Publié le

Nvidia Shield TV et GeForce Now : nous avons joué à Fortnite, PUBG, Overwatch en cloud gaming

Le cloud gaming est-il l’avenir du jeu vidéo ? Impossible de le certifier aujourd’hui. Néanmoins, nous avons testé une des solutions les plus abouties : GeForce Now sur une Shield TV. Une solution 100 % Nvidia.

Si vous êtes propriétaire d’une Shield TV, vous avez sans doute pu appliquer la dernière mise à jour. Cette mise à jour a apporté Google Assistant, mais aussi le nouveau service GeForce Now. C’est ce dernier qui nous intéresse. Il s’agit du service qui est disponible depuis le mois de janvier 2018 en beta-test sur Windows et OS X.

Le streaming en ligne n’est pas nouveau : le service OnLive, désormais disparu, a été le premier à le faire en 2010. Gaikai est venu rapidement ensuite, et a rapidement été englouti par Sony qui utilise désormais cette technologie pour PlayStation Now. En France, nous avons également pu découvrir Shadow dès décembre 2016. Face à tous ces concurrents, nous avons eu la possibilité de tester GeForce Now sur une Shield TV (2017)

GeForce Now : attention à la confusion

Nvidia GeForce Now version 2015

Nvidia proposait déjà du cloud gaming sur sa Shield TV, et même sa tablette Android et sa drôle de console de jeu, dans un service de jeux vidéo à la demande : GeForce Now. À travers un abonnement mensuel d’environ 10 euros par mois, on pouvait accéder à un catalogue de jeux plutôt réduit. Le bémol de cette plate-forme : nous étions limités aux jeux proposés par Nvidia. Cette offre ressemble donc à ce que propose Netflix : le service manquait cruellement de jeux récents.

Nvidia GeForce Now version 2018

C’est là où peut naître la confusion, car le service GeForce Now que nous venons de tester est très différent du précédent. À l’image de Shadow, Nvidia GeForce Now propose d’accéder à une puissance graphique distante pour faire tourner des jeux très gourmands. Le service vous permet d’accéder à Steam ou encore la plate-forme Epic pour lancer les jeux que vous avez déjà dans votre catalogue. C’est là où se trouve la différence : il faut posséder le jeu pour pouvoir le lancer. Nvidia se charge d’effectuer tous les calculs nécessaires dans leurs centres de données, en Allemagne pendant nos tests, et d’envoyer le flux vidéo encodé comme il faut sur le client (Windows, OS X ou la Shield TV).

5 choses à savoir sur GeForce Now avant de débuter notre prise en main

C’est loin d’être simple à expliquer, voici donc 5 choses à savoir sur le service GeForce Now :

  • C’est du cloud-gaming, dans le sens où les calculs graphiques sont effectués dans un centre de données. La puissance de calcul est déportée, cela permet de réaliser des économies d’échelle en énergie et en matériels. C’est également un moyen de bénéficier des dernières technologies sans avoir à investir de somme importante.
  • Les jeux proposés restent tout de même limités aux plate-formes les plus populaires, comme Steam, Epic, Uplay et Battle.net… au total plus de 250 jeux sont proposés parmi les plus demandés sur PC. On notera tout de même l’absence d’acteurs comme GoG, par exemple.
  • Les jeux ne sont pas inclus dans le service : il faut posséder les jeux pour pouvoir les lancer.
  • Évidemment, la qualité de la connexion est très importante pour garantir une bonne expérience de jeu. Latence réduite et bons débits sont nécessaires, en plus d’un bon réseau Ethernet ou d’un routeur WiFi performant.
  • Enfin, le service est actuellement en beta-test ! Nvidia proposera un abonnement mensuel pour accéder à cette puissance déportée, mais nous ne connaissons pas encore les tarifs ni la date de disponibilité de la version commerciale. Pour le moment, le service est disponible gratuitement en beta-test (pour quelques chanceux).

Découverte de GeForce Now sur la Shield TV

Après avoir effectué la dernière mise à jour de la Shield TV, il faut se rendre dans l’application NVIDIA Games pour retrouver GeForce Now. Encore une fois, celle-ci n’est pas si simple à appréhender car elle propose des jeux Android gratuits et payants du Play Store, les jeux GameStream ainsi que les jeux du service GeForce Now. C’est une application pratique car on retrouve ses jeux sur une seule et même interface, mais les jeux proviennent de trois sources très différentes ce qui peut prêter à confusion.

Une fois le compte GeForce créé, la machine va lancer une analyse du réseau. En 30 secondes, vous avez une idée précise de l’expérience attendue. Dans notre exemple, la qualité du réseau WiFi était insuffisante pour garantir une bonne expérience avec une latence mesurée de 52 ms, pourtant, les débits étaient suffisants (supérieurs à 50 Mbits). Ce test va également permettre d’appréhender la stabilité du réseau en envoyant des paquets de données par intermittance et en comparant le ping (le temps mis pour recevoir une réponse, appelé le temps aller-retour).

Nous avons donc décidé de brancher la Shield TV en Ethernet, l’analyse du réseau était cette fois-ci OK. Nous conseillons une connexion fibre optique en privilégiant une connexion filaire avec votre routeur, même si d’autres technologies peuvent certainement permettre au service de fonctionner correctement.

Une fois connecté, nous avons lancé PUBG (Steam) pour commencer. C’est un jeu qui nécessite pas mal de puissance graphique mais surtout peu de latence car c’est un jeu multijoueur. Évidemment, comme tous les FPS, il faut également une faible latence pour ne pas perdre l’avantage face à l’adversaire.

