Publié le

Nokia, OnePlus, Huawei et Xiaomi épinglés pour tuer trop facilement vos applications

Des développeurs ne supportent plus de voir leurs applications mal fonctionner à cause du logiciel installé par certains fabricants. Un site a été mis en place pour tenter de trouver des solutions.

La gestion du multitâche a toujours été l’une des forces d’Android. Elle permet aux applications de continuer certains travaux en tâche de fond, alors que vous utilisez une autre application. Il s’agit d’un pouvoir à double tranchant, car il peut aussi être la source d’une surconsommation de nos appareils mobile, et donc d’une diminution de leur autonomie.

Pour pallier cela, certains fabricants modifient la gestion du multitâche d’Android pour la rendre plus sévère avec les applications en arrière-plan, et les fermer au bout de quelques minutes. Cette stratégie peut parfois enrayer le fonctionnement de certaines applications prévues pour fonctionner en arrière-plan, notamment celles qui permettent le suivi d’une activité sportive.

Don’t kill my app !

Devant des applications qui ne font pas ce qu’elles ont promis, les utilisateurs ont souvent le réflexe d’aller donner une mauvaise note sur le Play Store, ou un commentaire négatif. Pourtant, le véritable responsable est souvent le fabricant du smartphone, et son interface logiciel.

L’équipe de développement Urbandroid a donc décidé de mettre en lumière ce problème en créant le site web dontkillmyapp.com. Ce site répertorie les bons et les mauvais élèves parmi les fabricants de smartphones sous Android, et donne des solutions pour limiter les problèmes du multitâche.

Nokia champion des mauvais élèves

Étonnamment, alors que la version nue d’Android est très bien notée, c’est Nokia qui remporte la palme de l’interface logiciel la plus agressive. Si HMD Global met souvent en avant l’utilisation d’un Android « pur » avec Android One, le fabricant intègre en réalité des applications système développées par la firme chinoise Evenwell.

Le site donne également des solutions

Les smartphones Nokia sous Android Oreo et Android Pie peuvent donc fermer les applications de façon très agressive, au bout de 20 minutes quand l’écran est éteint. Ainsi même les applications de réveil deviennent inutiles. Les applications ajoutées en liste blanche dans les paramètres n’échappent pas à la règle.

OnePlus avec OxygenOS, Xiaomi avec MIUI et Huawei avec EMUI sont également mises en cause, mais cette fois, l’ajout en liste blanche permet d’autoriser correctement une application à rester en arrière-plan

Google et HTC, les bons élèves

Tous les fabricants implémentent ce genre de stratégie pour favoriser l’autonomie de leurs smartphones. Les développeurs estiment toutefois que la version « stock » d’Android, utilisée par Google notamment, est celle qui embête le moins les applications.

HTC est également mis en avant comme l’un des bons élèves du secteur, grâce à la mise en place d’une page détaillée sur son site permettant aux développeurs de mieux comprendre les stratégies de gestion de la batterie et du multitâche mis en place par l’interface HTC Sense.

XDA-Developers

Source: Frandroid

Publié le

Huawei prépare un assistant pour smartphone fait maison

Huawei est en ce moment sur l’élaboration de son propre assistant pour smartphone.

Huawei espère rivaliser avec les assistants des plus grandes marques comme Siri, Alexa, Cortana ou Google Assistant. Toujours dans son élan de proposer des produits de qualité pour un marché avant tout chinois, la marque se lance elle aussi dans la création de son propre assistant pour smartphone.

Un assistant 100% chinois

D’après Bloomberg, Huawei a monté une équipe de 100 ingénieurs pour travailler sur la création d’un assistant. Ce dernier devrait avoir un niveau d’intelligence assez avancé, tout comme ceux qui existent déjà sur le marché.

Ce futur assistant se démarquerait cependant sur un point, puisqu’il ne pourrait être commercialisé que pour des utilisateurs chinois. L’intérêt pour Huawei est de s’imposer toujours plus dans son pays natal, là où la concurrence entre les marques chinoises fait rage. Avec un assistant développé en priorité pour la Chine, Huawei pourrait marquer des points rapidement, tout en continuant d’intégrer les autres assistants connus pour le reste du monde.

Les ambitions de Huawei

Rappelons que l’année 2016 n’a pas été très florissante pour la marque qui accuse des conditions politiques et économiques difficiles. Même si elle n’a pas réussi à atteindre ses objectifs, l’entreprise chinoise n’est pas non plus dans une situation délicate. En effet, d’après un rapport de Strategy Analytics, Huawei est le constructeur de smartphone Android le plus rentable du troisième trimestre 2016.

À lire sur FrAndroid : C’est officiel, le Huawei P10 sera présenté au MWC 2017

Bloomberg

Source: Frandroid