Publié le

Firefox Monitor : comment vérifier si un de vos comptes a été piraté ?

Mozilla vient de publier son outil Firefox Monitor pour vérifier si un de vos comptes a été piraté.

La fondation Mozilla s’est associée à une référence du genre, « Have I Been Pwned? »Le partenariat mis en place permet de savoir si l’une de ses adresses e-mail se trouve dans une base de données qui a été piratée.

Si votre adresse de courrier électronique apparaît dans une base de données compromise, Firefox Monitor peut le détecter et vous pourrez alors immédiatement changer votre mot de passe.

Mon adresse e-mail apparaît un peu partout…

Firefox ne stocke pas votre adresse e-mail, il l’utilise temporairement. Firefox Monitor vous fournit ensuite une liste de services où vous adresse e-mail apparaît, cela ne signifie pas nécessairement que votre compte a été piraté, mais votre mot de passe a pu être récupéré par un tiers malveillant.

Vous pouvez également décider de vous inscrire à leur outil pour être averti automatiquement par e-mail si votre adresse e-mail apparaît dans une nouvelle base de données compromise.  La base de données de Have I Been Pwned? contient des informations sur 327 sites web ou applications et plus de 6,3 milliards de comptes compromis. Pour information, la personne qui s’occupe de ce service est un informaticien indépendant digne de confiance, Troy Hunt.

Comme vous pouvez le voir, Firefox Monitor ne fait rien de plus que Have I Been Pwned?, il permet simplement de diffuser plus largement cet outil.

Des alternatives existent déjà

Firefox Monitor n’est pas le premier, ni le dernier, à proposer un tel service. Récemment 1Password, l’application de gestion de mot de passe, a introduit une fonctionnalité qui vous avertit lorsque vous utilisez un mot de passe compromis. Cette fonction permet aux utilisateurs de vérifier si un mot de passe qu’ils utilisent a déjà été divulgué sur Internet. La base de données contient plus de 500 millions de mots de passe compilés à partir des centaines de failles précédentes.

Dashlane propose également cette fonction, vous serez averti automatiquement si un mot de passe est compromis.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs gestionnaires de mots de passe : LastPass, Dashlane, KeePass

Nous vous conseillons de suivre nos 9 règles basiques de sécurité, tout est disponible dans le dossier suivant.

Source: Frandroid

Publié le

Mozilla prépare un nouveau navigateur pour Android, le Firefox actuel sera abandonné

Mozilla ne va pas poursuivre le développement du Firefox que nous connaissons aujourd’hui pour Android. Un tout nouveau navigateur approche.

Sur le marché des navigateurs sur Android, Mozilla fait figure d’exception en étant l’un des seuls, sinon le seul, éditeur à ne pas utiliser pour Firefox une base Chromium ou un moteur Webkit, mais son propre moteur Gecko.

Le navigateur nommé après le panda roux permet donc de débrancher complètement Google de son expérience de navigation, et ainsi améliorer le contrôle de sa vie privée, en plus de passer sur un logiciel libre et open source.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Firefox passe en maintenance

Emily Kager, l’une des développeur·es de l’application Firefox Focus, a dévoilé que Firefox Focus allait troquer la WebView Chromium utilisée jusque là pour l’application, au profit de Gecko utilisé par Firefox, l’application principale.

En marge de cette annonce, elle a confirmé que le développement de « Fennec » était au point mort, et passait sur une voie de garage en maintenance. Derrière ce nom de code se cache l’application mobile de Firefox pour Android. Cela signifie que Firefox ne recevra plus que des corrections de bugs et des mises à jour de sécurité sur Android pour le moment.

Un tout nouveau navigateur en développement

Bien sûr, Mozilla n’abandonne pas Android pour autant. Un tout nouveau navigateur, la nouvelle version de Firefox en fait, est en cours de développement.

Ce navigateur serait basé sur Android Components, une nouvelle façon d’architecturer les navigateurs sur Android, et qui permettra à toutes les applications de l’éditeur (Firefox, Focus, Firefox TV, etc.) d’utiliser le même tronc commun.