Contrairement à la technologie de Shadow, qui vous donne accès à un PC complet et à son stockage dédié, Nvidia propose d’accéder à des partitions où sont déjà stockés les jeux. Lorsque vous lancez un jeu sur GeForce Now, la plate-forme vous redirige donc vers la partition où est stockée le jeu en question. Le lancement prend donc une vingtaine de secondes, le temps d’amorcer la machine virtuelle, et le jeu se lance normalement ensuite (si vous possédez le jeu, sinon vous avez la possibilité de l’acheter).

Au préalable, il faudra vous connecter à la plateforme cible (Steam, Battle.net, Uplay, etc.). Notez que cela n’est demandé qu’une seule fois si vous avez décidé de sauvegarder vos accès, il est d’ailleurs possible d’enregistrer plusieurs comptes.

Beta-test oblige, certains bugs donnent accès des fonctions intéressantes. En effet, si vous lancez un jeu que vous ne possédez pas, vous êtes bloqués sur l’interface de Steam et vous pouvez installer de nouveaux jeux : cette fois-ci, c’est votre catalogue entier qui est disponible. La partition fait environ 150 Go et nous avons ainsi pu nous amuser à visualiser le matériel présent sur la machine déportée. Ce sont des cartes Nvidia Tesla P40 avec 3 Go de mémoire vive partagée.

Les Tesla P40 sont des cartes graphiques de la génération Pascal utilisées exclusivement pour les centres de données et qui affichent des scores impressionnants : 3840 coeurs CUDA et 24 Go de mémoire vive, pour atteindre une puissance d’environ 12 TFLOPS. Évidemment, dans le cadre de GeForce Now, cette puissance graphique est partagée entre les utilisateurs. D’ailleurs, on peut estimer qu’une Tesla P40 est partagée entre 4 et 8 utilisateurs, attendez-vous donc à des performances équivalentes à une GeForce 1070 à 1080. Pour information, une P40 se négocie autour de 7000 euros.

Pour le CPU, il s’agit certainement d’un CPU Intel dédié aux serveurs, encore une fois partagé entre les utilisateurs. Nous avons mesuré 8 cœurs et 8 threads pour une fréquence d’horloge de 2,30 GHz. Enfin, 15 Go de mémoire vive sont alloués à chaque utilisateur. On peut estimer cette puissance de calcul équivalente à un PC à 1 500 euros environ.

Comme je l’expliquais plus haut, GeForce Now ne donne pas accès à un PC complet sous Windows 10. Il met à disposition des ressources à travers des machines virtuelles dédiées exclusivement aux jeux.

Revenons à notre Shield TV. Nous venons de lancer notre premier jeu, PUBG. C’est un jeu qui nécessite des ressources assez importantes, et nous n’avons pas hésité un seul moment à lancer notre première partie en solo. Dans les paramètres, il est possible de monter la définition du jeu jusqu’à de la 4K. Inutile sur mon moniteur QHD, j’ai donc opté pour du 1440p.

Par défaut, les niveaux de qualité et de détails étaient configurés en moyen, j’ai opté pour une configuration haute manuellement. Si vous voulez réaliser un TOP1, nous vous conseillons tout de même de ne pas monter ces paramètres trop hauts. D’ailleurs, les joueurs professionnels les laissent plutôt bas pour garantir l’expérience la plus fluide possible. Dans tous les cas, pour notre test, l’idée était de pousser la machine à fond.

Nous avons décidé de brancher un clavier et une souris USB à la Nvidia Shield pour retrouver une expérience de jeu similaire à celle d’un vrai PC. Les accessoires sont reconnus directement, néanmoins le clavier était reconnu comme un clavier QWERTY alors que c’est un clavier AZERTY. Il faut passer au préalable par les configurations de touches pour corriger ce souci.

Autant le dire tout de suite, la compression de l’image renvoyée depuis les serveurs de Nvidia est visible et peut varier en fonction de la charge des serveurs. Néanmoins, elle ne l’est uniquement pour certains d’entre nous. Au bureau, nous étions peu à voir la différence. L’aspect visuel du jeu n’est pas dégradé. Sur cette première partie, nous avons tout de même observé de micro-lags, le mouvement n’était pas si fluide. De temps en temps, une icône apparaissait en haut à droite pour nous expliquer qu’il y avait de fortes pertes de paquets.

Bizarrement, c’est uniquement lors de cette première session de jeu que nous avons vu apparaître ce message. Nous avons ensuite lancé Dragon Ball FighterZ. C’est un jeu qui nécessite une extrême réactivité, et c’est Maxime Lancelin-Golbery (le spécialiste du jeu) qui s’est attelé à cette tâche. Il a utilisé le gamepad de la Shield TV.

Je vous partage directement son avis après quelques minutes passées à la manette :

En prenant en main Dragon Ball FighterZ sur GeForce Now, je dois bien avouer qu’il m’a été plus qu’impossible de ressentir la moindre différence avec ma version habituelle tournant en local sur ma PS4. Les seules difficultés que j’ai pu rencontrer ont bien plus à voir avec la manette qu’avec le jeu, qui tournait de manière fluide et sans artefacts vidéo notables : comme à la maison, en somme. Reste toujours pour moi à tester tout ça dans mes conditions habituelles, en ligne et avec mon fidèle stick arcade, mais ce premier aperçu a plus que piqué ma curiosité.

