Publié le

Disney+ : le véritable concurrent de Netflix arrive avec des séries Star Wars et Marvel

Disney+, c’est le nom du service de séries et de films en streaming que lancera Disney en 2019, pour concurrencer Netflix.

Oubliez Salto (ha ? c’était déjà fait ?), le véritable concurrent de Netflix dans les années à venir devrait être développé par Disney, le titan de l’audiovisuel. En marge de ses résultats financiers, la firme a annoncé qu’elle serait prête à lancer son service de streaming en 2019 avec du contenu exclusif. Ce service a désormais un nom : Disney+.

Des séries Star Wars et Marvel

S’il veut rattraper Netflix, Disney+ va devoir miser sur du contenu exclusif fort, et pour cela, la firme peut compter sur ses valeurs sûres : Star Wars et Marvel.

Plusieurs projets sont déjà en cours, le premier d’entre eux est une série Star Wars qui suivra les aventures du rebelle Cassian Andor avant les événements de Rogue One: A Star Wars Story. Disney ne s’avance pas sur une date de sortie pour la sortie, ce qui signifie qu’elle pourrait ne pas être disponible au lancement. Diego Luna reprendra le rôle de Cassian Andor dans la série.

Tom Hiddleston va lui aussi reprendre son rôle de Loki, pour une série se plaçant cette fois dans l’univers Marvel. Difficile toutefois de savoir si la série sera intégrée au Marvel Cinematic Universe d’une quelconque façon, ou si ce sera un simple spin off laissé sur le côté comme l’ont été les séries Marvel Netflix, ou celles de ABC.

D’autres contenus sont aussi en développement comme une série basée dans l’univers du film Pixar Monstres et Cie.

Un lancement aux États-Unis et un site en français

Disney+ sera lancé d’abord aux États-Unis à la fin de l’année 2019. Il est plus que probable que le lancement en Europe, et plus précisément en France, soit déjà prévu puisque le site officiel propose déjà une page en français.

Disney

Source: Frandroid

Publié le

25 applications incontournables à essayer avec un Google Chromecast

Les Google Chromecast 2, Chromecast 3 ou le Chromecast Ultra permettent de profiter de contenus multimédia en toute simplicité sur un écran. Bon nombre d’usages sont envisageables, voici donc quelques fonctionnalités à essayer d’urgence.

chromecast

Le Chromecast permet de « caster » le contenu d’applications, c’est-à-dire de les streamer sur un grand écran depuis un smartphone, une tablette, voire un ordinateur de bureau sur lequel est lancé Chrome. Bonne nouvelle, ces apps fonctionnent avec des terminaux Android, mais aussi, pour certaines, sur iPhone. Si l’on vous a offert un Chromecast et que vous n’êtes pas sûr de savoir qu’en faire, voici un tour d’horizon des différents usages qui s’offrent à vous.

À lire :
Notre test du Google Chromecast 2

1 – Les chaînes de TV classiques

Vous n’avez pas de box TV, mais un simple tuner TNT, voire un simple écran qui ne vous sert qu’à regarder des DVD ? Il est possible de profiter des outils de replay ou de TV en direct fournis par les premiers partenaires de Google. C’est notamment le cas de FranceTV Pluzz, qui inclut les chaînes du groupe France Télévision (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô) et permet de regarder leurs programmes en direct ou en replay. MyCanal, chez Canal +, permet aux non-abonnés d’accéder aux programmes en clair en direct et en différé, d’accéder à des programmes en VoD (payants) et à des guides TV. Les abonnés à Canal auront droit aux programmes cryptés en supplément. Bonus pour les amateurs de sport : le direct et le différé sont accessibles via l’app de beIN Sports.



france.tv



France Télévisions

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger



beIN SPORTS CONNECT



beIN MEDIA GROUP

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Et bien sûr, pour ceux qui veulent une expérience tout-en-un plus complète, Molotov donne accès à un grand nombre de chaines en direct ou en replay. Idéal pour éviter de multiplier le nombre d’applications présentes sur son téléphone.



