Publié le

Avec Google Maps, vous pourrez désormais réserver votre trottinette électrique Lime

Google et Lime ont conclu un partenariat articulé autour d’une nouvelle fonctionnalité mettant en exergue les trajets Lime en trottinette électrique sur l’application Google Maps.

La trottinette accessible partout et tout le temps – Source : lime bike

Une fin d’année chargée pour Google Maps : l’application de navigation du géant américain a accueilli toute une multitude de mises à jour au cours de ces derniers mois, et ne compte pas s’arrêter là. Après l’ajout de hashtags pour catégoriser vos endroits préférés, l’arrivée d’un thème sombre perpétuel et la possibilité d’enclencher le mode Navigation puis de le passer en arrière-plan, place aux trajets Lime directement intégrés dans le service.

Trouvez la trottinette électrique la plus proche grâce à Google Maps

La start-up californienne et son compatriote ont en effet tissé de nouveaux liens au travers d’un accord inédit, présenté dans un communiqué de presse officiel publié le 13 décembre 2018 sur le blog de Google. La jeune pousse spécialisée dans la location de trottinettes et vélos électriques bénéficie maintenant d’une visibilité sur Google Maps, lequel soumet désormais des trajets en trottinette électrique à ses utilisateurs.

Plus concrètement, lorsqu’un internaute recherchera un itinéraire d’un point A à un point B, l’application affichera un onglet Lime sur lequel se trouveront plusieurs informations : la durée, en minute, pour rejoindre la trottinette ou le vélo situé à proximité, le temps et le coût estimé du trajet ou encore l’heure d’arrivée. En tapant sur l’onglet, l’utilisateur accédera directement à l’app’ Lime à partir de laquelle il effectuera sa réservation en un petit clic.

Vers un déploiement global

À l’heure actuelle, seules treize villes des États-Unis et de l’Australie profitent de cette nouveauté disponible sur iOS et Android : Auckland, Austin, Baltimore, Brisbane, Dallas, Indianapolis, Los Angeles, San Diego, Oakland, San Antonio, San Jose, Scottsdale et Seattle. Mais d’autres agglomérations devraient elles aussi rejoindre cette liste, selon Google. Il n’y a plus qu’à espérer que la France fasse partie des petits papiers de la firme de Mountain View.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Google

Source: Frandroid

Publié le

🔥 Bon plan : pack PS4 Slim avec 3 jeux exclus Sony à 239 euros sur Amazon

Vous rêvez de trouver la PS4 sous le sapin cette année ? Ce pack est fait pour les amoureux de Sony, on retrouve trois exclusivités majeures pour le constructeur nippon : Ratchet & Clank, Uncharted 4: A Thief’s End et The Last of US: Remastered. Intéressés ? Il est proposé à 239 euros sur Amazon.

La période de Noël est le meilleur moment pour dénicher une bonne affaire sur les consoles. Aujourd’hui, un pack PS4 Slim 500 Go avec 3 exclusivités, c’est-à-dire des jeux qu’on trouve uniquement sur PlayStation 4, est à 239 euros sur Amazon, contre 359 euros habituellement.

Après avoir commercialisé la PS4 en fin d’année 2013, Sony revient sur le devant de la scène trois années plus tard pour proposer son habituel modèle Slim de la machine, un lancement conjointement réalisé aux côtés du modèle Pro. Bien qu’elle possède les mêmes caractéristiques que son aîné, la console du géant japonais se veut 30 % plus fine, 16 % plus légère, mais surtout plus silencieuse.

Comme cela a été dit plus haut, ce pack est fait pour les amoureux de Sony qui seront ravis de retrouver 3 titres exclusifs, en passant par Ratchet & Clank, Uncharted 4: A Thief’s End et The Last of US: Remastered. Ces jeux sont des incontournables pour les possesseurs d’une PS4 : c’est le pack parfait pour découvrir (ou redécouvrir) des licences cultes du jeu vidéo, selon Sony.

Notez que les jeux du pack PS4 Slim 500 Go sont fournis en version physique. 

Pourquoi recommande-t-on ce pack PS4 Slim ?

  • Un modèle Slim bien plus silencieux que l’original
  • Le fait de découvrir trois des licences cultes de Sony
  • Les jeux sont fournis en version boîte, idéal pour les collectionneurs

Le pack PS4 Slim avec 3 jeux est aujourd’hui disponible à 239 euros sur Amazon.

Retrouvez le pack PS4 Slim sur Amazon

Où acheter le Sony PlayStation 4 Slim au meilleur prix ?

Si vous souhaitez comparer avec d’autres références, n’hésitez pas à consulter notre guide des consoles en 2018.

