Publié le

Facebook récupère certaines de vos données privées grâce à des applications tierces

Après une année désastreuse en termes d’atteintes à la vie privée de ses utilisateurs, Facebook semble avoir terminé 2018 de la même manière. Le Financial Times a en effet révélé que certaines applications donnaient accès aux données des utilisateurs à Facebook sans leur consentement.

Depuis le scandale Cambridge Analytica révélé au printemps dernier, de nombreuses révélations ont touché Facebook et atteint la confiance que les utilisateurs pouvaient placer dans le réseau social. La dernière en date a été publiée ce lundi par le Financial Times. Le quotidien économique révèle en effet que le réseau social a donné accès aux informations privées de ses utilisateurs à certaines applications, sans demander l’autorisation aux membres du site.

Lorsqu’une application souhaite interagir avec votre compte Facebook, elle doit nécessairement vous demander les autorisations pour lire vos messages, accéder à votre liste d’amis ou accéder à vos photos de profil. Du moins en théorie. Le Financial Times révèle que Privacy International a en effet étudié de près 34 applications Android « populaires » et découvert qu’au moins 20 d’entre elles outrepassaient les autorisations données par les utilisateurs en envoyant des données à Facebook.

Des applications qui envoient le nombre de fois où elles ont été ouvertes à Facebook

« Les informations envoyées instantanément incluent le nom de l’application, l’identifiant Google de l’utilisateur et le nombre de fois où l’application a été ouverte et fermée depuis son téléchargement », indique le Financial Times. Des informations qui peuvent aller encore plus loin comme avec l’application Kayak qui fournit à Facebook les dates de voyage, si l’utilisateur a des enfants ou les voyages recherchés.

Interrogé par le journal américain, Facebook a répondu que « les développeurs d’applications pouvaient désactiver la collection automatique de données ». « Depuis cette année, Facebook a intégré une nouvelle option permettant aux développeurs de repousser la collection d’informations d’analyse des applications », a détaillé le porte-parole du réseau social. Facebook a également déclaré auprès de Privacy International qu’une nouvelle fonctionnalité était en cours de développement, permettant d’effacer l’historique des applications tierces.

Lien YouTube

Privacy International

Source: Frandroid