Mozilla héberge justement un projet sur GitHub nommé « fenix » qui est codé en Kotlin, le nouveau langage utilisé pour le développement sous Android, et utilise Android Components. Impossible toutefois de savoir s’il s’agit d’un essai interne, ou des bases du nouveau navigateur.

Le tweet d’Emily Kager est clair, la nouvelle version de Firefox ne devrait pas sortir avant 2019.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

GHacks.net

Source: Frandroid

Publié le

Mozilla Firefox 58 arrive sur Android et apporte son lot de nouveautés

Après plusieurs semaines de beta, la version 58 de Firefox est disponible sur Android pour le grand public.

Mozilla a créé l’événement il y a quelque mois avec la sortie de Firefox 57, également nommé Firefox Quantum, une nouvelle version qui apportait un changement majeur d’interface et une amélioration des performances sur ordinateur. Sur Android, la version 57 apportait bien la nouvelle interface, mais les nouveautés sous le capot étaient moins nombreuses. La version 58 vient corriger en partie ce retard, avec plusieurs nouveautés intéressantes.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Les nouveautés

Côté moteur, Firefox 58 ajoute le support des Progressive Web Apps, ces sites web pouvant agir comme des applications mobiles (Twitter Lite en est un exemple), et des améliorations dans le chargement des pages, notamment grâce à des améliorations apportées au moteur de cache et au moteur JavaScript.

Cette version ajoute également de nouvelles fonctions comme le support du FLAC, un format audio sans compression très populaire, et plus d’options de personnalisation.

Enfin, en termes de sécurité, Firefox 58 corrige de nombreuses failles et intègre le correctif contre la faille Spectre qui a fait beaucoup parler d’elle au début du mois de janvier.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android

Source: Frandroid

Publié le

Adobe, Google et Mozilla annoncent la mort de Flash, un plugin déjà oublié

On l’attendait depuis longtemps, Adobe signe l’arrêt de mort de Flash.

Pour les plus jeunes, Flash n’est qu’une série télévisée issue d’un comics, ou à la limite un truc à télécharger pour accéder à des jeux sur navigateur. Les plus vieux en revanche se souviennent de cette époque où HTML5 n’était pas encore un standard (et n’existait même pas encore) et où Macromedia Flash régnait en maître. Cette époque où les sites du Web 1.0 étaient animés dans tous les sens et clignotaient de mille feux aussi colorés qu’une pub Benetton ou un T-shirt Desigual après avoir mis un certain temps à mettre à jour un plug-in qui plantait régulièrement.

La lourdeur du plug-in, son insécurité et son manque d’universalité ont poussé peu à peu sa disparition avec l’arrivée du HTML5 et Steve Jobs — entre autres — avait vivement critiqué Adobe Flash Player en 2010 et décidé de ne pas l’intégrer sur ses mobiles iOS. L’année suivante, Adobe abandonnait Flash sur les terminaux à petits écrans, obligeant les utilisateurs d’Android à redoubler d’ingéniosité pour l’utiliser.

Adieu petit Ange qui a mis du temps à partir

Certains sites font cependant encore de la résistance et utilisent ce plug-in d’un autre temps, mais c’est bientôt fini. Adobe vient d’annoncer officiellement l’arrêt du support de Flash d’ici 2020. Google et Mozilla ont rapidement communiqué sur le sujet pour indiquer que le plug-in ne sera plus supporté par Chrome et Firefox d’ici là. En outre, Chrome demandera la permission à l’utilisateur de lancer Flash dès 2018 avant d’être désactivé par défaut, comme sur Firefox, en 2019.

Pas une grande perte ?

Beaucoup acclament cette décision et il n’est pas rare de voir des médias clamer « bon débarras », « enfin » ou « ce n’est pas une grande perte ». Et dans un sens, c’est vrai que peu de gens pleureront la disparition de Flash sur le Web pour la navigation, remplacé depuis longtemps par un HTML5 plus rapide, plus sécurisé et plus efficace. Malheureusement, l’arrêt total de ce plug-in signe également la disparition définitive de certaines œuvres artistiques qui ne pourront donc pas marquer l’Histoire, comme la bannière animée de David Besnier. Et ça, c’est quand même un peu triste.

Axios

Source: Frandroid