À lire sur FrAndroid : Quelle console de jeu choisir en 2018 ? La sélection de la rédaction

Source: Frandroid

Publié le

Face ID, lecteur d’empreintes, scanner d’iris : comment votre smartphone se protège… et vous protège

Nos smartphones contiennent nombre d’informations sur notre vie personnelle qu’il est important de protéger. Pour cela, les smartphones utilisent diverses technologies dites biométriques pour s’assurer que la personne qui déverrouille l’appareil est bien son propriétaire. Faisons le point sur la reconnaissance faciale, le scanner d’iris et le lecteur d’empreintes.

Paramétrage du scanner d’iris

Certains se rappelleront qu’à l’époque, pour déverrouiller son téléphone, il fallait appuyer sur le bouton principal juste en dessous de l’écran puis sur # (ou une combinaison similaire). Cette astuce servait bien plus à éviter d’allumer le téléphone par erreur dans sa poche qu’à vraiment le protéger. Mais les choses ont changé, les téléphones ont évolué.

Pour une meilleure sécurité, nos appareils ont commencé à se protéger par des mots de passe et des codes secrets, mais cette période a surtout précédé l’avènement des solutions biométriques telles que les lecteurs d’empreintes digitales, les reconnaissances faciales 3D ou encore les scanners d’iris.

Le terme « biométrique » ne parle peut-être pas à tout le monde. Dans ce dossier, nous allons revenir sur ce qu’il signifie et expliquer le fonctionnement des diverses technologies qui protègent votre smartphone afin de mieux comprendre pourquoi elles sont plus sûres et fiables.

La biométrie, c’est quoi ?

Si l’on ne se fie qu’à l’étymologie du mot, la biométrie consiste à mesurer ce qui est vivant. Mes lecteurs et lectrices avisés mesureront sans doute le caractère très abstrait de cette définition un chouia trop sommaire. Ce qu’il faut comprendre, c’est que les capteurs biométriques embarqués par nos smartphones analysent des traits physiques uniques à chaque être humain.

Vos empreintes digitales ont très peu de chance de ressembler à celles d’une autre personne. La forme de votre visage n’est pas la même que celles des milliards de personnes qui cohabitent avec vous sur Terre. Vos yeux aussi sont uniques et ce n’est pas une mièvrerie pour vous séduire. Ces données physiques permettent aujourd’hui à un smartphone de savoir s’il est déverrouillé par son vrai possesseur. Et si c’est une tierce personne — éventuellement mal intentionnée — qui tente d’accéder aux contenus de l’appareil, ce dernier ne s’ouvrira pas. Voilà pour la théorie.

Maintenant, passons au petit tour d’horizon des différentes techniques biométriques embarquées par nos smartphones.

Lecteur d’empreintes : de l’optique à l’ultrasonique

Le lecteur d’empreintes digitales, autrefois réservé aux modèles haut de gamme, est rapidement devenu la solution biométrique la plus répandue sur nos smartphones. Au point d’équiper des appareils de moins de 200 euros. Apposé jusqu’ici à l’avant, à l’arrière ou sur la tranche du téléphone, le lecteur d’empreintes vient progressivement se loger sous l’écran comme on a pu le voir sur le OnePlus 6T, le Huawei Mate 20 Pro et bientôt, selon toute vraisemblance, sur le Samsung Galaxy S10.

Or, il faut savoir que la grande majorité des lecteurs d’empreintes utilisés aujourd’hui sont optiques. Le fonctionnement de ces derniers est assez simple : ils enregistrent une simple image de votre empreinte. Quand vous déverrouillez votre smartphone, ce dernier se contente de comparer votre doigt à l’image qu’il a sauvegardé. La méthode fonctionne très bien, mais elle n’est pas aussi sûre qu’une technologie plus avancée : les lecteurs d’empreintes ultrasoniques.

Le capteur d’empreintes sous l’écran du OnePlus 6T

Cette solution est en effet plus sûre… mais elle n’est pas encore totalement aboutie. Quoique… Qualcomm a récemment présenté son lecteur d’empreintes ultrasonique 3D Sonic Sensor que l’on a de fortes chances de retrouver sous l’écran du Galaxy S10. En 2015, le géant américain présentait déjà un capteur similaire baptisé Sense ID. Les solutions ultrasoniques ont l’avantage non seulement de fonctionner avec les doigts humides ou gras, mais aussi d’assurer un plus haut niveau de sécurité.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ce genre de lecteur émet des ondes sonores à haute fréquence (comme un sonar). Lesdites ondes se réverbèrent sur le doigt de l’utilisateur et permettent ainsi au téléphone de dresser une carte détaillée de votre doigt, presque comme une sorte d’échographie. Ce support est donc beaucoup plus précis et bien plus difficile à berner qu’une image classique.