Molotov



Molotov

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

2 – Les services de streaming vidéo

Si vous avez un écran de TV connecté à une PlayStation 4, vous pouvez accéder à Netflix depuis la console, mais il faut bien avouer qu’on a vu plus pratique à utiliser qu’une manette. Même combat avec les box opérateurs et les applications des TV connectées, accessibles avec une télécommande souvent peu adaptée. Si vous préférez passer tout simplement par votre téléphone, l’application Netflix est compatible avec le Chromecast et vous permet donc de choisir vos séries en quelques clics. Même combat pour son concurrent hexagonal, Canal Play.



Netflix



Netflix, Inc.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Dans un autre genre, sans abonnement, vous pouvez aussi compter sur Google Play Films pour visionner facilement un large catalogue de métrages achetés ou loués.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

3 – Il n’y a pas que la TV, il y a aussi les podcasts

Audio, vidéo, il y a des podcasts de tous styles. On les retrouve référencés chez l’excellent Podcast Addict, compatible avec le Chromecast, et ses concurrents, les très bons Podcast Republic et Podcast Player.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

4 – Plex for Android, l’indispensable

L’application Plex, permettant de gérer votre mediacenter maison, est compatible avec le Chromecast. Vous pouvez donc streamer vos contenus personnels (photos, vidéos…) depuis votre téléphone équipé de l’app vers votre TV à laquelle est branché un Chromecast. Pratique pour montrer vos photos de vacances à toute la famille.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Si Plex ne vous plaît pas, vous pouvez également tenter l’expérience BubbleUPnP. L’app permet de streamer des contenus depuis des serveurs de médias UPnP et DLNA, mais aussi s’ils sont stockés dans le cloud des services de stockage les plus populaires, ou encore dans la mémoire de votre téléphone.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

5 – Le lecteur vidéo

Certes, MX Player n’est pas encore compatible Chromecast, mais pour lire des vidéos stockées en local sur votre téléphone ou votre tablette, quelques alternatives rempliront parfaitement leur rôle. À ce petit jeu, on peut notamment conseiller Video Player HD.

Il faut noter que l’arrivée de VLC se concrétise désormais, puisque sa version 3.0, c’est confirmé, sera compatible avec le Chromecast. La version 2.9 beta est d’ailleurs déjà compatible.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

6 – Pour la musique en streaming

Spotify, Deezer et Google Play Musique, les poids lourds du streaming musical, sont compatibles avec le Chromecast. Pratique pour visualiser vos playlists « en grand » et si votre téléviseur est associé à un système sonore digne de ce nom. Rappelons que le service de Google peut en outre afficher une cheminée sur votre écran pour des soirées très chaleureuses.



Spotify



Spotify Ltd.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger



Deezer



Deezer Mobile

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Si vous n’en avez pas assez, d’autres services musicaux sont disponibles. On compte parmi eux Songza, la propriété de Google, mais aussi TuneIn Radio ou SoundCloud.

 

7 – Un lecteur musical complet

Lorsque vous avez pléthore de musique enregistrée sur votre téléphone ou votre tablette, un bon lecteur musical avec un égaliseur, l’affichage des paroles et tutti quanti sera bien pratique. Shuttle+ remplira parfaitement ce rôle, d’autant qu’il est compatible avec les meilleures normes Hi-Fi. Il vous en coûtera quelques piécettes : 1,50 euro.