Ensuite, c’était au tour de Maxime Faragalla de tester Project CARS. Un jeu de course qui a permis de pousser les performances graphiques à fond. Encore une fois, voici son avis après quelques minutes de jeu :

J’ai été plutôt surpris que GeForce Now puisse gérer Project Cars en Ultra sans que je ne puisse discerner la moindre chute de framerate ou latence. Autre petit point que j’ai pu apprécier : les vibrations de la manette qui sont bien prises en charge et retranscrivent bien les contacts avec l’Apex. Le tout avec une qualité d’image qui donne une illusion parfaite de jeu hors-ligne.

J’ai continué à tester le service, et j’ai été agréablement surpris par sa fiabilité et sa qualité. Il reste encore quelques glitchs par-ci, par-là, un ou deux moments où le lag se ressent, mais l’expérience globale est très réussie. Je dois avouer que c’est encourageant pour la suite, Blade Shadow a un concurrent de taille. Contrairement à ce que propose l’entreprise française, GeForce Now n’est pas limité en quantité de stockage mais il est limité par le nombre de jeux compatibles avec la plateforme. Autre différence de taille : GeForce Now est exclusivement dédié aux jeux vidéo, alors que vous pouvez faire ce que vous voulez sur votre PC Shadow. Deux philosophies différentes.

Même si la marge de progression est encore là, GeForce Now fait partie de ces services qui permettent d’entrevoir un avenir glorieux pour le cloud-gaming. L’idée d’être complètement libéré d’un PC local puissant est quelque chose qui m’a déjà séduit, je suis depuis longtemps un fervent fan de cette technologie. J’attends donc de voir en détails l’offre commerciale de GeForce Now : nous ne connaissons, pour le moment, ni le prix du service, la forme de l’abonnement, ni sa date de disponibilité.

Pour rappel, Shadow propose un abonnement entre 30 et 45 euros (en fonction de l’engagement) pour un accès illimité à sa machine. Nvidia devra donc se positionner sur ces tarifs pour espérer convaincre les joueurs d’adopter GeForce Now.

Contrairement à ce que l’on peut penser, la bataille du cloud-gaming ne fait que commencer : tous les acteurs de l’industrie sont sur le pont : Microsoft, Amazon, Sony, Google et pourquoi pas Apple. Les prochains mois vont être excitants pour les gamers prêts à passer à la dématérialisation.

Par souci de transparence, et quand bien même cela n’a pas influencé l’article, nous tenons à rappeler qu’Ulrich Rozier est actionnaire du groupe Blade (Shadow).

Source: Frandroid

Publié le

Dites au revoir au widget « Fil d’actu » de l’app Google, il ne servait plus à rien de toute façon

Le widget « Fil d’actu » de l’application Google sur Android serait en passe de disparaître et d’être remplacé par le widget « At a glance ». C’est ce que laissent penser quelques lignes de codes disséminées dans la dernière version de l’application.

Actuellement, l’application Google sur Android propose 3 ou 4 widgets en fonction des versions ou du launcher. On compte parmi elles le widget « Fil d’actu » censé afficher quelques informations comme la météo et autres cartes. « Censé » car il ne marche pas du tout. En effet, il affiche pour la plupart du temps seulement la température, mais avec quelques heures de retard. 

En réalité, ce widget est un descendant de Google Now et fonctionnait correctement avec d’anciennes versions d’Android. Bref, il ne manquera à personne s’il venait à disparaître.

Justement, selon le site Android Police, ce widget pourrait bien être supprimé dans une prochaine version de l’application Google. Dans un de ses « APK Teardown », le site a remarqué deux lignes de codes dans la version 8.12.

Ces dernières mentionnent le message « Ce widget ne sera plus disponible » puis la phrase  » Vous cherchez la météo, l’agenda et autres ? Utilisez le widget At a glance »

Le widget « At a glance »

Le widget « Fil d’actu » n’est pas clairement mentionné, mais c’est le seul qui correspond à la description. En tout cas, Google va pousser les utilisateurs à utiliser le widget « At a glance » qui affiche la date, la météo, et le prochain événement de votre agenda. Ce dernier n’est pas encore disponible sur tous les téléphones Android, mais vous pouvez en profiter en passant par Nova Launcher par exemple.

Nous devrions donc, dans une prochaine version de l’application Google, ne plus voir le widget « Fil d’actu ».  Mais qui parmi vous s’en rendra compte ?

Android Police

Source: Frandroid

Publié le

Feux d’artifice : nos conseils pour réussir vos photos avec un smartphone

Les feux d’artifice nous en mettent tellement plein les yeux que l’on a souvent envie d’immortaliser la scène avec son smartphone pour la partager par la suite. Ne nous mentons pas, il est assez rare de réussir à capturer le moment tel qu’on l’a vécu, surtout avec un simple smartphone. Voici nos conseils pour réussir à prendre de belles photos du feu d’artifice pour la Fête nationale du 14 juillet !

artifice eiffel

Le 14 juillet est synonyme de feux d’artifice un peu partout en France et certains d’entre vous seront peut-être tentés d’en garder un souvenir. Vous souhaitez réaliser de belles photos des feux d’artifice qui se préparent avec pour unique instrument votre téléphone ? On vous prévient tout de suite : c’est presque mission impossible, mais voici nos conseils.

Avec un trépied et une bonne gestion des paramètres photo, il est possible de se rapprocher — mais pas égaler — du résultat de la photo présente en Une de l’article. Essayons de faire la liste des éléments à prendre en compte pour une photo réussie — en plus d’un peu de patience, de technique et surtout de persévérance.