Les futurs terminaux haut de gamme ne devraient pas tarder à adopter massivement les lecteurs d’empreintes ultrasoniques, sauf peut-être ceux qui préféreront tout miser sur la reconnaissance faciale.

Reconnaissance faciale : deux écoles

Avec l’iPhone X, Apple a fait deux choses assez marquantes. D’une part, il s’est débarrassé du lecteur d’empreintes, de l’autre, il l’a remplacé par un système de reconnaissance faciale 3D qu’il a appelé Face ID. La mention « 3D » est importante à prendre en compte ici. Le téléphone modélise en effet le visage afin de s’appuyer sur une maquette bien plus précise qu’une simple photo.

Pour cela, Face ID utilise évidemment le capteur photo frontal, mais à cela s’ajoute : le capteur de luminosité ambiante, une caméra, un illuminateur infrarouge et un projecteur de points. À ce propos, sachez que la reconnaissance faciale 3D d’Apple projette environ 30 000 points sur le visage et fonctionne même la nuit. Et vous l’aurez compris, plus ce nombre est grand, plus la solution est fiable et précise. Toujours aussi éclairés qu’au début de la lecture de cet article, vous noterez que cette technologie requiert de multiplier les capteurs à l’avant. C’est en partie ce qui a engendré l’énorme encoche sur le front de l’iPhone X.

Lien YouTube

Plusieurs téléphones se sont empressés de copier ce design controversé créant ainsi un effet de mode qui a duré toute une année. Parmi ces derniers, on trouve tout de même quelques appareils ayant adoptés l’encoche moins par imitation que par réelle volonté de proposer, eux aussi, une reconnaissance faciale 3D sécurisée fonctionnant également dans les environnements obscurs. On pense au Xiaomi Mi 8 Explorer ou au Huawei Mate 20 Pro qui souffre tous les deux d’un notch relativement imposant. Nous devons également mentionner l’ingénieux Oppo Find X qui a su embarquer cette technologie sans souffrir de l’encoche.

Les solutions de reconnaissance faciale 3D coûtent cher à implémenter. Mais par confort d’utilisation, un très grand nombre de constructeurs Android fournissent une reconnaissance faciale basique ne reposant que sur une image en 2D du visage de l’utilisateur. Cette technique permet de profiter de cette fonctionnalité même sur des appareils moins onéreux. Nous vous recommandons tout de même de rester prudents.

La reconnaissance faciale de l’Oppo Find X

D’autant plus que même la reconnaissance faciale 3D n’est pas encore infaillible, comme l’ont déjà prouvé Apple et Huawei.

Scanner d’iris

L’iris est une membrane qui compose nos yeux. Elle se contracte dans un environnement lumineux et se dilate dans les lieux sombres ou la nuit. C’est simple : il s’agit de toute la partie colorée qui entoure la pupille — le rond noir en son centre. Or toutes les petites lignes qui composent l’iris diffèrent d’un humain à l’autre et Samsung a misé essentiellement sur ce fait pour concevoir la sécurité biométrique de ses smartphones. En guise d’exemple, on citera le dernier haut de gamme, le Galaxy Note 9.

Les algorithmes de Samsung exploitent la caméra frontale et un illuminateur infrarouge pour détecter toutes les irrégularités (et donc particularités) de l’iris de l’utilisateur. Des irrégularités qui sont transformées en point pour former une maquette de l’œil (on en revient toujours à ces notions). Le scanner d’iris, même s’il est également sujet à quelques erreurs, a souvent été considéré comme étant plus sûr que les lecteurs d’empreintes.

L’arrivée du scanner d’iris sur les Galaxy Note 7 avait fait grand bruit… et puis ils se sont mis à exploser…

Toutefois, malgré cette réputation, Samsung songerait à l’abandonner pour le Galaxy S10. Notez également que le géant sud-coréen n’est pas le premier à avoir exploré cette technologie. En 2015, par exemple, le Nokia Lumia 950 XL, s’aventurait déjà sur ces terres irisées.

Ce que l’on retient

Après ce rapide tour d’horizon, on retiendra surtout que les capteurs biométriques reposent essentiellement sur le fait de s’équiper au mieux pour former une maquette — ou carte, ou plan, appelez cela comme vous voulez — précise de la zone du corps analysée. Pour améliorer leurs solutions, les constructeurs cherchent des méthodes pour glaner des données aussi complètes que possible. Plus les capteurs ont d’informations, plus les caractéristiques uniques de l’utilisateur sont repérées et, à terme, plus grande sera la sécurité du smartphone.

