Publié le

Animal Crossing Pocket Camp : le jeu déjà disponible en APK

Animal Crossing Pocket Camp, le prochain jeu de Nintendo, a été présenté dans le dernier Nintendo Direct.

Mise à jour du 25 octobre 2017 : 

Nintendo a donc dévoilé Animal Crossing Pocket Camp. Le jeu sortira à la fin du mois de novembre dans une quarantaine de pays, dont la France. Mais sachez que l’APK est déjà disponible sur Reddit. Une simulation de vie qui adopte le modèle économique du free-to-play. Le jeu est gratuit, mais comporte des achats in-app pour améliorer son quotidien plus rapidement, grâce aux tickets verts pour raccourcir le temps d’attente pour la fabrication d’objets ou acheter des éléments directement. Ces tickets seront payés, mais seront aussi disponibles gratuitement au cours de la partie.

Lien Youtube

Le gameplay ne diffère pas foncièrement des épisodes classiques sortis sur console de jeu, mais le speech est un peu différent. Vous ne débarquez pas dans un nouveau village et aménagez votre petit chez vous au fil du temps. Vous devez vous occuper d’un camping, l’améliorer en intégrant un nouveau mobilier pour que se développent de nouvelles activités et attirer de nouveaux vacanciers. Bien entendu, vous pourrez vous aussi profiter des lieux et participer à une partie pêche, capturer des insectes, mais aussi vous lier d’amitié avec les locataires. À cela s’ajouteront des évènements saisonniers, histoire de varier les plaisirs et maintenir un certain intérêt auprès des joueurs.

Article original du 24 octobre 2017 :

Ce n’est pas une surprise, Nintendo avait déjà mentionné son intention de réaliser un jeu mobile de la licence Animal Crossing. Nous n’avions plus vraiment eu de nouvelles depuis l’annonce de son report, mais c’est désormais officiel, Nintendo profitera de son prochain Nintendo Direct pour le présenter.

Nintendo continue de s’essayer au marché du mobile. Après un essai timide avec l’application sociale Miitomo, l’éditeur japonais a testé les différents modèles économiques existants avec Super Mario Run et Fire Emblem. Si le premier a eu beaucoup de téléchargements, mais peu d’achats pour sa version entière et payante, le second a généré le plus de revenus à Nintendo grâce notamment au modèle du free-to-play.

Nous verrons ce que compte faire la firme de Kyoto avec ce nouveau titre, mais avec un tel titre on imagine bien que l’aspect social et communautaire sera mis en avant. Rendez-vous mercredi 25 octobre pour en savoir plus avec le Nintendo Direct à 8 heures du matin, heure de Paris.

À lire sur FrAndroid : Les meilleurs jeux Android gratuits et payants de 2017

Source: Frandroid

Publié le

Snapchat Spectacles : un désastre sur les bras

Les Spectacles de Snapchat ne se vendent pas bien, avec des centaines de milliers d’unités invendues.

Snapchat, ton âge d’or semble sur le déclin. Bien que l’application soit encore pas mal utilisée, surtout parmi les plus jeunes d’entre nous, elle s’est vite faite évincée du haut du podium par Instagram et l’arrivée de ses stories et filtres. Mais Snap avait plus d’un tour dans son sac pour relever ce nouveau défi : de nouvelles fonctionnalités au sein de l’app et des accessoires un peu plus fous.

Parmi ces derniers, les lunettes connectées du nom de Spectacles ou encore un drone spécialisé dans les selfies. Si ce dernier reste encore au stade de projet, les Spectacles ont elles été lancées cette année. Malheureusement, c’est un échec pour la société californienne.

L’hiver dernier, Snap Inc. proposait une paire de lunettes haute en couleurs, pour capturer vos meilleurs moments et les partager directement sur le réseau social. Malheureusement, d’après le média L’Information, les ventes n’ont pas été très bénéfiques, même en ouvrant ce marché à un public plus large. Le PDG, Evan Spiegel, a annoncé il y a peu que seulement 150 000 de ces accessoires ont trouvé preneurs. En réalité, l’entreprise se retrouve surtout avec des centaines de milliers d’unités invendues.

Que va faire Snap de ces produits stockés à défaut dans ses entrepôts ? Difficile de le savoir pour le moment, mais le PDG tient à se rassurer et fait un pari plus sur l’avenir : « Notre vision est que les Spectacles deviendront des objets importants pour l’expérience utilisateur dans une décennie peut-être« . Oui, tout est dans le « peut-être ».