Télécharger pour Télécharger pour 3,09 € sur Google Play | Télécharger

 

8 – N’oublions pas YouTube

Est-il besoin de le préciser ? Vous pouvez caster des vidéos YouTube depuis votre téléphone vers votre TV. Même sur les TV connectées, en natif ou via une box, ceux qui ont essayé savent à quel point il est fastidieux de faire une recherche en pointant le curseur avec une télécommande : autant passer par le smartphone. C’est beaucoup plus simple et plus rapide. Et même combat pour DailyMotion, également compatible Chromecast.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

9 – Regarder des photos stockées sur votre téléphone

Nostalgique des soirées diapos d’antan ? Pour montrer à vos proches vos photos de vacances sur un grand écran, il est également possible de passer par un Chromecast. L’option la plus simple est encore de passer par l’application Google Photos, cette application créée par Mountain View pour simplifier le stockage (en local ou en cloud) des clichés. Si vous n’êtes pas franchement fan du stockage dématérialisé, pas de problème : il n’est pas nécessaire d’avoir activé l’option de stockage dématérialisé pour l’utiliser.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Si vous n’êtes pas trop enthousiasmé à l’idée de laisser Google mettre le nez dans vos photos, des applications tierces, fonctionnant comme des galeries, permettent de caster des photos depuis son téléphone sans se compliquer la vie. Parmi elles, on peut citer PhotoCast.

 

10 – Et si on jouait ?

Le Chromecast n’est pas encore fait pour se transformer en console de jeu, mais quelques titres sont disponibles sur le Play Store, et transforment le smartphone en manette, l’action se passant quant à elle sur le grand écran. Google a d’ailleurs annoncé le lancement d’Angry Birds Friends pour Chromecast : un classique du genre que l’on ne présente plus. Just Dance Now vous fera quant à lui éliminer les excès des fêtes en musique.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Vous n’êtes pas forcément joueur, mais que vous aimez regarder amateurs et professionnels mettre des dérouillées à leurs adversaires ? Twitch est compatible avec le Chromecast et on trouve l’application aussi bien sur Android qu’iOS.



Twitch



Twitch Interactive, Inc.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

11 – Un peu de productivité ne peut pas faire de mal

Il existe donc quelques applications vous permettant de travailler sur votre grand écran en utilisant votre Chromecast. La suite Google n’est pas entièrement disponible, puisque l’on se contente de Slides, le reste pouvant se retrouver directement dans Chrome. Pour être réellement efficace, on vous conseillera plutôt Polaris Office, une suite éprouvée et efficace.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Source: Frandroid

Publié le

Trafic internet : Netflix dompte YouTube et s’impose comme le leader du streaming vidéo

Dans son rapport « 2018 Global Internet Phenomena Report », Sandvine dresse le bilan du trafic internet mondial du premier semestre de l’année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le streaming vidéo, boosté par Netflix, domine les débats.

Depuis la fulgurante montée en puissance de Netflix, la répartition du trafic mondial — et français — semble avoir quelque peu été bouleversée. Et le dernier rapport en date délivré par Sandvine, qui a fait de l’analyse des données l’un de ses fers de lance, semble confirmer ces grands changements. Dans son étude intitulée « 2018 Global Internet Phenomena Report », la compagnie dresse ainsi le bilan du trafic international du premier semestre 2018.

Le streaming vidéo en mode rouleau compresseur

L’un des premiers chiffres marquants à retenir n’est autre que la part que représente le streaming vidéo : 57,69 %. Loin devant le Web (17,01 %), les jeux vidéo (7,78 %), les réseaux sociaux (5,10 %), les boutiques en ligne (4,61 %), les services de messagerie (1,72 %) ou encore le streaming audio (1,05 %). Une domination totale de la catégorie streaming vidéo, notamment expliquée par la consommation massive de contenus sur la plateforme Netflix.

Le service de vidéo à la demande (SVOD) américain impressionne et génère a lui tout seul 14,97 % des flux totaux dans le monde, contre 11,35 % pour YouTube, dont la place de leader est ici remise en cause. Netflix, c’est également 26,58 % du streaming vidéo, la encore devant la plateforme de Google, troisième avec 21,30 % (HTTP Media Stream est deuxième avec 24,40 %) . Le constat est d’autant plus dur pour YouTube, dont l’accès aux fonctionnalités de base est gratuit. A contrario de Netflix, obligatoirement payant pour chacun des ses utilisateurs.