Source: Frandroid

Publié le

Comment envoyer un SMS/MMS sur Android – Tutoriel pour débutants

Si vous débutez à peine avec votre smartphone Android, vous cherchez peut-être à savoir comment envoyer un SMS ou MMS. Après tout, il s’agit d’une fonctionnalité basique de nos téléphones portables depuis des lustres aujourd’hui.

Voilà belles lurettes qu’un téléphone ne sert plus seulement à téléphoner. Mais l’une des autres fonctionnalités ancestrales de nos smartphones reste l’envoi de SMS et de MMS. Mais vous êtes peut-être un néophyte total en la matière ou alors quelqu’un de votre famille est un peu perdu et vous souhaitez l’aider. C’est à cela que sert ce guide qui explique comment envoyer un SMS sur Android.

Comment envoyer un message sur Android

Commencez par ouvrir votre application SMS. Dans un coin de l’interface, vous verrez un bouton qui peut prendre plusieurs formes en fonction de votre smartphone. Cette touche peut être présentée sous la forme d’un signe Plus ➕, d’une bulle de texte 💬 ou simplement d’une petite phrase du type « Démarrer une discussion ».

Appuyez sur ce bouton. Cela vous mènera sur une interface ou vous devrez d’abord entrer le numéro de téléphone de votre choix ou alors le nom d’un contact enregistré. Une fois que cela est terminé, il vous suffit de taper votre texte et d’appuyer sur le bouton « Envoyer » qui s’affiche à l’écran. Celui-ci peut être représenté par un simple triangle pointant vers la droite.



Pour les MMS, la démarche est exactement la même. Avant d’envoyer le message, il faudra simplement aller chercher votre image ou vidéo à partager dans la galerie de votre smartphone.

Ce qu’il faut retenir

Comment envoyer un SMS ?

  • Ouvrez votre application SMS
  • Appuyer sur le bouton Démarrer une discussion
  • Tapez le numéro du destinataire ou le nom du contact enregistré
  • Cliquez sur Envoyer

Source: Frandroid

Publié le

🔥 Black Friday : la Nintendo Switch à 259,00 euros sur Rakuten avec ce code promo

Vous attendez une baisse de prix pour obtenir la Nintendo Switch ? En utilisant le code promo BF18 sur Rakuten, le prix de la console hybride descend à 259,99 euros alors qu’elle est généralement vendue aux alentours des 300 euros.

Nintendo n’est pas fan des baisses de prix, mais il est toujours possible de dénicher une bonne affaire sur Internet. Aujourd’hui, Rakuten propose la console hybride à 259 euros en utilisant le code promo BF18. Une économie de 40 euros non négligeable qui représente tout de même le prix d’un jeu.

La Nintendo Switch est une machine qui propose un concept intéressant : elle peut être aussi bien utilisée en mode portable qu’en mode console de salon sur une TV. Un détail qui la rend particulièrement attractive, mais surtout différente de ses concurrents (si elle en a vraiment).

Bien que le design en pâtit un peu, Nintendo a toujours mis en avant une certaine robustesse pour ses consoles et la Switch ne déroge pas à la règle (NDLR: le Game Boy fonctionne même 20 ans après). C’est une console qui convient aux petits et grands, surtout avec un catalogue de jeux bien fourni qui atteint aujourd’hui plus de 1 000 titres disponibles sur l’eShop. Il y en a pour tous les goûts, en passant par les productions célèbres de Big N avec des licences comme Zelda, Mario ou Pokémon, mais aussi les titres phares des éditeurs tiers avec notamment Dark Souls, FIFA et bien d’autres.

Concernant ses caractéristiques brutes, elle intègre un écran HD de 6,2 pouces, une puce Nvidia Tegra X1 associée à 4 Go de mémoire vive que l’on retrouve par exemple dans la NVIDIA Shield 2017, une batterie de 4 310 mAh qui lui procure une autonomie de 2 à 3 heures selon l’utilisation et une capacité de stockage de 32 Go (extensible via micro SD).

Pourquoi recommande-t-on la Nintendo Switch ?

  • Sa conception solide
  • Son côté innovant de console hybride
  • Son catalogue varié de plus de 1 000 jeux disponibles

En utilisant le code promo BF18 sur Rakuten, le prix de la Nintendo Switch descend à 259 euros, contre 300 euros habituellement. Bénéficiez également de 28 euros offerts sur vos prochaines commandes en rejoignant gratuitement le Club R.

Retrouvez la Nintendo Switch sur RakutenCode promo : BF18

Où acheter le Nintendo Switch au meilleur prix ?

Comment suivre le Black Friday 2018 ?

Le Black Friday est un événement immanquable pour les amateurs de nouvelle technologie. Chaque année, les e-commerçants proposent des remises très intéressantes sur la majorité de leur catalogue, c’est le moment parfait pour faire des affaires avant Noël !