À lire sur FrAndroid : Snapchat perd toujours beaucoup d’argent et les lunettes Spectacles n’y changent rien

The Information

Source: Frandroid

Publié le

Stranger Things 2 : la série Netflix pensée pour être regardée sur smartphone

Tim Ives, directeur de la photographie de la série Netflix Stranger Things a avoué que la saison 2 a été optimisée pour être regardée aussi bien sur grand que sur petit écran.

Lien Youtube

Dans quelques jours seulement, la saison 2 de Stranger Things sera disponible sur Netflix et nombreux sont ceux qui comptent les jours (ou les dodos) qui les séparent de cet évènement. À cette occasion, certains médias ont eu l’occasion de discuter avec certains membres du tournage de la série ou de l’équipe du service de SVOD.

Ainsi, on apprend sur Mashable que Tim Ives, directeur de la photographie sur les deux saisons, a fait attention de rendre la série aussi agréable à regarder sur petit écran que sur un grand écran. Que vous la regardiez sur votre smartphone de 4,7 pouces ou votre écran de 65 pouces, les sensations devraient donc être les mêmes.

Mashable explique donc que « même si ces considérations n’ont pas dicté leur façon de tourner », « l’essentiel des images de la série est composé de façon à ce que l’impact émotionnel soit le même que vous la regardiez sur un grand ou un petit écran ». Par exemple, « plutôt que de placer des petits détails loin dans le champ, les réalisateurs ont préféré des plans où les personnages se rapprochent de plus en plus du cadre ».

Le smartphone, nouvel écran principal ?

Cette façon de penser montre bien le paradigme actuel, dans lequel on peut avoir accès à la totalité de son contenu préféré depuis n’importe où grâce à nos smartphones qui deviennent peu à peu l’écran principal du foyer et Netflix qui remplace la télévision traditionnelle. Pour rappel, le service domine largement en France, et cela s’explique non seulement par son offre très large — et toujours alléchante malgré la hausse de prix –, mais aussi par ce genre de petits détails qui font que l’on a envie d’y retourner même depuis un smartphone.

La saison 2 de Stranger Things sera disponible le 27 octobre et s’est offert un jeu mobile en teasing.

À lire sur FrAndroid : Netflix franchit une nouvelle étape vers le remplacement de la télévision traditionnelle

Mashable

Source: Frandroid

Publié le

N26 adopte Apple Pay en France, toujours aucune trace d’Android Pay

N26 vient comme prévu de lancer Apple Pay en France.

N26, la banque mobile allemande (disponible en France), rejoint le club de moins en moins sélect des banques compatibles avec Apple Pay en France. La carte bancaire N26 peut donc être rajoutée à votre Wallet si vous avez un iPhone. Au total, 7 services et banques prennent en compte Apple Pay en France.


Android Pay n’a toujours pas été lancé en France. La seule alternative sur notre territoire se nomme donc Paylib, une solution tierce adoptée par plusieurs banques françaises comme BNP Paribas, la Société Générale ou encore La Banque Postale. D’ailleurs, Paylib fonctionne très bien sur Android, le système peut être configuré pour l’utiliser comme moyen de paiement par défaut en NFC.

Avec l’adoption d’Apple Play, N26 continue son bout de chemin en attendant l’arrivée d’Orange Bank, dont le lancement est prévu en novembre.

À lire sur FrAndroid : Nous avons testé N26 (Number26) et Revolut, les deux concurrents d’Orange Bank

Source: Frandroid

Publié le

Instant Apps : le Play Store permet désormais d’essayer des apps avant de les installer

Depuis le Play Store vous pouvez désormais profiter des Instant Apps, qui permettent d’essayer une application sans avoir à l’installer sur son smartphone.

Voilà un bon moment déjà que Google avait annoncé les Instant Apps sur Android. Il s’agit d’une fonctionnalité qui permet d’accéder à une application sans avoir à les installer. Comme nous l’expliquions dans un article dédié, une Instant App répond à une URL — et s’ouvre donc dans un navigateur — et ne permet pas d’accéder à la totalité de l’application.

Le but est de permettre à une personne de découvrir une application sans avoir à sacrifier de l’espace de stockage et d’utiliser celle-ci pour une fonctionnalité bien précise sans avoir à s’encombrer d’une multitude d’options qui ne l’intéressent pas.

Désormais, il est possible d’utiliser ces Instant Apps depuis le Play Store. En effet, une poignée d’applications proposent désormais un bouton « Essayer ». En appuyant sur celui-ci, vous ouvrez une version allégée de l’application dans un navigateur. Et vous pouvez ainsi vous familiariser avec l’essentiel de l’app afin de savoir si elle vous plaît ou non.



Certaines d’entre elles vous invitent ensuite à les installer pour découvrir plus de fonctionnalités, comme on peut le voir sur les captures ci-dessous.