Avant de déballer nos différents conseils, une petite explication toute bête est de mise : pourquoi est-il si compliqué de prendre une belle photo de feux d’artifice ? Tout simplement car ces derniers ont lieu la nuit. Il n’y a donc pas assez de lumière et le capteur photo doit alors prendre plus de temps pour en attraper. Pendant cette période, un tout petit mouvement et hop, la photo est floue. Pas de chance. Le plus souvent, soit la photo est toute sombre, soit trop exposée et donc trop claire ou alors complètement floue.

L’emplacement

L’emplacement est un élément si ce n’est l’élément primordial à prendre en compte. Il faut une vue bien dégagée, de la place pour installer le trépied (on va y venir) et être sûr que personne ne viendra s’installer devant. Plus vous êtes proche de l’action, plus l’APN captera de la lumière et meilleure sera la photo. Inutile de préciser que plus vous êtes proche de l’action, plus il y aura de monde. Il sera alors difficile de se trouver un coin calme pour éviter de faire trembler le smartphone.

Le mieux est d’être positionné avec le vent dans le dos — comme sur le Tour de France — et surtout de ne pas être près d’une autre source lumineuse comme un lampadaire. Bref, il faut s’y prendre à l’avance. N’hésitez pas à partir en repérage quelques heures avant le débit du spectacle.

Une très bonne stabilité

Prendre en photo des feux d’artifice n’est déjà pas une mince affaire avec un appareil photo, alors imaginez le résultat avec un smartphone. Retenez que l’utilisation d’un trépied est fortement recommandée. En effet, il faut que le téléphone soit le plus stable possible, et ne pensez pas que vous savez garder vos mains immobiles le temps d’une photo : vous allez forcément bouger de quelques millimètres.

Nous savons que si vous prenez la peine d’apporter un trépied, c’est que vous avez sûrement un appareil photo. Vous allez sûrement nous dire que se trimballer un trépied pendant une soirée fait perdre l’aspect pratique d’un téléphone portable, et vous n’aurez pas tort. Enfin, vous êtes prévenus : un trépied vous évitera d’avoir des photos floues. Voici tout de même nos conseils pour prendre de belles photos sans un équipement de professionnel :

  • Collez vos coudes contre votre corps
  • Trouvez un muret ou tout autre support pour poser votre téléphone
  • Évitez d’être trop proches de vos voisins photographes
  • Achetez un petit trépied

Eh oui, même s’ils ne seront pas aussi efficaces que des grands et vrais trépieds, on peut trouver des mini trépieds abordables et très pratiques qui feront l’affaire. Citons par exemple le GorillaPod de Joby à 24 euros ou le trépied Fotopro à 20 euros qui ont la particularité d’être très flexibles et modulaires et d’intégrer directement l’adaptateur pour fixer le smartphone aux trépieds. Il est possible, pour le même prix, d’acheter un trépied bien plus haut, pour passer au-dessus la foule comme les trépieds Amazon Basics de 127, 152, 157 ou 170 cm. On pourra aussi conseiller un monopode comme le Manfrotto à 24 euros. Attention tout de même, le monopode est plus facile à manipuler, mais est bien moins stable.

mon-trepied-photo
Les GorillaPod sont compatibles avec des smartphones, mais aussi des appareils photo

Les paramètres

Pour réaliser des photos nettes et lumineuses des feux d’artifice, il faut absolument gérer manuellement de nombreux réglages comme la durée d’exposition, la sensibilité des ISO, la mise au point et idéalement le support de l’enregistrement en RAW.

Ce qu’il ne faut pas faire

Avant toute chose, désactiver les options suivantes :

  • Le flash
  • Le mode HDR
  • Le zoom
  • L’autofocus

Le flash est inutile tout comme le mode HDR et le fait de zoomer avant de prendre en photo va détruire la qualité de cette dernière, mais vous pourrez toujours la recadrer par la suite. Enfin, si certains profitent des premiers tirs pour réaliser la mise au point puis la bloquer, nous vous déconseillons une telle manœuvre : l’autofocus risque d’être dépassé et la photo sera floue.

 Ce qu’il faut faire

Si beaucoup de téléphones haut de gamme proposent un mode pro, quelques smartphones vous laissent gérer ces paramètres directement depuis la première interface de l’application appareil photo.

Le mode Pro du OnePlus 6

Il faut absolument régler le couple vitesse d’obturation (shutter speed) et sensibilité des ISO. Vous pouvez commencer à régler les ISO entre 100 et 200 puis la durée d’exposition comprise entre 3 et 10 secondes si vous souhaitez avoir toute la trace et les gerbes. Du coup, il faudra prendre la photo — comprenez appuyer sur le bouton — dès que la fusée partira. Il est évident que vous devrez rester immobile pendant le temps de pose (d’où l’utilité d’un trépied).


Réglage des ISO à gauche et du shutter speed à droite

Si c’est trop lumineux, réduisez le temps d’exposition en conséquence. Si c’est sous-exposé (trop foncé), faites l’inverse : augmentez le temps d’exposition. Il ne faut toutefois pas spécifier une valeur trop élevée sous peine d’avoir une photo qui commence à être floue ou brouillonne à cause des retombées des éléments incandescents. Si la photo est trop sombre et que vous ne pouvez plus jouer avec la durée d’exposition, vous pouvez toujours monter les ISO. Mais attention au bruit numérique généré sur la photo sous forme d’artefacts.