Le Black Friday se déroule du 23 au 25 novembre 2018, suivi par le Cyber Monday le 26 novembre 2018. Cette année en particulier, de nombreux marchands proposent des offres à partir du lundi 19 novembre 2018 qui seront pour la plupart identiques à celles disponibles le 23 novembre, mais avec un stock plus important afin de permettre à la promotion de s’étendre toute la semaine. Découvrez les dernières offres du Black Friday ou notre sélection des meilleures offres de l’événement sans plus attendre !

À lire sur FrAndroid : 🔥 Black Friday 2018 : toutes les meilleures offres, réductions, codes promos et bons plans

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. Évidemment, cela n’a aucun impact sur le prix que vous paierez. Merci pour votre confiance !

Source: Frandroid

Publié le

Google Duplex : l’IA qui appelle à votre place est disponible sur certains smartphones Pixel

Google Duplex, l‘intelligence artificielle capable de passer des appels à la place des utilisateurs tout en imitant le langage naturel, commence à se déployer sur certains smartphones Pixel.

Ça y est le futur frappe à nos portes ! Enfin, disons plutôt qu’il s’agit d’une certaine vision du futur qui terrifie certains tout en enthousiasmant d’autres. Google Duplex commence à se déployer sur certains smartphones Pixel. Mais peut-être faut-il un petit rappel de ce dont il s’agit.

Une IA qui passe des appels à votre place

Il y a plusieurs mois, Google présentait Duplex : une intelligence artificielle capable de passer des appels à la place de l’utilisateur. La démonstration sur scène de la firme de Mountain View avait fait sensation. L’IA en question se montrait en effet capable de très bien imiter le langage naturel en marquant des pauses ou des hésitations.

Pour Google, cet outil sophistiqué sera ainsi en mesure de réserver des tables dans des restaurants ou de prendre rendez-vous chez le coiffeur de manière autonome. L’utilisateur n’aura qu’à lancer la requête sur Google Assistant et l’IA se chargera de tout le reste.

Début du déploiement

Après une première phase de test menée cet été, Google Duplex débarque maintenant sur certains Google Pixel. La fonctionnalité n’est cependant disponible que pour un petit groupe d’utilisateurs et uniquement dans des villes sélectionnées. C’est ce qu’a affirmé Google à VentureBeat.

Le média américain a cependant eu la chance de voir ses Google Pixel 3 et Pixel 3 XL faire partie du lot de smartphones concernés par ce déploiement. Dans la vidéo ci-dessous, on peut par exemple voir Google Assistant affirmer qu’il va passer un appel pour réserver un restaurant.

Lien YouTube

Mais VentureBeat a également pu filmer une conversation du point de vue de la responsable d’un restaurant à San Francisco. Dans la vidéo qui suit, on peut donc voir cette dernière discuter assez naturellement avec l’intelligence artificielle qui passe l’appel. Même si on pourrait pinailler en pointant du doigt la voix un peu métallique de Google Duplex, il faut bien admettre que la technologie impressionne.

Lien YouTube

Éthique

Dans la foulée de sa présentation, Google Duplex avait suscité plusieurs inquiétudes concernant l’aspect éthique de cette technologie. Le géant aux quatre couleurs avait tenté de rassurer les gens en promettant que son outil allait rester transparent et que l’IA allait toujours préciser à ses interlocuteurs qu’elle n’était pas un être humain afin d’éviter de les duper.

À lire sur FrAndroid : Google Duplex pourrait remplacer certains employés dans les call centers

VentureBeat

Source: Frandroid

Publié le

OnePlus 6 : l’appareil photo (et son mode portrait) du Pixel 3 est disponible

L’application photo des Pixel 3 a été portée sur le OnePlus 6 et peut d’ores et déjà être téléchargée. Si la plupart des fonctionnalités ne sont pas activées, on retrouve quelques améliorations, comme le mode portrait, le HDR+ ou l’enregistrement en RAW.

Les Pixel 3 sont bientôt disponibles et les tests sont déjà tombés. Si les téléphones ne sont pas parfaits sur tous les points, tout le monde est tombé d’accord pour dire qu’ils sont exceptionnels en photo malgré leur simple capteur. Une prouesse logicielle que l’on aimerait voir plus souvent sur les smartphones.

Si les autres constructeurs ont du mal à proposer une telle qualité, cela n’empêche pas les bidouilleurs de tenter de porter l’appareil photo des Pixel sur d’autres smartphones. Ainsi, la communauté de XDA, et plus particulièrement le membre Arnova8G2, a réussi à proposer une version stable de l’application photo des Pixel 3 sur le OnePlus 6.