Pas de top 1 pour Fortnite

En très grande forme aux États-Unis, le groupe californien caracole en tête des services de streaming, mais chute à la seconde et troisième place dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et APAC (Asie-Pacifique), respectivement. Le rapport est également l’occasion de jeter un œil aux autres données publiées par Sandvine, dont certains pourraient susciter la surprise.

Dans le domaine du jeu vidéo par exemple, le phénomène Fortnite (14,45 %) n’atteint pas le top 1, chipé par l’indéboulonnable League of Legends (26,42 %). Juste derrière, Overwatch (12,05 %) résiste bien et reste collé au titre d’Epic Games. L’hégémonie de Facebook dans l’univers des réseaux sociaux se veut incontestable : Mark Zuckerberg place deux de ses applications dans les cimes du classement : Instagram (42,19 %) et Facebook (38,02 %), qui anéantissent toute concurrence (Snapchat, 7,54 %).

À lire sur FrAndroid : Comparatif des meilleures plateformes SVOD pour les animes : Crunchyroll, ADN, Wakanim, Netflix et Prime Video

Source: Frandroid

Publié le

Netflix : comment désactiver les vidéos promotionnelles ?

Une simple et rapide manipulation vous permet de désactiver les vidéos promotionnelles Netflix dont l’apparition entre certains épisodes pouvait clairement entacher l’expérience utilisateur. Voici comment faire.

Au mois d’août dernier, Netflix se tirait véritablement une petite balle dans le pied en allant à contre-courant de sa philosophie de base : celle de binge watcher des heures durant sans que le moindre contenu parasite ne vienne gêner l’expérience de l’utilisateur. Et pourtant, la plateforme américaine s’essayait aux vidéos promotionnelles intercalées entre certains épisodes de séries. Le but étant de promouvoir ses fameuses productions originales.

Désactivez les vidéos promotionnelles Netflix en quatre étapes seulement

Ces petits spots n’ont certes rien à voir avec des annonces publicitaires, bannies du service, mais restent des bandes-annonces qui pourraient s’avérer gênantes pour tous les aficionados et habitués de Netflix. Après des réactions forcément très négatives, l’entreprise californienne a revu sa stratégie et a semble-t-il écouté d’une oreille attentive sa communauté, puisque ce type de contenus promotionnels peut désormais être désactivé.

Une fois connecté sur l’interface de votre compte, seules quatre étapes sont à respecter (la manipulation en images ci-dessous) :

  • Cliquez sur l’icône de votre compte, située en haut à droite
  • Cliquez sur l’onglet « Compte »
  • Dans la section « Paramètres », cliquez sur l’onglet « Participation à des tests »
  • Désactivez l’option « Participation à des tests »

La manipulation en image

Cliquez sur l’onglet « Compte »

Dans la section « Paramètres », cliquez sur l’onglet « Participation à des tests »

Désactivez l’option « Participation à des tests »

De fait, plus aucune bande-annonce Netflix ne viendra vous déranger et vous retrouverez ainsi tout le confort d’une séance sans interruption. Let’s binge ! À noter que le groupe ne ménage pas ses efforts pour améliorer son UX, à l’image de la refonte de son interface sur Android TV et Apple TV, en juillet dernier, ou du design revisité de son lecteur spécialement adressé aux utilisateurs aux gros doigts.

Source: Frandroid

Publié le

Le Pocophone F1 a un problème de DRM avec Netflix, Molotov, Amazon et Canal+

Le Pocophone F1 ne pourra pas lire du contenu protégé par les ayants droit en HD, faute d’une compatibilité parfaite avec les DRM.

Si vous avez lu le très bon papier de l’ami-collègue Omar Belkaab, vous n’êtes pas sans savoir que la gestion des DRM est un sujet complexe sur Android. Il s’agit pourtant d’une brique technologique cruciale pour avoir accès au contenu vidéo légal, que ce soit de Netflix, MyCanal ou Molotov, dans les meilleures conditions.