Enfin, l’idéal est de réaliser les clichés au format RAW contrairement au format classique en JPEG. Tous les smartphones ne sont pas compatibles, mais le format RAW permet une plus grande latitude lors du processus de développement et retouche. Ce format enregistre beaucoup plus d’informations en provenance du capteur, avec peu ou pas de compression. Il est ensuite possible, avec des logiciels spécialisés comme Lightroom, de rattraper de nombreux réglages sans perte de qualité : balance des blancs, exposition, ombres, hautes lumières, etc. Pratique pour assombrir le ciel tout en faisant ressortir le feu d’artifice.

Si l’application appareil photo de votre téléphone ne propose pas de tels réglages, vous pouvez toujours vous rabattre sur des applications disponibles sur le Play Store, certaines font un très beau travail. Notre choix se portera sur l’excellent Camera FV-5, une application payante (2,99 euros), mais très complète. Une version lite gratuite existe et permet de profiter de toutes les fonctionnalités, mais ne permet pas d’exporter les photos dans une définition supérieure à 640 x 480 pixels. N’hésitez pas à lire la documentation de Camera FV-5 qui est extrêmement complète et qui détaille bien toutes les possibilités offertes par l’application.

Télécharger pour 2,99 € sur Google Play | Télécharger

Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

On peut également citer SnapCamera HDR à 2,14 euros spécialisé dans la prise de photos HDR, mais qui peut également réaliser des poses longues.



Snap Camera HDR



Marginz Software

Télécharger pour 2,14 € sur Google Play | Télécharger

Nos astuces

Premièrement, faites en sorte de prendre un maximum de photos au début du spectacle, avant que la fumée se propage partout dans le ciel. Si votre téléphone propose un mode nuit ou feux d’artifice, n’hésitez pas l’utiliser : il a été créé par le constructeur pour ce genre d’occasion. Enfin, si vous utilisez un trépied, je vous conseille d’utiliser un retardateur pour lancer la prise de la photo. De cette façon, vous éviterez de faire trembler l’installation. Régler ainsi votre retardateur sur quelques secondes.

Si vous n’avez pas de trépied, vous aurez du mal à réaliser des photos nettes à cause du temps d’exposition plus long que la normale. Essayez donc d’augmenter le plus possible les ISO et de réduire sensiblement la durée d’exposition. La qualité de l’image en prendra un coup, mais vous pourrez peut-être réussir à réaliser quelques clichés potables.

Enfin, si vous en avez marre, vous pouvez toujours filmer la scène avec la plus haute définition proposée par votre téléphone — 4K plus que conseillée. Vous pourrez par la suite extraire des photos de la vidéo qui seront peut-être aussi jolies que vos photos durement capturées.

Un peu de créativité

Envie de tester quelque chose qui sort de l’ordinaire ? Essayez donc la technique de la carte noire (black card). Il s’agit de laisser ouvert le capteur de manière très longue (par exemple 30 secondes) afin d’avoir sur une même photo deux effets pyrotechniques différents (un peu à la manière du light painting). Entre chaque tir, il faudra boucher l’objectif avec un objet comme un chapeau ou une carte noire, d’où le nom de la technique. N’hésitez pas à nous partager les photos que vous réaliserez lors des feux d’artifice !

Source: Frandroid

Publié le

10 jeux et apps qui ont marqué la semaine

Avez-vous suivi tout ce qu’il s’est passé en matière de jeux et d’applications cette semaine ? Voici un condensé des actualités sur les nouveautés concernant les applications et jeux mobiles.

 

WhatsApp va intégrer l’option « marquer comme lu »

WhatsApp s’apprête à intégrer l’option « marquer comme lu » à sa notification sur Android, permettant de noter pour l’interlocuteur la lecture d’un message sans avoir à ouvrir l’application. Une fonctionnalité déjà intégrée à d’autres applications de messagerie et qui est très attendue.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

Yuso, un puzzle game adorable

Yuso est un puzzle game d’ores et déjà disponible sur Nintendo Switch. Dans celui-ci, vous incarnez un médecin de l’espace qui se doit de parcourir différentes planètes pour soigner leurs habitants au travers… de plein d’énigmes !



Yuso



Vertical Reach

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger pour 5,99 € sur Google Play | Télécharger

 

Chrome consomme plus pour vous protéger

Google Chrome en version 67 et plus a lancé une nouvelle fonctionnalité, pour le moment sur PC et Mac avant que le mobile ne soit concerné. Baptisée « isolation de site », elle permettra de vous protéger de la faille Spectre découverte plus tôt dans l’année… au prix d’une plus grande consommation de ressource.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

Identity V, chasseur ou chassé ?

Dans Identity V, vous serez tour à tour le chasseur… ou le chassé. Il s’agit d’un jeu d’horreur en joueur contre joueur vous mettant en équipe de 4 pour chasser un monstre dans un univers gothique très atypique. Le twist est que vous pouvez aussi bien être le chasseur que la bête.



Identity V



NetEase Games

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

YouTube Music prépare le choix de qualité audio

YouTube Music a été lancé il y a peu, mais ses options laissent à désirer : elle ne permet que de choisir la qualité de la vidéo, laissant les mélomanes sur la touche. Le code de l’application a révélé que cette option était en cours de développement.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

Super Speed Runner, un vrai défi 8 bit

Vous pensez avoir l’âme d’un speedrunner ? Vous regardez la SGDQ et l’AGDQ en rêvant d’en faire partie ? Commencez donc à vous entraîner avec Super Speed Runner, un running game tout en 8 bit sur mobile qui propose un défi relevé pour les amateurs de vrais jeux.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

Gboard intègre le Morse

Le clavier Google se met progressivement à jour afin d’intégrer une fonctionnalité spéciale : la possibilité d’écrire en code Morse. Si étonnant que cela puisse paraître au premier abord, cela permettra à des personnes en difficulté motrice de pouvoir communiquer plus facilement.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

Netflix lance le téléchargement automatique

Netflix sur Android a lancé une nouvelle fonctionnalité intelligente : le téléchargement automatique. Lorsque vous téléchargez une série, l’application fera en sorte de toujours télécharger le prochain épisode automatiquement tout en supprimant l’ancien épisode vu afin d’occuper toujours le même espace.