Pas de top shot, ni de Night Sigth

Toutes  les fonctionnalités n’ont malheureusement pas été portées. Le mode nuit totalement dingue du Pixel 3 ou le mode « Top Shot » (pour capturer plusieurs clichés et sélectionner le meilleur) ne sont par exemple pas de la partie, de même que le Slow Motion ou le Photobooth. En revanche, on peut d’ores et déjà utiliser le HDR+, le mode Portrait, l’enregistrement en RAW, le Motion Auto Focus (le suivi de sujet), les suggestions Google Lens ou encore le mode beauté.

Sur la caméra frontale pour les selfies, la différence du mode portrait entre l’appareil photo natif d’OxygenOS et celui de Google est assez flagrant :


La qualité n’est toutefois pas aussi poussée que sur les Pixel 3, et on a notamment remarqué quelques erreurs sur le mode portrait lorsqu’utilisé avec l’appareil photo principal.

Pour ceux qui veulent tester directement cette fonctionnalité, l’APK de Google Camera se trouve sur XDA :

Enfin, rappelons que le mode nuit du OnePlus 6T est également disponible sur le OnePlus 6 en passant à la version bêta du firmware.

À lire sur FrAndroid : OnePlus 6T vs OnePlus 6 vs OnePlus 5T : faut-il changer de smartphone ? – Comparatif

XDA

Source: Frandroid

Publié le

Test du Lego DC Comics Super Heroes Batmobile radiocommandée (76 112)

Résister à un set Lego Batman est déjà une gageure, surtout quand il s’agit de la Batmobile. Mais pensez au niveau de maîtrise nécessaire pour ne pas succomber à une Batmobile motorisée et connectée à iOS et Android. Passé l’effet « cool un Lego », nous allons donc apporter une dose de rationnel.

Fiche technique

  • Dimensions : 35,4 x 9,1 x 19.1 cm
  • Poids : 077. kg
  • Nombre de pièces : 321
  • Connectivité : Bluetooth
  • Moteur électrique : 1
  • Alimentation : 6 piles AAA
  • OS supporté : Android et iOS

Ce test a été réalisé à partir d’un set prêté par la marque

Concept et design

Alors que Warner a encore du mal à s’approprier l’univers DC Comics, Lego lui en fait une véritable manne. En jouant sur différents niveaux de lecture, le danois vise aussi bien les petits que les grands. Avec son DC Comics Super Heroes Batmobile Radiocommandée, il propose donc un kit conséquent de 321 pièces associé à un Batman et surtout un moteur électrique contrôlable via le Bluetooth. Il s’agit donc ici autant de s’amuser à construire un bel objet que d’un jouet radiocommandé.






Une fois construite, nous avons une Batmobile lourde, massive affichant de nombreuses protections. Nous sommes loin des modèles en longueur qu’évoque en général l’imaginaire populaire. Avec ses 4 lance-missiles, Batman dispose donc ici d’un véhicule au style affirmé. Toutefois, certains s’en détourneront justement pour cette raison. Pour les passionnés et les collectionneurs, la mini figurine Batman est une exclusivité inspirée du jeu vidéo Arkham Knight reconnaissable à l’habillage et surtout au casque gris.

L’assemblage

Même si la quantité ne fait pas tout, un beau set de 321 pièces fait toujours plaisir à voir. Certes, la quantité ne donne pas toujours un plus grand plaisir, mais chez Lego, cela est souvent bon signe. Le set se compose de 3 pochons numérotés, une petite boîte en carton qui contient la cape de Batman en tissu et un dernier regroupant les accessoires et décorations. Comptez, environ, 3h30 sans pause et sans se presser.





Nous n’avons rencontré aucune situation réellement complexe. Le montage est agréable, logique et nous avons apprécié la présence de pièces à l’avant et à l’arrière pensées pour amortir les chocs. Les 4 lance-projectiles à l’avant utilisent le petit système de catapulte habituel chez Lego. Le moteur nécessite 6 piles AAA, qu’il faudra acheter en même temps que la boîte. Il est relié au HUB Bluetooth via deux câbles plats. Lego a travaillé cet aspect, avec des briques « goulottes » pour passer proprement les câbles dans la voiture. La connexion se fait ensuite au dos du véhicule où une protection vient amortir les chocs et cacher les câbles.

Jouez avec ou sans apps

Une fois monté, le set Lego DC Comics Super Heroes Batman Batmobile radiocommandée est donc un objet massif et assez atypique dans l’univers du chevalier noir. Ceux qui accrocheront à son look de tank auront beaucoup de plaisir à l’exposer. Lego passe par une app générique Powered UP, qui réunit l’ensemble de ces sets connectés Bluetooth. Pour ce véhicule, le constructeur en propose deux. La première affiche une interface sur fond bleu permet de réaliser une rotation sur place, un déplacement sur les deux roues arrière (wheeling) et une marche arrière.