Au total, 6 applications sur le Play Store permettent pour le moment d’essayer les Instant Apps, mais seulement quatre proposent cette fonctionnalité en France :

Dans les pays anglo-saxons, les applications Skyscanner et NYTimes proposent la même option.



Skyscanner



Skyscanner Ltd

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger



NYTimes – Crossword



The New York Times Company

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Source: Frandroid

Publié le

Facebook veut vous faire payer pour lire des articles sur son réseau social

Dans les prochaines semaines, Facebook va déployer des paywalls sur les Instant Articles de certains éditeurs. Le média français Le Parisien est notamment concerné.

En caricaturant un peu les traits, un média en ligne a deux manières de gagner de l’argent : via la publicité ou via des abonnements. En plus de cela, vous l’avez très certainement remarqué, les sites d’actualité dépendent beaucoup des réseaux sociaux pour atteindre leur lectorat.

Facebook le sait très bien et pour aider les médias à introduire des contenus payants sur leurs sites, l’entreprise a annoncé qu’elle allait déployer des paywalls sur les Instant Articles. Si ces termes vous sont inconnus, voici une rapide explication. Un paywall est une sorte de fenêtre qui s’affiche avant d’accéder à un article et qui demande à l’internaute d’acheter le papier pour pouvoir le lire ou de souscrire un abonnement. Les Instant Articles, quant à eux, sont des articles hébergés directement sur Facebook qui évitent d’avoir à charger la page du média et permet de gagner du temps. Ils sont consultables sur Android et iOS.

Revenons donc à l’actualité qui nous intéresse ici : Facebook veut permettre aux éditeurs de faire payer la consultation d’un article consulté depuis le réseau social sur Android. Dans les prochaines semaines, ces fameux paywalls vont être déployés sur des Instant Articles des médias suivants :

  • Le Parisien (seul média français participant à ce pilote)
  • Bild
  • The Boston Globe
  • The Economist
  • Hearst (The Houston Chronicle et The San Francisco Chronicle)
  • La Repubblica
  • Spiegel
  • The Telegraph
  • tronc (The Baltimore Sun, The Los Angeles Times, et The San Diego Union-Tribune)
  • The Washington Post

 

Facebook ne touche pas de commission

Facebook précise que la totalité des revenus engendrés par ces achats et abonnements sera perçue par les médias. Par ailleurs, ces derniers peuvent choisir entre un modèle premium (tous les articles payants) ou freemium (quelques contenus gratuits avant de faire payer). Évidemment, si vous avez déjà un abonnement à l’un de ces médias, celui-ci fonctionnera pour les Instant Articles.

Pour Facebook, l’intérêt est de renforcer sa position en tant qu’entreprise de médias. Pour l’instant, comme nous l’avons indiqué plus haut, seul Android est concerné, car sur iOS, Apple réclame une commission de 30 % sur les transactions. Il n’est cependant pas exclu que le réseau social et la Pomme finissent par trouver un terrain d’entente.

Facebook

Source: Frandroid

Publié le

La barre de recherche Google peut désormais être personnalisée

Le widget de Google Search peut désormais être configurable à en croire les bribes de codes présentes dans la dernière version de l’application.

Mise à jour du 20 octobre 2017 : Ces modifications ont été déployées pour tous dans la dernière mise à jour de l’application, disponible sur le Google Play Store et APKMirror.

Article d’origine (29/09/2017) :

L’application Google a été mise à jour vers sa version 7.12 et 9to5Google a découvert des éléments très intéressants dans son code source en décompilant l’APK. En effet, des éléments de personnalisation ont fait leur apparition et le site spécialisé a réussi à les activer.

Ainsi, le widget gagne une petite icône de menu avec trois points contenant deux options : « personnaliser » et « envoyer un feedback ». La première permet alors de jouer sur quatre éléments de l’interface, à savoir le logo Google à gauche, la forme de la barre, sa couleur et sa transparence.

Lien Youtube

On ne sait pas quand est-ce que cette nouveauté s’intégrera officiellement dans nos smartphones, mais le fait qu’elle soit totalement fonctionnelle laisse penser qu’elle pourrait arriver avec les Google Pixel 2 et leur nouveau launcher. Cette barre de recherche pourrait d’ailleurs migrer et se retrouver entre le dock d’applications et la barre de navigation.



Google



Google LLC

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

F-Droid : le store dédié aux apps open source gratuites s’améliore en passant en v1.0

Le market alternatif F-Droid, réservé aux applications gratuites, sort enfin de bêta et s’offre une build 1.0 beaucoup plus fluide.