Le plus important sur Android est la prise en charge de Widevine de Google. Le smartphone est soit certifié avec le Level 3, le niveau minimum qui permet de décoder certains contenus protégés, ou avec le Level 1, qui vérifie une compatibilité complète du smartphone avec les meilleurs critères de sécurité.

C’est avec ce niveau que les applications de vidéo à la demande déterminent si le smartphone aura accès au contenu de meilleure qualité, notamment en HD.

Le Pocophone F1 est limité à Widevine level 3

Problème, le tout nouveau Pocophone F1 se contente, comme le Mi Mix 2, d’une compatibilité avec Widevine Level 3. Cette information vient d’un test réalisé par le site AndroidPure, et confirmé par nos soins avec notre exemplaire de test.

Le « Security Level » du Pocophone F1 est L3, dommage pour Netflix.

Pour vérifier la compatibilité d’un smartphone, il suffit de télécharger l’application DRM Info et de vérifier la ligne « Security Level ». Dans notre cas, on peut lire « L3 » pour « Level 3 ». Autrement dit, le Pocophone F1 sera incapable de lire du contenu HD sur Netflix, MyCanal ou Molotov par exemple.

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Une mise à jour peut-elle corriger le problème ?

Au début de l’année, les OnePlus 5 et 5T avaient eu le même problème de compatibilité avec le DRM Widevine. La marque avait fini par trouver une solution, mais qui demandait à ses utilisateurs de renvoyer le smartphone au SAV. La marque avait expliqué que la mise à jour ne pouvait être effectuée que depuis un PC sécurisé et authentifié, c’est-à-dire l’un des siens.

Reste à savoir si Pocophone F1, la jeune marque lancée par Xiaomi, saura réagir promptement à ce premier problème et trouver une solution pour ses premiers clients.

À lire sur FrAndroid : myCanal, Netflix, Molotov… Pourquoi les vidéos HD sont un sacré casse-tête sur nos smartphones Android

Source: Frandroid

Publié le

Netflix propose le téléchargement automatique des séries, seulement sur Android

La nouvelle version de l’application Netflix apporte une nouvelle fonctionnalité appelée « Téléchargement automatique ». Cette dernière est d’ores et déjà disponible sur Android, les utilisateurs d’iPhones devront, eux, attendre quelques mois.

Crédit image : Netflix

L’application Netflix est très régulièrement mise à jour et propose sans cesse une interface revue ou des nouvelles fonctionnalités. Aujourd’hui, le géant du streaming annonce le « Téléchargement automatique » ou « Smart Download » en anglais.

Le but de cette fonctionnalité est de ne pas prendre plus d’espace sur votre téléphone tout en vous permettant de regarder vos séries préférées sans connexion : Netflix supprimera automatiquement le dernier épisode regardé puis téléchargera le prochain tout seul, une fois connecté à un réseau Wi-Fi.

Prenons un exemple simple : je télécharge les épisodes 1 à 3 de la série Peaky Blinders, puis je regarde tranquillement le premier épisode dans le RER en allant travailler. Une fois arrivé au bureau, mon téléphone se connecte au Wi-Fi, puis Netflix supprime automatiquement l’épisode 1 que je viens de regarder et télécharge tout seul l’épisode 4.

Ainsi, les épisodes téléchargés ne prendront pas plus de place dans le stockage interne de votre téléphone, mais vous pourrez tout de même continuer à suivre votre série dans les zones sans connexion. En clair, c’est un gain de temps pour l’utilisateur : plus besoin de supprimer l’épisode vu et de télécharger le suivant, Netflix le fait à sa place.

Notez que cette nouvelle fonctionnalité ne vous permettra pas de télécharger automatiquement des films, car Netflix affirme ne pas savoir avec certitude quel film vous souhaitez regarder à la suite. Normal.

Si vous n’aimez pas cette nouvelle option, ou que vous souhaitez garder un épisode déjà vu — pour le revoir —, il est évidemment possible de la désactiver dans les paramètres de l’application.