La seconde sur fond rouge propose un meilleur contrôle de la vitesse de déplacement, de lancer un demi-tour complet et de faire un tour à 270° avec un wheeling. Le contrôle manuel est précis, simple à appréhender après quelques minutes d’utilisation. Le jouet est rapide et permet de vraiment s’amuser. La conception très compacte et les différents amortisseurs de choc lui permettent de se cogner à un mur sans le voir exploser en pluie de briques. Inutile pourtant de tenter le diable, cela ne reste qu’un Lego, aussi solide soit-il. Déception, le son provient du smartphone et non du véhicule.

Le verdict

Design et concept

Lego sait encore une fois nous charmer avec le set et le concept connecté. Par contre, difficile de reconnaître une Batmobile avec ce design très massif. La figurine inspirée d’un jeu vidéo est un petit plus appréciable.

Apps

Les deux apps sont très proches, mais surtout au final un peu décevantes. En tant que télécommande, rien à redire, elles font le job. Ce sont les figures préprogrammées proposées qui sont bien trop peu nombreuses.

Jouer avec

En tant que jouet, il se révèle très amusant et solide pour un Lego. Toutefois, les fonctions connectées sont limitées et comme souvent il finira exposé sur une étagère, à condition bien sûr d’être réceptif à son charme.

Source: Frandroid

Publié le

Nous avons testé le mode nuit du Google Pixel 3 et 3 XL : meilleur que l’œil humain

Quelques jours avant son déploiement sur les appareils Pixel 3 et Pixel 3 XL, nous avons eu l’opportunité de tester une version préliminaire du mode Night Sight de Google. Ce mode permet de réaliser des clichés impressionnants quand la lumière vient à manquer.

L’une des fonctionnalités les plus époustouflantes de Google lors de son événement de lancement des Pixel 3 était « Night Sight » ou Mode nuit en français. La caméra Pixel 3 offrait de grandes promesses pour l’amélioration de la photographie dans des conditions de faible luminosité, mais ce mode n’était pas prêt. Nous avons pu tester cette fonction avant son déploiement, voici donc le résultat de nos tests.

Comment ça marche ?

Faire une photographie en faible luminosité pour « voir mieux que l’œil humain », c’est déjà possible avec la plupart des appareils photo. Vous prenez un reflex, un hybride et même un smartphone : il suffit d’ouvrir plus longtemps l’obturateur pour récupérer davantage de lumière, les modes pro des smartphones permettent déjà ce type de réglages. Par contre, cela nécessite de rester immobile et de gérer quelques paramètres pour éviter d’avoir des photos ratées. Ce n’est pas simple, sauf si vous avez un appareil photo onéreux, monotâche et encombrant, avec un très bon capteur et un objectif avec une très grande ouverture. Sur smartphone, le capteur et l’objectif sont complètement miniaturisés.

Sur le mode Night Sight des Pixel 3, c’est donc un mélange entre du logiciel et des réglages précis de l’appareil photo. Ce mode nécessite de ne pas bouger pendant 2 à 4 secondes en fonction de l’environnement, les algorithmes de fusion de Google se chargent ensuite d’éliminer le flou, mais aussi d’éviter les effets d’images fantômes sur les sujets en mouvement. Dans ce mode, le smartphone profite des petits tremblements de la main pour récupérer les informations qui lui seront nécessaires pour traiter les photos de la meilleure façon possible.

Pour la balance des blancs, Google utilise également ses algorithmes avancés puisqu’il n’y a plus assez de lumière pour un mode automatique traditionnel. Le Pixel 3 tente d’estimer la meilleure balance des blancs pour obtenir un rendu aussi réaliste que possible… passons à la pratique.

Qu’est-ce que ça donne ?

Première chose, l’application de l’appareil photo vous indique quand le mode nuit est nécessaire via un petit message. L’appareil a ainsi détecté que les conditions lumineuses étaient insuffisantes pour le mode automatique classique. Vous pouvez passer en mode nuit dans les options « Plus » à droite du menu de modes.

Nous utilisons des galeries pour la comparaison de photographies, n’hésitez donc pas à slider entre les photos sur la version mobile de FrAndroid. La première photo est sans le mode, la seconde avec le mode activé.


















Les photographies ont été prises entre Shenzhen (Chine) et Macau, toujours après le coucher du soleil. 

Premier constat, même sans le mode nuit, le Pixel 3 s’en sort tout de même déjà très bien. Comme on peut le voir, la scène est correctement exposée, les photographies ne sont pas trop lissées malgré la présence de bruit électronique. Avec le mode nuit, certains environnements fonctionnent beaucoup mieux que d’autres. Le mode nuit n’est donc pas forcément toujours utile.

