. Ce mode nécessite de ne pas bouger pendant 2 à 4 secondes en fonction de l’environnement, les algorithmes de fusion de Google se chargent ensuite d’éliminer le flou, mais aussi d’éviter les effets d’images fantômes sur les sujets en mouvement. Dans ce mode, le smartphone profite des petits tremblements de la main pour récupérer les informations qui lui seront nécessaires pour traiter les photos de la meilleure façon possible.

Pour la balance des blancs, Google utilise également ses algorithmes avancés puisqu’il n’y a plus assez de lumière pour un mode automatique traditionnel. Le Pixel 3 tente d’estimer la meilleure balance des blancs pour obtenir un rendu aussi réaliste que possible… passons à la pratique.

Qu’est-ce que ça donne ?

Première chose, l’application de l’appareil photo vous indique quand le mode nuit est nécessaire via un petit message. L’appareil a ainsi détecté que les conditions lumineuses étaient insuffisantes pour le mode automatique classique. Vous pouvez passer en mode nuit dans les options « Plus » à droite du menu de modes.

Nous utilisons des galeries pour la comparaison de photographies, n’hésitez donc pas à slider entre les photos sur la version mobile de FrAndroid. La première photo est sans le mode, la seconde avec le mode activé.


















Les photographies ont été prises entre Shenzhen (Chine) et Macau, toujours après le coucher du soleil. 

Premier constat, même sans le mode nuit, le Pixel 3 s’en sort tout de même déjà très bien. Comme on peut le voir, la scène est correctement exposée, les photographies ne sont pas trop lissées malgré la présence de bruit électronique. Avec le mode nuit, certains environnements fonctionnent beaucoup mieux que d’autres. Le mode nuit n’est donc pas forcément toujours utile.

Globalement, ce mode fonctionne bien. On récupère de la lumière, les photographies ont une plus grande plage dynamique et une bien meilleure balance de blancs.

Certaines fois le mode Night Sight utilise une sensibilité supérieure (jusqu’à un ISO de 3598) que le mode automatique classique, mais sur la plupart des photographies la sensibilité est plus basse ce qui permet de diminuer la présence de bruit électronique dans les zones très sombres.

Etant donné que ce mode nécessite de ne pas bouger beaucoup 2 à 4 secondes, certains éléments sont flous comme les voitures sur nos exemples. Théoriquement, les algorithmes de Google devraient être suffisamment intelligents pour prendre en compte les objets en mouvement et les maintenir raisonnablement en place (voitures, personnages). Mais comme vous pouvez le voir, ce n’est pas toujours le cas.

Les bâtiments d’arrière-plan sont beaucoup plus définis et on remarque une meilleure saturation et on gagne en netteté. Le rendu final n’est pas toujours naturel, dans le sens où la photo sera plus lumineuse que ce que l’œil humain peut voir, mais cela reste très impressionnant. 

Notez que ce mode fonctionne différemment de celui du P20 Pro et du Mate 20 Pro. Sur les smartphones Huawei, la récupération de lumière est obtenue grâce à la capacité du capteur à effectuer une fusion de pixels et à combiner ainsi quatre pixels physiques en un seul. En théorie, cela améliore de 4 fois la sensibilité à la lumière du capteur et équivaut à un capteur avec des photosites de 2 µm.

« Moi aussi je veux tester »

Pour faire fonctionner ce mode, il existe un APK modifié (sur XDA-Developers et dans le module d’app ci-dessousqui fonctionne sur les trois générations de Pixel. La mise à jour officielle est prévue pour mi-novembre, elle devrait arriver via une mise à jour simple de l’application Caméra.

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Source: Frandroid