Netflix



Netflix, Inc.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

Google Duo prépare la pause vidéo

Google Duo prépare le déploiement d’une nouvelle fonctionnalité qui permettra de mettre en pause la vidéo lors d’un appel, histoire d’éviter que votre interlocuteur ne voit un moment… gênant. Un système de récompense est également à l’étude pour vous pousser à inviter toujours plus de personnes sur le service.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

YouTube déploie la navigation privée sur Android

Vous n’avez pas envie de salir votre historique YouTube, mais votre curiosité vous titille trop et vous vous devez de cliquer sur ce lien ? Le mode navigation privée est désormais déployé sur Android, vous permettant de créer une session sans que votre historique ne soit enregistré.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

 

À lire sur FrAndroid : France-Croatie : les meilleures applications pour ne rien rater de la finale de la Coupe du Monde 2018

Source: Frandroid

Publié le

WhatsApp pour Android : enfin une option « Marquer comme lu » en préparation

L’application Android de WhatsApp devrait bientôt proposer de marquer comme lus les messages directement depuis la notification. Un petit ajout certes, mais très pratique pour beaucoup d’utilisateurs.

Après une meilleure gestion des groupes et selon le site WABetaInfo, l’application WhatsApp pour Android pourrait bientôt se doter de la fonction « Marquer comme lu ». Cette dernière serait directement accessible depuis la notification, comme sur Android Message.

Le raccourci « Marquer comme lu » d’Android Message

Cette fonctionnalité a été remarquée dans la dernière version bêta de l’application, disponible sur le Play Store. Rien ne sert pour autant d’aller la télécharger : la fonctionnalité ne sera pas disponible. Le site WABetaInfo indique en effet que cette nouvelle option est en développement, et qu’elle deviendra donc disponible pour tous les utilisateurs par la suite.

Crédit image : WABetaInfo

Cet ajout paraît minime mais est bien pratique : plus besoin d’ouvrir l’application puis la conversation pour que le message apparaisse en tant que lu. Il suffira d’un clic et ce directement depuis la notification.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Notez aussi que WhatsApp devrait prochainement proposer une autre fonctionnalité : mettre en sourdine une conversation depuis la notification. Encore une fois, nous n’avons que très peu d’informations sur cette option, mais il est envisageable qu’elle fonctionne de la même manière que le mode sourdine de Facebook Messenger : après avoir reçu trop de notifications non lues d’une conversation, un bouton « Sourdine » s’ajoute dans la notification, à côté du bouton « Like » et « Répondre ».

À lire sur FrAndroid : Il est temps de supprimer Facebook selon le cofondateur de WhatsApp

WABetaInfo

Source: Frandroid

Publié le

Google Chrome devient plus gourmand en ressources, mais c’est pour votre bien

Google Chrome lance une nouvelle fonctionnalité : l’isolation des sites. Cette mise à jour consomme 10 à 13% plus de RAM que d’ordinaire, mais elle permettra de mieux vous protéger contre les failles Spectre/Meltdown.

Vous souvenez-vous des failles Spectre / Meltdown ? Celles-ci se souviennent de vous. Découvertes en ce début d’année, elles profitent de failles incorrigibles de certains processeurs (majoritairement sur l’univers PC) pour pouvoir pirater n’importe quelle machine.

Depuis cette découverte, le monde Tech entier se remue les méninges pour protéger les données des utilisateurs. Google Chrome en fait partie, et déploie sur ses versions 67 et plus une nouvelle fonctionnalité en ce sens.

Google Chrome lance l’isolation des sites

Le développeur a en effet lancé une fonctionnalité appelée « l’isolation de site », qui est plutôt un changement architectural complet du navigateur web.

Auparavant, lorsque vous lanciez un site, tous les codes tels que les iframe ou les pop-up restaient sur le même processus que toutes les pages lancées sur Chrome. Cette organisation permettait à une attaque Spectre de lire les données de toutes les autres frames du même temps.

Désormais, Google Chrome isole totalement les processus lancés à la seule page accédée, faisant que les seules données accessibles sont celles activement consultées par le visiteur : il n’est pas possible de récupérer d’autres informations du même temps. Cette fonctionnalité réduit donc efficacement l’impact d’une attaque Spectre.

Chrome dévore toujours plus

Il y a tout de même un petit bémol à ce changement, qui était à l’étude au sein de Google avant même que Spectre ne soit découvert : ce procédé consomme 10 à 13% de RAM supplémentaire. Lorsque l’on sait que Chrome était déjà attaqué pour sa gourmandise en ressource, ce changement ne devrait pas plaire à tout le monde.

Ceci étant, il s’agit là d’un changement fait « pour votre bien ». Qui plus est, cette surconsommation est amenée à disparaître : à l’heure actuelle, l’isolation de site n’est déployée que sur 99% des machines Windows, Mac, Linux et Chrome OS utilisant Chrome 67 ou plus. Le 1% restant, non impacté, servira à Google comme échantillon test afin de pouvoir améliorer toujours plus sa solution.