Globalement, ce mode fonctionne bien. On récupère de la lumière, les photographies ont une plus grande plage dynamique et une bien meilleure balance de blancs.

Certaines fois le mode Night Sight utilise une sensibilité supérieure (jusqu’à un ISO de 3598) que le mode automatique classique, mais sur la plupart des photographies la sensibilité est plus basse ce qui permet de diminuer la présence de bruit électronique dans les zones très sombres.

Etant donné que ce mode nécessite de ne pas bouger beaucoup 2 à 4 secondes, certains éléments sont flous comme les voitures sur nos exemples. Théoriquement, les algorithmes de Google devraient être suffisamment intelligents pour prendre en compte les objets en mouvement et les maintenir raisonnablement en place (voitures, personnages). Mais comme vous pouvez le voir, ce n’est pas toujours le cas.

Les bâtiments d’arrière-plan sont beaucoup plus définis et on remarque une meilleure saturation et on gagne en netteté. Le rendu final n’est pas toujours naturel, dans le sens où la photo sera plus lumineuse que ce que l’œil humain peut voir, mais cela reste très impressionnant. 

Notez que ce mode fonctionne différemment de celui du P20 Pro et du Mate 20 Pro. Sur les smartphones Huawei, la récupération de lumière est obtenue grâce à la capacité du capteur à effectuer une fusion de pixels et à combiner ainsi quatre pixels physiques en un seul. En théorie, cela améliore de 4 fois la sensibilité à la lumière du capteur et équivaut à un capteur avec des photosites de 2 µm.

« Moi aussi je veux tester »

Pour faire fonctionner ce mode, il existe un APK modifié (sur XDA-Developers et dans le module d’app ci-dessousqui fonctionne sur les trois générations de Pixel. La mise à jour officielle est prévue pour mi-novembre, elle devrait arriver via une mise à jour simple de l’application Caméra.

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Source: Frandroid

Publié le

Pour contrer Vélib’, Uber va lancer ses vélos électriques en libre service dès 2019

Le début de l’année 2019 devrait être marqué par l’arrivée d’un nouvel acteur sur le marché des vélos en libre-service : Uber, qui diversifie un peu plus ses activités liées aux transports urbains.

Vélib’, Ofo, Mobike, et maintenant Uber : l’offre des vélos en libre-service devrait s’étoffer encore plus dans la capitale française, qui devrait accueillir toute une flotte de vélos à assistance électrique dès le début de l’année 2019, croient savoir Le Parisien et Business Insider, citant des sources proches du dossier. « Le déploiement sera progressif, mais l’objectif sera d’être compétitif par rapport aux autres offres », peut-on lire dans le quotidien.

Une flotte Uber en free floating

L’acquisition de la start-up Jump (200 millions de dollars), en avril dernier, laissait grandement présager un tel déploiement à Paris. La société américaine a d’ailleurs profité de ce rachat pour lancer ses premiers vélos et trottinettes électriques à Santa Monica (Californie), début octobre. La voir s’implanter dans la Ville lumière n’a donc presque rien d’étonnant, elle qui cherche à multiplier ses services mis à la disposition de ses utilisateurs du monde entier.

Selon le Parisien, le concept des vélos électriques d’Uber rejoindra celui de Mobike et d’Ofo : à savoir un système de free floating, où aucune borne d’attache n’accueillera les vélos. Ces derniers seront disponibles dans la rue, et repérables à partir d’un système de géolocalisation directement intégré dans l’application. Celle d’Uber, en l’occurrence. Un avantage de taille comparé au système des Vélib’.

Uber parvient cependant à se démarquer de ses principaux concurrents : le 100 % électrique demeure son argument marketing principal, là où les flottes adverses n’ont pas encore totalement épousé ce mode. Un utilisateur parviendra alors à atteindre les 25 km/h en fournissant le strict minimum d’effort. L’arrivée d’un nouvel acteur — et pas n’importe lequel — pourrait d’ailleurs faire de l’ombre au « retour » de Vélib’.

Vélib’ et Uber : l’affrontement

Attribué au consortium franco-espagnol Smovengo en avril 2017, aux dépens de l’opérateur historique JCDecaux, le service Vélib’ a rencontré de nombreuses difficultés depuis sa reprise : la mise en service enclenchée en janvier 2018 a pris un retard considérable, entraînant une certaine grogne des Parisiens. En juillet dernier, l’organisation avait ainsi promis un retour à la normale — comprenez, un service complet — début 2019… soit à la même période qu’Uber. Coïncidence ?

À lire sur FrAndroid : Comment choisir son vélo électrique en 2018 ?

Source: Frandroid