Pour profiter des téléchargements automatiques, il suffit de mettre à jour son application depuis le Play Store. Disponible uniquement sur Android, cette fonctionnalité devrait faire son arrivée plus tard dans l’année sur iOS.



Netflix



Netflix, Inc.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Netflix : comment profiter du catalogue américain en France

Netflix

Source: Frandroid

Publié le

Netflix : l’abonnement familial pourrait augmenter jusqu’à 20 euros par mois

Netflix teste également auprès de quelques marchés européens une nouvelle grille tarifaire avec une augmentation des prix à la clé.

Mise à jour : des lecteurs nous ont fait part de changements, avec l’application de la grille tarifaire à quatre offres. Vous pouvez y accéder via cette URL.

Il s’agit pour le moment d’un test géolocalisé, néanmoins Netflix pourrait décider de l’appliquer sur l’ensemble de ses marchés. Ci-dessous, vous trouverez cette fameuse nouvelle grille tarifaire : on y observe l’apparition d’une quatrième offre à 16,99 euros (et 19,99 euros) par mois qui reprend les caractéristiques de l’offre Premium. Cette offre Ultra permet à 4 écrans de se connecter simultanément à Netflix, elle donne également accès au HDR (pour les TV compatibles Dolby Vision).

Pour ceux qui ont fait le choix d’un abonnement Premium à partager en famille, cette nouvelle offre tarifaire implique donc une augmentation de tarifs de 3 euros par mois (soit 36 euros par an). Pour rappel, voici (ci-dessous) la grille tarifaire appliquée au marché français actuellement.

01net a également pu découvrir une nouvelle grille tarifaire avec une offre Ultra à 19,99 euros par mois. C’est une augmentation de 6 euros par mois par rapport à l’offre Premium.

En bref, Netflix a décidé de tester le terrain et de voir les réactions des utilisateurs par rapport aux différentes compositions de l’offre. Pour information, la fonction HDR est aujourd’hui une fonction incluse dans l’offre Premium, mais pas explicitement. Attendons de voir si les tests sont concluants et comment Netflix compte annoncer une augmentation de ses tarifs.

À lire sur FrAndroid : Nous avons testé la HDR et n’en sommes pas sortis indemnes

TuttoAndroid

Source: Frandroid

Publié le

Les OnePlus 5 et 5T ne peuvent pas streamer en HD sur Netflix, Prime Video ou Play Films

Des utilisateurs de smartphones OnePlus ont découvert que les appareils de la marque ne peuvent pas streamer de contenu en haute définition. La faute à l’absence de DRM qui seront ajoutés à l’avenir.

Au début du mois, un membre du forum OnePlus a pointé du doigt l’absence de la certification Widevine L1 sur son tout nouveau OnePlus 5T, l’empêchant ainsi de streamer du contenu en HD depuis des plateformes utilisant cette protection, dont Netflix, Amazon Prime Video et Google Play Films. En effet, les appareils de la marque ne sont certifiés que L3, limitant la qualité des vidéos.

Pour obtenir une certification L1, l’appareil doit être capable d’isoler une application dans un « Trusted Execution Environment (TEE) », ou Environnement de confiance. Cela permet notamment dans le cas de ces applications de streaming de garantir aux ayants droit que leur contenu ne sera pas copié. Or, le constructeur chinois n’a pas implémenté cela dans OxygenOS.

Ce problème est déjà connu par la marque. Contactée par AndroidPolice, elle a promis un correctif, au moins pour les OnePlus 5 et 5T. Rien n’a cependant été précisé pour les modèles précédents, comme les OnePlus 3 et 3T qui souffrent également du même problème. Par ailleurs, aucune date n’a été avancée pour le déploiement de ce patch.

Un problème discret et répandu

Notons cependant que les smartphones de OnePlus ne sont pas les seuls à présenter ce problème. AndroidPolice cite par exemple le ZTE Axon 7, un appareil pourtant pensé pour le multimédia avec ses très bons haut-parleurs en façade. Il est possible de vérifier le niveau de sécurité de son terminal en téléchargeant l’application DRM Info (à la ligne « Security Level« ).