L’isolation de site concernera également Chrome pour Android à l’avenir, le temps de fixer les premiers bugs connus. Sur Chrome 68 pour Android, il est d’ores et déjà possible de l’activer (pour les connaisseurs) en activant ce flag :

chrome://flags/#enable-site-per-process

À lire sur FrAndroid : Meltdown et Spectre : tout savoir sur les failles de sécurité qui touchent Android, Windows, Chrome OS, macOS et iOS

9to5Google

Source: Frandroid

Publié le

Fortnite Battle Royale : le jeu sortirait le 24 juillet sur Android

Fortnite, le célèbre jeu de Battle Royale concurrent de PUBG, est d’ores et déjà disponible sur iOS. Pour Android, nous avons enfin une date de lancement.

Mise à jour du 12 juillet :

La firme Tencent Games, qui possède 40 % des parts d’Epic Games, a récemment publié un teaser sur son compte Twitter. On y apprend que Fortnite sortirait le 24 juillet sur Android, du moins en Chine. Un lancement international le jour même ou quelques jours plus tard n’est pas impossible.

Mise à jour du 18 mai :

Vous n’êtes pas sans le savoir : Fortnite Mobile est déjà disponible sur iOS, une version que nous avons pu tester pour vous. Si le jeu était bien annoncé sur Android, sa date de sortie n’était pas encore donnée.

Nous avons désormais une meilleure vision de celle-ci. Profitant d’un nouveau billet sur son blog, les développeurs ont indiqué que Fortnite sortirait sur Android au cours de l’été, sans offrir plus de précision pour le moment.

Notons que la mise à jour de la version mobile présentée du même temps intègre désormais la possibilité de personnaliser l’interface tactile du jeu, de lancer un chat vocal avec ses amis et améliore le gameplay et les performances du jeu. Nous en profiterons tout naturellement lors de sa sortie sur Android.


Article original du 9 mars :

Les jeux dits de « Battle Royale » ont particulièrement la cote en ce moment. Il en existe désormais beaucoup, mais deux en particulier surnagent à la surface : PUBG et Fortnite. Ce dernier prend le parti de proposer un univers plus fun, plus coloré et un système de construction ingénieux qui lui permet de se démarquer de ses concurrents.

Même gameplay, même contenu

Epic Games, le studio à l’origine du jeu, vient d’annoncer que Fornite Battle Royale arrive sur mobiles, d’abord sur iOS la semaine prochaine, puis sur Android « dans les prochains mois ». Le studio veut proposer la même expérience sur mobile que celle existant déjà sur consoles et PC. Aussi, il est précisé qu’il s’agit exactement du même jeu à 100 joueurs, avec « le même gameplay, les mêmes maps, le même contenu et les mêmes mises à jour hebdomadaires ».

Plus encore, des systèmes de cross play et de cross progression est prévu. Cela signifie qu’un joueur mobile pourra entrer dans une partie avec des joueurs d’autres plateformes (ce qui risque néanmoins de les désavantager un peu selon les contrôles proposés), mais aussi de retrouver leur progression et leurs achats sur toutes leurs plateformes, y compris l’iPhone ou leur smartphone Android.

Sur invitation seulement

Pour essayer Fortnite sur mobile, il suffit de s’inscrire sur Fortnite.com. Les plus chanceux recevront alors une invitation pour rejoindre la partie à partir du lundi 12 mars. Pour cela, il faut néanmoins posséder un iPhone 6s ou plus, un iPad Mini 4, un iPad Pro, un iPad Air ou un iPad de 2017. Les privilégiés pourront par ailleurs inviter leurs amis à les rejoindre via un système de codes.

Il faudra donc se montrer patients pour avoir une invitation et voir le jeu arriver sur Android. En attendant, il est toujours possible de se rabattre sur PUBG Mobile.

À lire sur FrAndroid : Nous avons testé 4 copies de PUBG gratuites sur Android et iPhone

Epic Games

Source: Frandroid

Publié le

🔥 Bon plan : N26 offre 10 euros pour toute ouverture d’un compte bancaire

Dès aujourd’hui N26 offre 10 euros pour l’ouverture d’un compte bancaire avec le code promo : N26WELCOME à condition de charger le compte en question de 10 euros minimum.

N26 est une banque en ligne basée en Allemagne qui permet de gérer son compte bancaire grâce à une application mobile ou par navigateur. En souscrivant à un compte basique, l’on bénéficie d’une carte MasterCard et d’un compte courant sans condition de revenus.

Cette banque en ligne propose diverses fonctionnalités pour la gestion de son compte comme la modification des plafonds de retrait et de paiement quotidiens en temps réel et sans frais, des notifications en temps réel, la personnalisation du code PIN et un suivi personnalisé des dépenses.

L’application simplifie également les transactions financières. Par exemple il n’y a pas besoin d’un RIB pour effectuer un virement à un contact grâce à MoneyBeam, qui permet d’envoyer simplement de l’argent via un SMS ou un email. Il est également possible de faire des virements dans 19 devises différentes directement sur l’application.

Les données bancaires sont protégées selon les directives européennes, et c’est également possible de bloquer rapidement la carte bancaire en cas de perte directement sur l’application N26.

De plus le service client est disponible par live chat, par téléphone, mais aussi sur Twitter et Facebook.

L’inscription ne prend qu’une dizaine de minutes, et la MasterCard est livrée en quelques jours seulement.

Pourquoi recommande-t-on cette offre ?