L’un des avantages d’Android est de ne pas être cantonné au Google Play Store pour télécharger des applications. Il existe diverses autres façons de trouver du contenu logiciel pour remplir nos smartphones, que ce soit par l’installation manuelle d’un APK ou des markets alternatifs, comme l’Amazon App-store par exemple. D’autres sont encore moins connus, comme F-Droid, pourtant présent depuis très longtemps.

F-Droid est un catalogue de FOSS (Free and Open Source Software), ce qui signifie que tout ce qui s’y trouve est gratuit — et légal. Le store lui-même vient de passer en version 1.0, et donc de sortir de bêta.

Si vous attendiez un nouveau design, c’est raté, seules les pages d’applications changent légèrement, avec l’intégration de screenshots ou d’une section « Nouveautés de la mise à jour » par exemple ! En revanche, l’application est désormais bien plus fluide et la navigation plus agréable, ce qui est loin d’être négligeable. Enfin, la mise à jour des index est plus rapide, la sécurité a été renforcée et il est désormais possible d’installer des fichiers OTA, ZIP et media.



F-Droid s’installe manuellement depuis le site officiel ou APKMirror. Si vous avez une version précédente, vous pouvez également vous rendre dans la partie « mise à jour des applications » pour télécharger cette version.

À lire sur FrAndroid : APKUpdater, ou comment mettre à jour ses applications sans le Google Play Store – Tutoriel

F-Droid

Source: Frandroid

Publié le

Google Allo : Google Translate et des icônes adaptatives

La nouvelle version de Google Allo va permettre de traduire facilement vos messages et personnaliser l’icône de l’application sur Android.

Google Translate

Qui a dit que la langue pouvait être une barrière ? Désormais pour tous les utilisateurs d’Allo, vous pouvez traduire les messages que vous recevez. Il suffit pour cela d’appuyer longuement sur le texte en question puis en tapant sur l’icône Google Translate qui apparaît dans la barre supérieure de la conversation. Pour annuler, appuyez quelque temps sur le message et sélectionnez l’icône d’annulation.

Pour cette nouveauté maintenant accessible par tous, il n’est pas nécessaire d’avoir la version 18 d’Allo qui est en ce moment en cours de déploiement. Pour certains, vous pouvez profiter de la traduction avec la version 17.

L’icône adaptative

L’autre changement à venir avec la dernière version du service de messagerie de Google, ce sont ses icônes adaptatives, tout comme cela a été fait par Duo il y a une semaine, et grâce à Android 8.0 Oreo. L’icône standard va connaître quelques variations, de quoi améliorer le design.

Vous pouvez aussi, si vous êtes impatients, télécharger l’APK pour obtenir la dernière version d’Allo.



Google Allo



Google Inc.

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

À lire sur FrAndroid : Google Allo compte intégrer de nouvelles fonctionnalités bien pensées

Android Police

Source: Frandroid

Publié le

Facebook s’inspire de Tinder pour que vous sortiez avec vos amis

Sur Messenger, Facebook teste une option qui demande aux utilisateurs s’ils ont envie de sortir avec l’un de leurs contacts.

Pour diversifier sa plateforme, Facebook teste sans cesse de nouvelles fonctionnalités. On sait aussi que l’entreprise n’hésite pas à piocher dans les idées de ses concurrents comme Snapchat pour améliorer ses plateformes (Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram).

Mais la dernière option que teste Facebook a de quoi surprendre. Le site Motherboard a remarqué que le service de messagerie instantané Messenger suggérait à certains utilisateurs de rencontrer leurs amis dans la vraie vie. L’auteur du papier explique sa propre expérience : la plateforme lui a envoyé la notification suivante : « [Nom de la personne] et 15 autres pourraient avoir envie de vous rencontrer cette semaine ». Dans une capture d’écran on peut voir que Messenger lui demande « Envie de voir Serena cette semaine » et lui laisse le choix entre deux boutons Oui et Non. Si les deux personnes acceptent la proposition, la conversation s’engage.

Capture d’écran réalisée par Jacob Dubé (Motherboard)

Apparemment, cette fonctionnalité n’est proposée qu’à des personnes qui sont déjà amies sur Facebook. En gros, le réseau social vous force un peu la main pour organiser des sorties avec vos contacts. Or Tinder, l’application de rencontre, propose peu ou prou la même chose — mais avec des gens que vous ne connaissez pas.

À première vue, sur Facebook, cette option de rencontre IRL ne semble néanmoins pas être pensée à des fins « romantiques » (avec de gros guillemets et des clins d’œil appuyés), mais beaucoup plus vers des sorties entre amis. Mais nul doute que plusieurs utilisateurs et utilisatrices y verront l’occasion d’engager la conversation avec la personne pour qui ils ou elles ont le béguin.

Image : Motherboard

Motherboard

Source: Frandroid