DRM Info



Android Fung

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Certains argueront que sur un écran de 5,5 ou 6 pouces, il peut être difficile de voir la différence de qualité, même si elle est bien présente. Dans le doute, rendez-vous sur Netflix et cherchez le programme « Test Patterns ». Sur le OnePlus 5, il est indiqué que la définition est de 960×540 pixels, tandis que le Huawei Mate 10 Pro en revanche n’affiche aucun message d’erreur.

À lire sur FrAndroid : Test du OnePlus 5T : il signe son nom du T de Très bon

Source: Frandroid

Publié le

Stranger Things 2 : la série Netflix pensée pour être regardée sur smartphone

Tim Ives, directeur de la photographie de la série Netflix Stranger Things a avoué que la saison 2 a été optimisée pour être regardée aussi bien sur grand que sur petit écran.

Lien Youtube

Dans quelques jours seulement, la saison 2 de Stranger Things sera disponible sur Netflix et nombreux sont ceux qui comptent les jours (ou les dodos) qui les séparent de cet évènement. À cette occasion, certains médias ont eu l’occasion de discuter avec certains membres du tournage de la série ou de l’équipe du service de SVOD.

Ainsi, on apprend sur Mashable que Tim Ives, directeur de la photographie sur les deux saisons, a fait attention de rendre la série aussi agréable à regarder sur petit écran que sur un grand écran. Que vous la regardiez sur votre smartphone de 4,7 pouces ou votre écran de 65 pouces, les sensations devraient donc être les mêmes.

Mashable explique donc que « même si ces considérations n’ont pas dicté leur façon de tourner », « l’essentiel des images de la série est composé de façon à ce que l’impact émotionnel soit le même que vous la regardiez sur un grand ou un petit écran ». Par exemple, « plutôt que de placer des petits détails loin dans le champ, les réalisateurs ont préféré des plans où les personnages se rapprochent de plus en plus du cadre ».

Le smartphone, nouvel écran principal ?

Cette façon de penser montre bien le paradigme actuel, dans lequel on peut avoir accès à la totalité de son contenu préféré depuis n’importe où grâce à nos smartphones qui deviennent peu à peu l’écran principal du foyer et Netflix qui remplace la télévision traditionnelle. Pour rappel, le service domine largement en France, et cela s’explique non seulement par son offre très large — et toujours alléchante malgré la hausse de prix –, mais aussi par ce genre de petits détails qui font que l’on a envie d’y retourner même depuis un smartphone.

La saison 2 de Stranger Things sera disponible le 27 octobre et s’est offert un jeu mobile en teasing.

À lire sur FrAndroid : Netflix franchit une nouvelle étape vers le remplacement de la télévision traditionnelle

Mashable

Source: Frandroid

Publié le

Netflix ajoute le support HDR pour plusieurs terminaux récents

Le service de streaming a actualisé sa liste de terminaux compatibles HDR.

Le service de streaming américain Netflix se tient à jour quant aux annonces des terminaux dévoilés à l’IFA 2017. Pour preuve, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que certains modèles soient certifiés compatibles avec le contenu HDR figurant dans le catalogue de la firme.

Ainsi, la rubrique des terminaux supportant la lecture HDR a été mise à jour avec trois nouveaux smartphones : les trois fleurons Samsung Galaxy Note 8, Sony Xperia XZ1 et LG V30 viennent compléter la liste sur laquelle figure déjà le Xperia XZ Premium. C’est une agréable surprise, quand on sait que ces smartphones Android ne sont pas encore sortis (mi-septembre pour le Samsung et octobre pour les deux autres). Ceux qui osent passer par la case achat pourront donc bénéficier de Netflix en HDR sur les écrans de ces trois terminaux.

À lire sur FrAndroid : Comparatif des meilleures plateformes SVOD pour les animes : Crunchyroll, ADN, Wakanim, Netflix et Prime Video

Netflix

Source: Frandroid