  • L’application mobile permet de tout faire …
  • … en toute simplicité
  • Il n’y a pas de frais sur les paiements à l’étranger
  • L’application fonctionne également avec Apple Pay et Google Pay (quand il sera disponible en France)

Retrouvez l'offre proposée par N26Code promo : N26WELCOME

En souscrivant à un compte sur N26 avec le code promo : N26WELCOME, vous bénéficiez de 10 euros crédités sur le compte à condition de le charger au préalable de 10 euros.

À lire sur FrAndroid : Nous avons testé N26 (Number26) et Revolut, les deux concurrents d’Orange Bank

Source: Frandroid

Publié le

Gboard : vous pouvez désormais écrire en morse et c’est pour la bonne cause

Envie d’apprendre à écrire en morse ? Vous pouvez désormais le faire grâce à Gboard qui accueille cette nouvelle fonctionnalité utile pour les personnes à motricité réduite.

Écrire sur un clavier parait extrêmement naturel. Or, pour des personnes à motricité réduite, cela représente un challenge quasi insurmontable. Et c’est en partie pour ces utilisateurs que l’on a parfois tendance à oublier que Gboard offre maintenant la possibilité d’écrire en code morse.

Pour rappel, Wikipédia définit le morse comme étant « un code permettant de transmettre un texte à l’aide de séries d’impulsions courtes et longues, qu’elles soient produites par des signes, une lumière, un son ou un geste ». L’alphabet morse est constitué de deux symboles : un point et un tiret. Ainsi en résumant très grossièrement, pour la lettre A, il faut émettre un point et un tiret. Pour la lettre E, il suffit d’un point, pour la lettre U c’est deux points et un tiret, etc.

Le morse est l’un des tout premiers moyens de télécommunications et il est aujourd’hui exploité pour permettre a davantage de personnes de profiter de Gboard. Google a en effet fait appel à Tania Finlayson, une femme atteinte de paralysie cérébrale qui utilise le morse pour communiquer avec son entourage. Dans la vidéo ci-dessous, elle explique comme ce code lui a permis de surmonter son handicap.

Lien YouTube

Comment écrire en morse sur Gboard ?

Le code morse a été intégré en bêta à Gboard pour Android suite à la dernière Google I/O, mais est désormais disponible pour tous ainsi que sur iOS. Pour en profiter, il faut toutefois ajouter le clavier Anglais (États-Unis) et choisir ensuite le mode de saisie Code Morse. Les lettres habituelles laissent alors la place au point et au tiret du morse. Retrouvez toutes les explications ici.

J’ai ainsi pu écrire « Coucou » après avoir appris un peu l’alphabet correspondant. Attention tout de même, la prédiction de mots et l’auto-correcteur sont, en toute logique, paramétrés en anglais. On ne sait pas quand le clavier français profitera de cette intégration.

En attendant, Google propose un jeu pour apprendre à écrire en morse. La firme de Mountain View partage aussi le code source de cette nouveauté pour que divers développeurs l’intègrent à leur manière sur des appareils qui pourraient aider les personnes rencontrant des difficultés similaires à celles de Tania Finlayson.

Gboard

Source: Frandroid

Publié le

Google Duo : système de récompenses et pause vidéo en approche

Le site Android Police a analysé la dernière version de l’application d’appels vidéo Google Duo. Au programme, une possibilité de mettre en pause la vidéo et un système de récompenses.

L’application Google Duo est en quelque sorte la réplique de FaceTime sur Android, du moins était-ce l’idée qu’avait Google en tête. Depuis sa sortie, Duo n’a pas énormément changé, mais s’est amélioré et a surtout conquis de plus en plus d’utilisateurs.

Justement, Google semble préparer un joli coup pour en acquérir encore plus. En effet, le site Android Police, spécialisé dans les décorticage d’APK, nous détaille ses trouvailles dans la dernière version de Google Duo. Sachez que la mise à jour est d’ores et déjà disponible, mais qu’aucune nouveauté n’est à signaler — des indices sont simplement cachés dans les lignes de code.

sur l’App Store | Télécharger
Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Vidéo en pause

Actuellement, Google Duo dispose d’un bouton permettant de couper le micro. Ainsi, lors d’un appel audio ou vidéo, si vous ne voulez pas qu’un bruit ou qu’une conversation soient entendus par votre interlocuteur, vous pouvez temporairement couper votre micro, sans pour autant raccrocher.


Il serait bien, pour une application d’appels vidéos, de faire la même chose pour la vidéo : bloquer temporairement le flux que vous envoyez à votre interlocuteur lors d’un moment que vous ne voulez pas filmer par exemple. Cette option semble être en préparation selon Android Police et les deux lignes de codes qu’ils ont trouvées.

On imagine qu’une nouvelle icône fera son apparition à côté du bouton « Couper le micro ». La pause vidéo est une très bonne idée : je ne compte plus le nombre de fois où l’on m’a appelé alors que je n’étais pas présentable sur le moment par exemple.

Invite et gagne

La seconde trouvaille du site américain concerne un système de récompenses par invitation. Impossible de connaître les conditions et le fonctionnement d’un tel système, mais voici à quoi il ressemblerait : après avoir invité puis converti des amis à l’application, vous recevrez une récompense.


Aucune idée du nombre d’amis à inviter ni du type de récompenses, mais l’icône de la carte cadeau a été ajoutée. On peut alors imaginer que la récompense soit une carte cadeau de quelques euros à dépenser sur le Play Store.

À lire sur FrAndroid : Google Duo : connexion multi-appareils et meilleure interface tablette en approche

Android Police

Source: Frandroid